5 films érotiques que tu n’as jamais vus, pour te réchauffer le clito

Tu es actuellement en train de te congeler de l'intérieur à cause des températures extérieurs ? Rentre vite te mettre au chaud et déguste ces 5 films érotiques méconnus que Kalindi te conseille vivement !

5 films érotiques que tu n’as jamais vus, pour te réchauffer le clito

Aujourd’hui, c’est la grève et tout ce qui nous semblait acquis, comme prendre le métro, va se transformer en véritable épopée de l’impossible.

Si tu prévois du coup, douce lectrice, de moins occuper tes soirées pour ne pas te retrouver coincée quelque part, et que tu te pèles l’escalope sur ton canapé, j’ai de quoi te réchauffer.

Voilà 5 films érotiques méconnus qui devraient te faire de l’effet !

Henry et June, l’adaptation parfaite

Quand j’étais ado, j’ai dévoré les journaux de jeunesse d’Anaïs Nin. Un univers érotique au possible, surtout pour la jeune femme inexpérimentée que j’étais à l’époque, qui m’a transportée et a éveillé me fantasmes.

Parmi les œuvres notables de l’écrivaine, on compte notamment le roman Henry et June, sensuel et déroutant, dont Philip Kaufman a livré une adaptation très honnête en 1990. 

Porté par Maria de Medeiros, Uma Thurman et Fred Ward, ce conte érotique est encore méconnu du grand public et vaut pourtant vraiment le coup d’œil.

  • De quoi ça parle, Henry et June

Anaïs Nin vit une relation stable avec son mari Hugo dans le Paris des années 1930.

Seul son journal connaît ses pensées les plus intimes. De son désir ardent et permanent, elle ne peut pas parler à son mari.

Elle rencontre alors Henry Miller, écrivain encore inconnu, et sa femme June.

Ce couple représente le style de vie libérée dont elle rêve depuis toujours. Elle va alors entraîner le couple dans une relation tourmentée, en ayant une aventure avec Henry Miller, mais également en séduisant la femme de celui-ci.

Below her Mouth, la sensualité sur Netflix

Below her Mouth, c’est un film dont j’ai longtemps vu la vignette sur Netflix mais sur laquelle j’ai mis beaucoup trop de temps à cliquer à cause d’un a priori débile de type : j’aime pas l’affiche.

Eh ouais, parfois la consommation ou non d’un produit ne tient vraiment pas à grand chose.

Below her Mouth, de April Mullen est une fiction très sensuelle sur deux femmes qui ne sont pas censées s’aimer mais le font tout de même avec ferveur, en dépit des convenances. 

Sorti début l’année dernière sur Netflix, ce film m’a finalement conquise, émoustillée même, et c’est tout ce qu’on lui demande.

  • De quoi ça parle, Below her Mouth

Une éditrice de mode vit encore avec son fiancé lorsqu’elle s’aventure dans une histoire d’amour tumultueuse avec une couvreuse.

Leurs deux existences basculent alors…

9 songs, Sex, Drugs and Rock’n’roll

Réalisé par Michael Winterbottom et sorti en 2005, 9 Songs est une sorte de porno musical, qui n’a pas été apprécié de tous.

Basé sur le triptyque très classique sex, drugs & rock’n roll, ce film a été décrié à cause des scène de sexe non simulées entre les deux acteurs principaux.

Classé X en Australie, 9 Songs est TRÈS insolent !

  • 9 Songs, de quoi ça parle ? 

Lisa et Matt s’aiment passionnément pendant un an et demi. Michael Winterbottom filme cet amour impudique avec une caméra franche et intrusive.

Tout à fait excitant, ce film est rythmé par des images de concerts des Von Bondies, de Franz Ferdinand, de Black Rebel Motorcycle Club, des Dandy Warhols, d’Elbow, de Primal Scream et des Super Furry Animals !

Innocents, le trio amoral en quête de limites

Je ne peux pas dire qu’Innocents soit globalement méconnu mais si tu n’as que 20 ans ou à peu près, douce lectrice, tu n’as sûrement jamais vu le film de Bernardo Bertolucci (créateur de films d’auteur sensuels) avec Michael Pitt, Eva Green et Louis Garrel, qui a eu droit à un très bel accueil critique lors de sa sortie en 2003. 

Moralement, Innocents est très limite puisqu’il met en scène l’inceste. Mais bon, si tu as supporté Game of Thrones, tu peux facilement t’aventurer devant Innocents.

  • De quoi ça parle, Innocents

Isabelle et son frère Théo, restés seuls à Paris pendant les vacances de leurs parents, invitent chez eux Matthew, un étudiant américain.

Dans leur grand appartement parisien, ils sont livrés à eux-mêmes, et établissent les règles d’un jeu qui les amènera à explorer leur identité sexuelle.

Alors que gronde la révolte en dehors de leurs murs, puisqu’on est en Mai 68, le trio s’affaire à repousser ses propres limites.

Les rencontres d’après minuit, pas une claque, une fessée

J’ai rencontré les créatures de nuit de Yann Gonzalez en 2013, dans un petit cinéma de Châtelet, en séance du soir. De ce film; je n’attendais rien de particulier.

La beauté sans équivoque du produit m’a laissée sur le cul. Les rencontres d’après minuit, je t’assure, distribue des fessées délicieuses.

Les corps de Kate Moran, Niels Schneider, Nicolas Maury s’y entrelacent sans cesse sur fond de décors poétiques, nés de délires créatifs.

Je suis faaaaaaaan.

  • De quoi ça parle, Les rencontres d’après minuit

Au cœur de la nuit, un jeune couple et leur gouvernante travestie préparent une partouze.

Sont attendus des personnages tous droits sortis de contes érotiques : La Chienne, La Star, L’Etalon et L’Adolescent.

Une merveille à voir et à revoir, pour rougir chaque fois un peu plus. Et si tu tombes amoureuse du cinéma de Yann Gonzalez, je te conseille son tout dernier film sorti en juin dernier : Un couteau dans le cœur

Un chef-d’œuvre onirique porté par une Vanessa Paradis au sommet de son art.

Voilà douce lectrice, tu as désormais de quoi réchauffer, seule ou à plusieurs, les froides journées de grève qui démarrent aujourd’hui.

Et toi, quels sont les films érotiques que tu conseillerais aux autres madZ ?

À lire aussi : Netflix dédie un documentaire à Taylor Swift intitulé Miss Americana

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

grenouilleau

C'est drôle, j'arrive pas à voir un film classé érotique que j'ai trouvé érotique.
Peut être parce que c'est essentiellement réalisé par des hommes, et que du coup leur point de vue me touche pas vraiment (voire pas du tout), en tant que femme hétérosexuelle ?
Typiquement, les gros plans sur les femmes nues... bof pour moi.
Y a des films qui m'ont émoustillée (boomer avant l'heure, j'aime les expressions surannées :cupidon:), mais ils étaient pas pensés pour être érotiques, ou alors c'était des films romantiques pas trop clichés (ou alors clichés mais le personnage était à mon goût).

Si y avait plus de films, notamment des films érotiques, réalisés par des femmes, peut être que ça changerait quelque chose ? Ce serait bien de changer un peu de point de vue.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!