Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Société

Topo des réformes qui arrivent en 2008

En ce début du mois de janvier, François Fillon, invité au Grand Jury, l’émission radio considérée comme LE rendez-vous hedmomadaire des politiques, a fait le bilan de l’année 2007. Il a abordé le thème de la croissance (encore heureux, il ne va pas non plus nous causer de sa nouvelle paire de New Balance) qui a avoisiné les 2 % en 2007 (donc un peu moins). Sachant que le patron avait objectivé 2 % sinon rien, on imagine d’une part comme les cocos du gouvernement se sont fait remonter les bretelles, et d’autre part comment on va morfler pour redresser la barre en 2008.

2008, justement, constituait la seconde partie de l’exposé de François (l’embrouille).

Alors, profites-en, car tu as jusqu’au 31 pour souhaiter bonne année, santé, tout ça, tout ça. N’hésite pas à doubler les voeux, parce qu’après ça va swinguer.

Au programme des réjouissances, la liberté et l’argent. Fantastique non ?!

Mais attention, les annonces Fillon, c’est comme un contrat, il faut bien tout lire, même les trucs en caractère 2 en bas de la page, sinon on se fait rouler dans la ciboulette.

Plus en détail, voilà le corps de l’intervention :

En 2008, l’objectif de croissance pour notre bon vieux pays est de 2,25 %. Il va donc falloir se dépatouiller pour gagner plus de sous, afin de les dépenser et de redonner un sourire ultrabright aux chiffres. Ok ? Jusqu’ici, ça passe.

Les fameuses 35 heures, initiative de cette brave Martine Aubry, seront comme les escarpins beaux et confortables à la fois : une rareté. Les 35 h resteront la « norme », mais sous forme de plancher. Deux cas se distinguent : les salariés bien informés et bien entourés, qui sauront se faire entendre et respecter, et les autres, pour qui le mot travailler se délestera de quelques lettre et deviendra trimer, sans que les chiffres de leur salaire ne bougent d’un iota.

La hausse de la TVA sera l’autre grand débat en 2008 (et même Carla Bruni toute nue un lundi matin sur le bureau de Sarko ne ferait pas plus parler).
Selon le gouvernement, ça n’est pas en 2008 que les français verront augmenter la TVA. « Pas cette année », donc l’année prochaine ?… L’Allemagne s’est aligné à la hausse en 2007*, donnant aux porte-monnaies de nos voisins allemands un air quotidien de « porte-monnaie de fin de mois ». Sans trop donner de précision, le chef du gouvernement a rassuré les français en leur disant qu’ils ne seraient pas mangés cette année. Pas à cette sauce en tout cas.

*Zieute ce graphique qui illustre la tendance à s’aligner à la hausse pour les pays de l’U.E.

La TVA sociale fait partie intégrante du débat, car elle viserait à ré-adapter la participation des acteurs. Je m’espique : jusqu’ici, le financement de la protection sociale (in fine la protection sociale, c’est notre carte vitale) est en grande partie assurée par les employeurs, grâce aux cotisations sociales. Le projet de TVA sociale consisterait à faire participer financièrement les salariés à ces cotisations sociales, ce qui allégerait les charges de l’employeur et lui permettrait d’être plus flexible. En terme d’embauche et de prix de vente, ça peut marcher. Mais les français sont-ils prêts à abandonner leurs privilèges ?

En résumé, garder la « French touch » coûte cher. Sécu, chômage et flexibilité ne s’accordent guère, et encore moins avec l’orientation de l’actuel gouvernement. François Fillon l’a annoncé, selon lui, on a en France « trop de réglementations et pas assez de liberté ». Entendait-il par là trop de « réglementations – en faveur du peuple – et pas assez de… libéralisme » ?

Ton avis sur les réformes ? Pour ou contre une réorganisation du système français ?

Les Commentaires
5

Avatar de SML
18 janvier 2008 à 14h21
SML
c'est une philosophie très louable, mais va faire entendre ça à l'ère de la surconsommation....


On commence à voir émerger pas mal de blogs slow consuméristes, qui font se poser les questions de necessité, caprices tout ça tout ça. Dit comme ça ça donne pas envie mais en vrai c'est vachement bien. Genre 'c'est les soldes. J'ai besoin d'une jupe, de nouvelles bottes brunes, d'un portable et d'un nouveau service de verres... Mais en fait en ai je vraiment besoin ?"....

Je trouve ça pas mal, voilà le lien : http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

Société
4

Les femmes grandes absentes des publications scientifiques

Marie Chéreau

30 juin 2022

7
Mode
Sponsorisé

Roxy et Stella Jean s’associent pour une collection qui sent bon l’été

Humanoid Native
Actu mondiale
brittney griner mba wikimedia commons

Toujours incarcérée en Russie, la basketteuse Brittney Griner va être jugée à compter du 1er juillet

Maëlle Le Corre

30 juin 2022

1
Actu en France
immeuble

Changement de nom, sortie de crise sanitaire, tickets-restaurant… Tout ce qui change en France au 1er juillet 2022

Actu en France
formule1-sportautomobile-femme-sexisme-inclusivité-france-renault-droit-des-femmes-

Le pari du constructeur automobile Alpine pour plus de femmes en F1

Marie Chéreau

30 juin 2022

6
Actu mondiale
[Site web] Visuel horizontal Édito (4)

Changement climatique : l’ONU alerte sur « l’état d’urgence des océans »

Maya Boukella

30 juin 2022

1
Actu mondiale
Le chanteur R. Kelly condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels

Le chanteur R. Kelly condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels

Anthony Vincent

30 juin 2022

5
Actu en France
PMA-personnes-transgenres-bioéthique-france-conseil-constitutionnel-MaëlleLecorre-sperm-ovocyte-

La PMA pour les hommes transgenres débattue devant le Conseil constitutionnel

Marie Chéreau

29 juin 2022

3
Féminisme
MadPrime_IVG_Visuel_V

MadPrime : on décrypte les conséquences de Roe vs Wade ce soir sur Twitch

Maëlle Le Corre

29 juin 2022

Actualité mode
La députée Marie-Charlotte Garin reporte la robe du scandale sexiste subie par Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale dix ans plus tôt

La députée Marie-Charlotte Garin reporte la fameuse robe de Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale

Anthony Vincent

29 juin 2022

10
Politique
Yael Braun Pivet

Yaël Braun-Pivet, première femme présidente de l’Assemblée nationale

La société s'écrit au féminin