Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture

Father Ted – Les meilleures séries UK #4

Régulièrement, nous allons vous présenter les meilleures séries britanniques. Aujourd’hui, hommage à Father Ted, une série avec de piètres prêtres dedans.

Father Ted est une sitcom comique britannico-irlandaise diffusée sur la chaîne Channel 4 entre avril 1995 et mai 1998. Créée par Graham Linehan (un demi-Dieu de l’humour puisqu’il est aussi à l’origine de The IT Crowd et Black Books) et Arthur Mathews, la série s’est brutalement arrêtée en 1998 suite au décès de Dermot Morgan, l’interprète de Father Ted, qui avait préalablement annoncé qu’il comptait quitter le programme par peur d’être catalogué et de n’accéder qu’à un type restreint de rôles.

Ils sont si beaux.

Ils sont si beaux. (source : bbcprograms.com)

L’intrigue

Father Ted nous raconte l’histoire de trois prêtres dont le comportement indigne les a conduit à être envoyés en exil sur la petite île fictive de Craggy Island, au large des côtes irlandaises. L’intrigue tourne principalement autour de quatre personnages :

  • Le Père Ted Crilly (Dermot Morgan) a détourné des dons récoltés par l’Église et a été envoyé en exil suite à l’affaire de Lourdes : il a utilisé les fonds de sa paroisse, destinés au pèlerinage d’un enfant, pour aller se nécroser le foie à Las Vegas.
  • Le Père Jack Hackett (Frank Kelly) a connu une longue carrière d’enseignant dans l’Église. Malgré son grand âge, il est resté obsédé par les femmes et l’alcool. Il est aussi connu pour ses problèmes auditifs (sauf lorsqu’on lui propose de boire des coups) dus aux bouchons de cérumen qui lui obstruent régulièrement les oreilles. Tel un précurseur de l’énergie renouvelable, Jack crée régulièrement des bougies avec la cire récoltée dans ses esgourdes. Autre particularité : il ne sait prononcer que trois mots.
  • Le Père Dougal McGuire (Ardal O’Hanlon) est un peu retardé. Il a été envoyé sur Craggy Island suite à l’incident de Blackrock (on ne sait pas exactement ce qu’il s’est passé, mais ça n’avait pas l’air joli joli).
  • Tous trois sont alors obligés de cohabiter sur Craggy Island avec Mrs Doyle (Pauline McLynn), la gouvernante de la maison paroissiale, une vieille femme têtue – principalement lorsque l’heure du thé est venue (une femme thétue, donc. Pardon).

Pourquoi Father Ted mérite toute ton attention

Acclamée par la critique et par les téléspectateurs, la série a reçu de nombreux BAFTA Awards, un certain gage de qualité (un peu comme le Label Rouge pour le poulet). Father Ted a également accueilli de nombreux guests irlandais parmi lesquels Graham Norton et Maria Doyle Kennedy (que tu connais peut-être mieux en Catherine d’Aragon dans Henri VIII, avec Jonathan Rhys-Meyer). Le générique et les intermèdes musicaux de la série sont le fruit d’une collaboration avec The Divine Comedy (le meilleur groupe irlandais du monde, avec les Pogues, dans un autre registre). Neil Hannon, le leader de cette formation musicale, a par ailleurs continué à collaborer avec Graham Linehan puisqu’il a également composé le générique et le spot de pub annonçant le changement du numéro des urgences dans The IT Crowd.

Guests mis à part, la série est, il faut bien le dire, absolument excellente : entre comique de situation et de répétition, on flirte régulièrement avec l’absurde, l’humour crétin et le sarcasme, et les dialogues sont eux aussi bien gratinés. Peu connue en dehors des frontières irlandaises, Father Ted est une série à voir et à revoir, dans la joie comme dans la peine. En soi, c’est un excellent antidépresseur sans les effets secondaires (si ce n’est l’addiction).

Quelques extraits

Finissons de te convaincre de regarder cette série en images.

Quand Father Ted trouve une petite bosse sur sa voiture :

https://www.youtube.com/watch?v=1IL22sLF25s

Quand les coïncidences s’accumulent et laissent à penser que Father Ted est raciste  :

Dougal, les rêves et la réalité :

Et toi, tu connaissais la série ? Quels sont tes passages préférés ?


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

5
Avatar de filmjolk
28 avril 2012 à 10h04
filmjolk
mon passage préféré? : Myyyy lovelyyyy hoooooooorse
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1

La pop culture s'écrit au féminin