Live now
Live now
Masquer
harvey-weinstein-documentaire-intouchable
Féminisme

Il faut voir ce film pour comprendre le « monstre » Weinstein

17 août 2019 3
L’intouchable est un documentaire puissant qui permet de comprendre les dessous de « l’affaire Weinstein », et le système qui lui a permis d’être si longtemps protégé.

En partenariat avec Le Pacte (notre Manifeste)

Dans le cadre de mon job, je vais régulièrement voir des films en projection presse, dans de petites salles feutrées peuplées de journalistes.

C’est une ambiance particulière, studieuse, avec plus de pages de carnets qui se tournent que de pop-corn qui crisse sous la dent. Mais ça reste un grand écran, dans l’obscurité. Ça reste une séance de cinéma.

Il y a des séances de cinéma qu’on n’oublie pas.

Je crois que je ne suis pas prête d’oublier ce moment passé devantL’intouchable, le docu sur Harvey Weinstein, que madmoiZelle accompagne en salles dès le 14 août 2019.

L’intouchable, le documentaire sur Harvey Weinstein

Ursula McFarlane est la réalisatrice derrière L’intouchable, un documentaire sur Harvey Weinstein, ses victimes, et le système qui lui a permis d’agir impunément pendant des décennies.

Bande-annonce L'intouchable (Harvey Weinstein) VOSTFR

La chronologie des faits est respectée : le film s’ouvre sur un jeune Weinstein qui organisait des concerts mais avait déjà les yeux fixés sur l’univers du cinéma…

Et vers les femmes qui se refusaient à lui.

Les victimes de Weinstein dans L’intouchable

De nombreuses interviews parsèment L’intouchable.

Les victimes, célèbres ou anonymes, ont le regard franc, le menton haut. Et un reliquat de peur dans les yeux, une peur qu’elles dépassent enfin.

L'actrice Rosanna Arquette témoigne contre Harvey Weinstein
L’actrice Rosanna Arquette témoigne contre Harvey Weinstein

Il y a une indescriptible puissance dans le fait d’entendre enfin ces voix.

Les témoignages, comme tout le monde, je les ai lus, analysés, je suis entrée en empathie, j’ai compris le sujet.

Mais voir et écouter ces femmes, c’est autre chose.

Elles sont toutes différentes, et pourtant toutes similaires. Au moment de parler des agressions sexuelles à proprement dit, leur attitude est effroyablement identique.

Le regard quitte la caméra. Les épaules se tendent. Les mâchoires se serrent. Souvent, un petit rire nerveux, pour masquer la vulnérabilité.

Des euphémismes, aussi. « Il est… euh… passé à l’action ». « Quand il a… fini ». « J’avais peur que… peur que ce soit pire ».

Les non-dits sont limpides. La réalité n’est pas masquée, ces femmes sont simplement pudiques. Et c’est bien leur droit.

L’entourage de Weinstein dans L’intouchable

L’intouchable n’est pas qu’une litanie de témoignages de victimes.

Le film se penche aussi sur l’entourage de Weinstein, et les décennies d’omerta pendant lesquelles il agissait impunément.

Des personnes ayant été haut placées dans la mythique société de production Miramax, qu’il a fondée avec son frère, prennent la parole. Sans cacher le malaise qui les habite.

Bosser pour Weinstein, c’était bosser pour le roi du pétrole. Le « shérif », comme il se désignait lui-même. C’était aussi bosser pour un monstre, dont la colère et les désirs régissaient le monde.

Un monstre qui avait si bien assis son pouvoir qu’il en est devenu intouchable.

Harvey Weinstein, Quentin Tarantino et Harvey Keitel
Harvey Weinstein, Quentin Tarantino et Harvey Keitel

L’omerta avant l’affaire Weinstein

Bien sûr que « tout le monde savait ». Les méthodes de Weinstein, ses invitations à des « rendez-vous pro » dans des suites d’hôtel, ses demandes de « massages »… tout cela était connu dans le milieu.

Pourquoi est-ce que personne n’a rien dit ?

Avec le recul, ça paraît hallucinant. On se dit qu’il aurait suffi d’une voix, d’une victime courageuse, d’un témoin qui ne veut plus se taire…

Mais la peur était omniprésente.

Weinstein générait la terreur, comme l’ogre dans un conte. Il menaçait les carrières, la santé mentale et psychologique de celles et ceux « qui savaient ».

Harvey Weinstein avec Gwyneth Paltrow et Cameron Diaz
Harvey Weinstein avec Gwyneth Paltrow et Cameron Diaz

Oui, plusieurs victimes ont accepté de l’argent pour se taire. Mais peut-on blâmer ce choix ? Partir avec un gros chèque, ou se lancer seule à l’assaut d’un monstre en armure ?

Je ne les critiquerai jamais, ces femmes. Qui ont parfois vu leur carrière avortée, leur sécurité menacée — Weinstein embauchait des anciens du Mossad pour suivre les personnes susceptibles de témoigner…

Le système ayant donné l’impunité à Weinstein

L’intouchable est très clair sur un point : Harvey Weinstein n’est qu’un « monstre » parmi d’autres.

Et d’ailleurs, il n’est pas un monstre : il est un homme.

Un homme mauvais, un homme caractériel, un homme violent, un homme à l’ego surdimensionné qui pense avoir droit à tout ce qu’il désire. Mais un homme.

Le monde est peuplé de Weinstein qui sont protégés par divers systèmes : la culture du viol, le pouvoir de l’argent, le poids de l’omerta, la méconnaissance des violences sexuelles.

L'actrice Paz de la Huerta explique dans L'intouchable comment elle a tenté de reprendre le contrôle sur sa sexualité après avoir été victime d'Harvey Weinstein
L’actrice Paz de la Huerta explique dans L’intouchable comment elle a tenté de reprendre le contrôle sur sa sexualité après avoir été victime d’Harvey Weinstein

Le « monstre » Harvey Weinstein a été abattu par de courageuses personnes, par les victimes qui ont parlé et les journalistes qui ont écouté leurs voix (Ronan Farrow, notamment, est interviewé dans le documentaire).

C’est toute la société qui doit avoir ce même courage pour déloger les nombreux ogres sévissant encore en son sein.

Tous ces « monstres » qui ont fait tant de victimes, enfin libérées par le cri du cœur qui a suivi l’affaire Weinstein : #MeToo ! #MeToo !

L’intouchable, en salles le 14 août 2019, est un documentaire puissant et instructif. Je ne peux que te conseiller de le voir, pour garder vivace la flamme de ton courage.

À lire aussi : Harvey Weinstein fermement condamné

Les Commentaires
3

Avatar de Fleur d'oranger*
18 août 2019 à 08h01
Fleur d'oranger*
Merci @Mymy pour cet article, et cette belle analyse
C'est capital de parler de ces "monstres" comme tu les appelles de façon si juste.
Il y a tant de gens qui pensent que si on dénonce une célébrité, c'est qu'on ment et qu'on veut juste se faire de l'argent....

Contenu spoiler caché.
5
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Féminisme

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

eloise bouton
Féminisme

Exhibition sexuelle ou acte politique ? La CEDH tranche en faveur de l’ex-Femen Éloïse Bouton

Maëlle Le Corre

14 oct 2022

2
Lizzo_&_Angela_Yee_@_SXSW_2022 – wikimedia commons
Féminisme

Lizzo a des choses à dire sur l’avortement et sur l’état actuel de l’Amérique

Maëlle Le Corre

12 oct 2022

police pixabay
Féminisme

Violences conjugales : la police enfin formée à déconstruire ses stéréotypes

Maëlle Le Corre

11 oct 2022

La société s'écrit au féminin