Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture

« Voler vs se téléporter », le Grand Débat des frères Descraques

Dans cette nouvelle vidéo de French Ball, François et Raphaël Descraques débattent du meilleur superpouvoir entre voler et se téléporter. Et toi, t’en penses quoi ?

Tu préfères : avoir le pouvoir de te téléporter où tu veux, ou celui de voler pour te déplacer ?

Attention, l’un ou l’autre mode de transport peut avoir des conséquences méconnues sur le transit intestinal. Si tu ne vois pas de quoi je parle, je t’invite à écouter le Grand Débat de Raphaël et François Descraques sur cet épineux dilemme.

En effet, les implications pratiques de longs voyages réalisés d’un claquement de doigts ne sont pas suffisamment prises en compte par les scientifiques. Merci aux frères Descraques de soulever les vraies questions.

Plus sérieusement, je ne vois pas vraiment où est le débat. SE TÉLÉPORTER, VOYONS. Tout l’intérêt d’avoir un superpouvoir de déplacement rapide, c’est de supprimer le voyage en lui-même. Ok voler c’est cool, mais il fait froid en altitude, faudrait mettre des couches de vêtements pour les longs voyages, et faire plein d’escales relou si on veut aller vraiment loin.

Alors que là, si je voulais aller prendre l’apéro en Polynésie française, là, tout de suite, il me suffirait d’enfiler un paréo, et de claquer des doigts. Et si j’ai oublié mes lunettes de soleil, je peux faire l’aller-retour dans la seconde.

Et puis bon, je suis désolée François, mais mauvais exemple, parce que je ferais pas Paris-New York à dos de qui que ce soit. À supposer que tu voles aussi vite qu’un 747 (ce dont je doute, pardon), je ne vais pas me taper des heures de vol dans le froid au-dessus de l’océan alors que je pourrais être assise peinarde dans un avion, avec des films, et faire le trajet en six heures seulement.

Non vraiment, la téléportation sinon rien.

Et toi, t’en penses quoi ? Tu es plutôt Team « voler » ou Team « se téléporter » ? Viens en débattre dans les commentaires !

À lire aussi : Raphaël Descraques, ses débuts, son présent et ses projets


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

7
Avatar de Melimelofolle
29 décembre 2014 à 08h12
Melimelofolle
Team tTransplaner ou se téléporter oui si vous voulez !

Parce que avec ça je pourrai être encore entrain de commater dans mon lit au lieu d'être arrivée mille fois trop en avance au travail ...
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

2
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Karl-lagerfeld-série
Culture

Au festival Canneséries, une longue standing ovation pour cette série Disney+

1

La pop culture s'écrit au féminin