Live now
Live now
Masquer
devenir-scenariste-series-tele
Culture

Être scénariste de séries télé, un rêve qui devient un peu plus accessible

CanneSeries Institute est une résidence d’écriture dédiée aux séries. Kalindi te parle de ce projet superbe et stimulant, qui permet à des scénaristes en herbe de déployer tout leur talent. Tu rêves d’exercer ce métier ? Il est peut-être temps d’essayer.

Il faut que je te parle de ma dernière épiphanie.

Aujourd’hui, j’ai arpenté la Croisette sous des trombes d’eau, pour me rendre à une conférence.

« Conférence »… c’est un mot dont je déteste la sonorité et l’image.

Austère, presque vieillot, il déclenche mon alarme « je vais m’emmerder sec » et m’évoque, va savoir pourquoi, une odeur de vieux revêtement de voiture.

Les seules conférences auxquelles j’ai assisté, c’était à l’école et sur des thèmes soporifiques.

J’étais toujours coincée entre plusieurs camarades très bons élèves qui écoutaient d’un air inspiré. Ensuite, ils prenaient des notes, et encadraient leurs titres.

À mille lieues de ces sérieuses activités, je préférais me perdre aux confins de ma tête. En esprit, j’étais parfois une comédienne française éthérée, parfois une espionne fatale d’origine tchèque…

Cela dit, la conférence d’aujourd’hui serait différente, je le savais.

Et j’avais raison.

CanneSeries Institute, la résidence d’écriture qui aurait du exister plus tôt

girls-writing

Cette conférence avait plusieurs qualités.

La première : être courte. C’est un facteur primordial pour se concentrer.

La seconde : présenter un sujet passionnant.

Abritée au sein de la gare maritime de Cannes, la salle In Development, réservée aux professionnels des séries, accueille aujourd’hui des masterclass et symposiums.

L’une d’entre elle présentait un programme annexe de la compétition de CanneSeries : CanneSeries Institute.

Alors qu’est ce que c’est ? Cette question était justement l’axe principal de cette conférence.

CanneSeries Institute, c’est une résidence d’écriture dédiée aux séries qui accueille 8 résidents français et internationaux, du 5 mars au 11 avril 2018.

À l’issue de cette formation, l’un d’entre eux se verra offrir l’opportunité de signer une convention de développement avec Canal+.

En gros, il s’agit d’un programme TRÈS intense d’écriture.

CanneSeries Institute, un défi stimulant

Tu imagines un peu ? Cinq semaines, ce n’est rien du tout. Ça a dû passer en un clin d’œil.

Lors de cette petite conférence, des scénaristes professionnels, comme Sarah Linton, la scénariste de Downton Abbey et Franck Spotnitz, qui a notamment travaillé sur X-Files

et The Man in the High Castle sont intervenus pour parler de leur métier.

Complètement nouveau en Europe, le développement d’une résidence d’écriture de séries est un énorme pas en avant.

Ces writing rooms sont des espaces importants, et il était temps qu’ils débarquent !

Nous avons donc pu rencontrer les 8 scénaristes, tous diplômés d’écoles prestigieuses comme Serial Eyes, Le Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle, ou la London Film School.

Tous étaient émus, au bord des larmes.

Il faut dire que ces 5 semaines de vie commune les a énormément rapprochés. Ils ont du apprendre à travailler ensemble, à écrire ensemble, à progresser ensemble.

Certains d’entre eux ont écrit un nombre incalculable d’histoires avant d’intégrer la résidence.

Imaginer, créer, réfléchir une intrigue : c’est leur travail. Et ils en sont passionnés.

Il y a 5 semaines, quand ils ont débarqué à Cannes, certains étaient en plein jet-lag, d’autres timides… Mais dès leur arrivée, il leur a fallu mettre le pied à l’étrier, et pitcher leurs idées, en dépit de leurs réserves, de leur fatigue.

Tour à tour, les professionnels les ont corrigés, aiguillés, conseillés. Comme l’a expliqué Franck Spotnitz :

« C’est cliché mais c’est vrai : l’écriture, c’est 99% de réécriture. »

Alors ils ont dû parfois recommencer. Mais c’était pour mieux atteindre leur but : livrer le meilleur script possible.

Quelque chose de simple mais d’impactant, capable de marquer les esprits.

Et au bout de ce tunnel compliqué bien que stimulant, la récompense est là : avoir donné le maximum, être fier de sa production.

Pendant 30 minutes, les intervenants se sont succédés, racontant leurs expériences au sein de la résidence, ou en tant que professeur.

Et sans mentir, j’ai arboré un sourire gaga de bout en bout. Devant moi, que des conteurs d’histoires !

L’écriture de séries et moi

Tu sais, l’écriture, c’est mon métier.

Pas comme les scénaristes, bien sûr, on a clairement pas le même niveau. Mais c’est tout de même ce qui compose l’essentiel de mon activité. Du matin au soir, chez madmoiZelle, on écrit.

Mais relayer des informations n’était pas mon objectif de vie. Ce qui m’anime depuis toujours, c’est raconter.

Même romancer mes vacances me rend heureuse — les raconter par ordre chronologique en essayant de leur donner une vie, un élan, une énergie !

Je me suis aussi libérée à travers le théâtre, une activité que j’ai exercée pendant 10 ans et qui m’a permis d’inventer, mais aussi d’interpréter les histoires des autres.

Et au niveau écriture, chez madmoiZelle j’aime à commencer mes articles par une petite histoire, une anecdote.

J’aime ce que je fais, mais je veux aller beaucoup plus loin. J’aimerais imaginer des histoires folles, donner vie à des personnages hauts en couleur, et me glisser dans leur peau !

J’aimerais vivre dans un roman, un film ou une série. J’aimerais m’enfermer dans les histoires.

Alors, CanneSeries Institute m’a fait rêver. J’ai admiré chaque personnalité dont j’ai croisé le regard, et qui a osé vivre de sa plume.

J’ai été inspirée, j’ai eu envie d’essayer, et je vais le faire. C’est décidé !

Bon, ce ne sera probablement pas une série, ce sera peut-être juste une nouvelle. Les enjeux et les dynamiques ne sont pas les mêmes mais peu importe, ce que je retiens de CanneSeries Institute, c’est le bel élan qu’il donne.

Cette tape sur l’épaule, nécessaire à une impulsion créative.

Alors merci à CanneSeries pour cette initiative nécessaire, qui aurait du exister bien plus tôt.

Tu rêves de devenir scénariste ?

C’est ce que tu veux depuis toujours ? Déjà gamine tu vivais d’incroyables odyssées, tout au fond de ta tête ?

Le format série te passionne, et tu souhaites tenter l’aventure ?

Cette année, comme tu t’en doutes, c’est cuit.

Mais l’année prochaine, il y a de TRÈS fortes de chances que CanneSeries Institute lance une deuxième édition. Et tu pourras candidater.

Pour connaitre toutes les conditions de participation, je t’invite à aller sur le site, où tout est détaillé.

Et n’oublie pas de ne jamais te laisser abattre !

Certains des scénaristes en herbe présents aujourd’hui essayent de pénétrer cette sphère depuis des années. Et leur opiniâtreté a fini par payer.

Il est temps de croire en toi.

À lire aussi : CanneSeries, chroniques d’un festival pop et branché, jour 2


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

3
Avatar de MAAAL
11 avril 2018 à 14h04
MAAAL
Au moins, le titre de l'article n'est pas mensonger ! C'est juste un peu plus accessible, pour potentiellement huit personnes dans le monde qui sont déjà bien diplômées dans ce domaine

En tout cas, bonne nouvelle Kalindi si ça a pu te donner un élan d'inspiration pour la suite
4
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

Bilal Hassani pour Zalando // Source : Zalando
Mode

Bilal Hassani : « Le vêtement peut nous rassurer et nous armer de confiance »

The Beatles // Source : tmdb
Culture

Les Beatles auront chacun droit à leur biopic pour raconter leur légende

Judith Godrèche // Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Aux César, Judith Godrèche prendra la parole sur les violences sexuelles dans le monde du cinéma

1
Source : lumineimages
Daronne

Nostalgie : la suite de ce dessin-animé culte débarque sur les écrans

Anny Duperey  // Source : Capture écran YouTube
Société

Anny Duperey n’est plus marraine de SOS Villages d’enfants après sa prise de parole sur Judith Godrèche

3
Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : tout savoir sur ce docu sublime sur l’exil de femmes palestiniennes

1
Source : Samantha Morton - BAFTA
Daronne

Bafta 2024 : l’actrice Samantha Morton dédie son prix aux enfants placés

1
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
J.K Rowling // Source : capture d'écran youtube
Culture

J.K. Rowling verse 81 000 euros à une association transphobe en prise avec la justice

31
Oppenheimer // Source : affiche du film
Culture

Oppenheimer écrase tout, Anatomie d’une chute salué : 3 faits marquants aux Bafta 2024

La pop culture s'écrit au féminin