5 films d’animation (hors-Disney) qui ont marqué mon enfance #2

Oui, le soleil et la piscine, c'est bien. Mais est-ce que rester au frais pour redécouvrir des dessins animés de ton enfance ça ne serait pas mieux ? Plus besoin d'aller à la plage : les larmes sur tes joues te rappelleront la mer.

5 films d’animation (hors-Disney) qui ont marqué mon enfance #2

Puisque « trop de nostalgie » ça n’existe pas et que j’adore redécouvrir des vestiges de ma jeunesse, voici la suite des films d’animation (hors-Disney) qui ont marqué mon enfance !

Excalibur, l’épée magique : un dessin animé pour petites filles qui aiment la bagarre

Quand le maléfique Sir Ruber et son acolyte Griffin s’emparent d’Excalibur, l’épée magique des chevaliers de la Table ronde, la jeune et courageuse Kayley, qui rêve d’appartenir à cette noble confrérie, s’embarque sans hésiter dans une longue et dangereuse quête pour retrouver l’épée magique et sauver Camelot.

Garrett, un jeune ermite aveugle réfugié au coeur de la ténébreuse foret interdite, devient son fidèle allié, ainsi qu’un gentil dragon bicéphale, Devon & Cornouailles.

Entourée de ses nouveaux amis, Kayley parviendra-t-elle à réaliser son rêve ?

Quand j’étais petite, je voulais être une Power Rangers. Et puis j’ai vite compris que les chances pour que ça arrive n’étaient pas bien épaisses.

Alors je me suis tournée vers un autre rêve, plus réaliste : devenir chevalière.

Et pour me guider sur ce chemin de bravoure et de tamponnage de gueule à grands coups d’épée, j’ai suivi l’exemple de Kayley.

Indéniablement badass, la jeune fille voit grand : sauver sa mère et le royaume des mains du terrible Ruber, et intégrer les chevaliers de la Table ronde. Gros programme qui ne lui fait pas froid aux yeux.

En y repensant, je me demande si je n’avais pas un énorme crush sur ce personnage…

Excalibur, l’épée magique compte parmi les dessins animés que je regarde aujourd’hui avec beaucoup d’affection, pour retrouver mes rêves de petite fille.

Dans mon jardin je ramassais tous les bouts de bois qui pouvaient faire office d’épée et tranchais l’air contre des ennemis imaginaires…

  • Le sachiez-tu ? En 1999, le film a reçu le Golden Globe de la meilleure chanson. Toujours dans un registre musical, en version originale la voix chantée de Lady Juliana, la mère de l’héroïne, n’est nulle autre que la goddess Céline Dion !

Sinbad, La Légende des sept mers : le dessin animé pour partir à l’aventure

Accusé à tort d’avoir volé le Livre de la Paix, l’audacieux et légendaire Sinbad est chargé de retrouver et de restituer le précieux ouvrage, faute de quoi son meilleur ami, Proteus, mourra.

L’aventurier refuse cette chance et opte pour une croisière et un plan bronzette aux îles Fidji.

Pas si vite ! Car la belle fiancée de Proteus, Marina, s’est glissée à bord du bateau de Sinbad pour veiller à ce qu’il remplisse sa mission, et le premier bad boy de l’histoire va se trouver confronté à un incroyable déluge de dangers.

Eris, déesse du chaos, s’acharne en effet contre lui, envoyant à sa rencontre un essaim de monstres et déclenchant à tout moment d’épouvantables tempêtes.

Et tout cela n’est encore rien à côté des défis que lance à notre héros la frêle mais redoutable Marina…

Merveilleux, ce synopsis disponible sur Allociné !

Tu risques d’être choquée en l’apprenant, mais Sinbad, La Légende des sept mers est une adaptation du conte Sinbad, le marin. Qui l’eût cru ?

Enfin, l’interprétation reste très libre, puisque Eris et Proteus n’apparaissent pas dans la légende originale.

Oui bonjour, ce serait pour parler de l'animation des cheveux d'Eris qui est à TOMBER PAR TERRE

Je garde de Sinbad, La Légende des sept mers le souvenir d’un dessin animé avec beaucoup d’humour décalé, qui n’est pas sans me rappeler celui de La Route d’Eldorado, dont je te parlais dans ma sélection précédente.

Comme le dit Allociné, Sinbad est introduit comme un bad boy, un voyou qui ne pense qu’à lui. Ses aventures aux côtés de Marina vont le transformer en honnête homme… même si cela ne se fera pas en un jour !

Si en regardant le film, les voix de Sinbad et Marina te parlent mais que tu n’arrives pas à mettre le doigt dessus, sache que derrière ces énergiques personnages se trouvent Patrick Bruel et Monica Bellucci.

Les Enfants de la Pluie, le dessin animé qui revisite Roméo et Juliette

Les Pyross et les Hydross sont deux peuples qui se livrent une guerre acharnée sur une planète coupée en deux.

Pour les Pyross, adorateurs du soleil, l’eau n’apporte que mort et désolation, tandis que les Hydross doivent se protéger de la chaleur qui les pétrifie.

Tu connais Les Enfants de la Pluie ?

Personnellement je l’ai découvert l’année de sa sortie, quand ma prof de primaire nous a emmenés le voir au cinéma de ma ville.

Et wouah, ça a été un vrai coup de cœur pour mon moi de 6-7 ans.

Avec Les Enfants de la Pluie, Philippe Leclerc signe un conte poétique, aux airs de Roméo et Juliette. En effet, les deux personnages principaux tentent de mettre fin à la guerre qui opposent leur deux peuples.

Conquise par cette histoire sur l’acceptation des différences, je l’ai été tout autant par son traitement graphique.

Il faut dire que Philippe Leclerc a été à bonne école. Il a travaillé sur Le Roi et l’Oiseau, grand classique parmi les films d’animation.

Si tu es passée à côté à sa sortie, il n’est pas trop tard pour en profiter !

Chicken Run, mon premier dessin animé en stop motion

En 1950, en Angleterre, dans le Yorkshire, la vie paisible du poulailler de la ferme Tweedy semble plaire à ses locataires. La nourriture est abondante et l’endroit est chaleureux.

Mais la poule Ginger est loin de partager l’avis de ses consoeurs : elle rêve de grand espace et de liberté. Chaque jour, elle essaie sans succès de s’évader de la basse-cour.

La courageuse Ginger s’arme de patience pour faire comprendre à ses copines volatiles que le grillage n’est pas autour de la ferme mais bien dans leur tête.

Ses espoirs reprennent vie lorsqu’un « coq-boy libre et solitaire », Rocky, atterrit dans la basse-cour. Ginger voit alors en lui le sauveur de toutes les poules.

S’il pouvait leur enseigner à voler, elles seraient capables de s’enfuir… Car elles n’ont pas le choix : M. Tweedy, le propriétaire de la ferme, a décidé de les passer à la casserole un jour ou l’autre.

Chicken Run rdy le premier long métrage du studio d’animation Aardman, aujourd’hui plus connu pour des dessins animés tels que Wallace et Gromit ou Shaun le mouton.

Si je ne dis pas de bêtises, c’était la première fois que je voyais un film d’animation réalisé en stop motion et dont les personnages étaient faits en pâte à modeler.

Avec son concept totalement décalé (une parodie à peine cachée de La Grande Évasion) et ses répliques pleine d’esprit, Chicken Run est rapidement devenu un film culte dans mon répertoire !

J’avais même les figurines à l’effigie de ces poules, et je rejouais les scènes, leur inventant parfois de nouvelles aventures.

Aujourd’hui encore ma sœur et moi échangeons des répliques, sans qu’il n’y ait pour autant de contexte. Comme cette phrase de Babette qui, après être passée à deux doigts de finir en tourte, s’exclame :

« J’ai vu toute ma vie défiler devant mes yeux… C’était d’un ennui mortel. »

Impossible pour moi maintenant d’entendre Valérie Lemercier sans l’associer à Ginger, la belliqueuse poule du dessin animé.

Selon The Hollywood Reporter, il se pourrait que ces délirants gallinacés aient le droit à de nouvelles aventures très prochainement !

Princes et Princesses, un dessin animé plein de poésie

Dans un vieux cinéma qui semble abandonné, une fille, un garçon et un vieux technicien se retrouvent tous les soirs. Ils inventent, se documentent, se déguisent et interprètent la nouvelle histoire dont ils ont envie.

Ah, Princes et Princesses, un autre petit joyau d’animation que j’ai découvert lors d’une sortie avec mon école primaire.

Derrière ce projet : Michel Ocelot, que tu connais peut-être grâce à son premier long métrage, Kirikou et la Sorcière.

Ce conte en regroupe en fait six, dans une mise en abîme bien ficelée. Dans cet ancien cinéma, le vieux techniciens et les deux enfants nous parlent ainsi de princes et de princesses à travers six récits courts :

  • La Princesse des Diamants
  • Le Garçon des Figues
  • La Sorcière
  • Le Manteau de la Vieille Dame
  • La Reine Cruelle et le Montreur de Fabulo
  • Prince et Princesse

Malgré des thèmes en apparence répétitifs et plan-plan (un héros, une princesse à sauver…), Princes et Princesses sait se réinventer et surprendre.

Déjà impressionnant dans son écriture, le dessin animé l’est tout autant dans sa réalisation. Les six contes sont construits en théâtre d’ombres, à l’aide de papiers découpés.

Le résultat est d’une poésie à couper le souffle, et captive petits et grands.

Alors, tu connaissais déjà ces dessins animés ? C’était quoi les films d’animation cultes de ton enfance ?

À lire aussi : Toy Story 4 : Audrey Fleurot et Pierre Niney racontent leurs « toy stories »

LouiselleD

LouiselleD


Tous ses articles

Commentaires

Barbe Bleue

Le roi et l'oiseau de Paul Grimault bien sûr.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!