Live now
Live now
Masquer
cafes-suspendus-180×124
Actu en France

Le concept solidaire des « cafés suspendus » en pleine expansion

Les « cafés suspendus », un concept solidaire qui nous vient de Naples et qui vise à aider les plus démuni-e-s, se développe de plus en plus !

Avant toute chose, qu’est-ce que le concept du « café suspendu » (« caffè sospeso » en italien) ? C’est une vieille tradition napolitaine qui consiste à payer deux cafés et à n’en consommer qu’un, gardant le deuxième pour un-e client-e plus démuni-e qui n’aurait pas les moyens de s’en offrir un.

Par exemple, si vous entrez dans un café avec un ami, vous commandez trois cafés – deux pour vous, et un « suspendu ». Lorsqu’une personne sans ressources entrera dans l’établissement et demandera au patron s’il a un café pour lui, il lui en servira un – celui que vous aurez déjà payé en avance. La Journée du Café Suspendu a été instaurée à Naples le 10 décembre 2011, avec le soutien du maire de la ville.

Le concept solidaire des « cafés suspendus » en pleine expansion

Cette tradition ayant reçu un peu plus de visibilité ces derniers temps grâce à la magie de l’Internet et du partage sans frontières, certaines personnes se sont dit que ça pourrait être assez sympa d’exporter le concept. Un groupe Facebook a donc été créé pour tenter de faire connaître la tradition et de pousser les gens à la développer en France.

Les créateurs du groupe proposent donc plusieurs pistes pour promouvoir le concept :

  • « Individuellement, en parler autour de vous, pourquoi pas avec les tenanciers des bar et restos (ex : « Vous faites des cafés en attente ? Non ? Dommage, c’est un bon concept », etc.)
  • Se réunir en collectifs citoyens par zones géographiques (villes, etc.) : l’union fait la force
  • Organiser des réunions pour établir des plans d’action adaptés
  • Collectivement, aller à la rencontre des bars et restos susceptibles d’adhérer au concept et leur proposer la meilleure manière de le mettre en place (ex : un autocollant à l’entrée, un tableau avec les consos en attente, possibilité d’assurer leur visibilité via une page Facebook à construire, etc.)
  • Collectivement, aller à la rencontre des citoyens pour leur expliquer le concept et leur dire où ils peuvent contribuer ou bénéficier des « suspended coffee »
  • Concentrez-vous toujours sur vos objectifs, restez unis et vous ferez bouger le monde 

Alors, que pensez-vous du concept ? Partantes pour tenter le coup ? Pensez-vous qu’il serait possible d’étendre le concept à d’autres commerces ?

Les Commentaires
20

Avatar de Gianduja
1 août 2013 à 01h53
Gianduja
Je dois avoir un sale esprit parce que le premier truc auquel j'ai pensé c'est "Et si le cafetier veut garder la thune et pas redistribuer les consommation?"
Et de l'autre côté de l'honnêteté, comment prouver qu'on n'a vraiment pas les moyens?
Et si quelqu'un vraiment dans le besoin présente "trop bien", on lui donne pas?
Je me suis dit exactement la même chose.
J'avais travaillé dans un restaurant dans lequel on avait un système, comme on était plutôt bien payés, on laissait les clients mettre les pourboires dans un pot commun, et quand on voyait un client galérer à compter ses pièces pour un plat du jour, on pouvait compléter. Ça arrivait assez fréquemment qu'un sans abri ou un étudiant un peu fauché nous demande "qu'est ce que je peux avoir pour 1€ ?", c'était pas grand chose mais je trouvais ça chouette.


Contenu spoiler caché.
0
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actu sexe
Personne surfant sur internet dans son lit

CSA, contrôles, blocages : que va-t-il se passer pour les sites pornographiques en France ?

Actu en France
jeunes qui brainstorming autour d'un ordinateur

Violence, santé, mobilités : ce projet vous invite à co-créer la prévention de demain

Tribune
collage : validisme assassin

Déconjugalisation de l’AAH : « Le gouvernement préfère regarder ailleurs et s’enfoncer dans ses mensonges »

Aïda Djoupa

06 oct 2021

Animaux
pexels-helena-lopes-chien loi maltraitance animale

Pourquoi les associations de défense animale sont furax contre le Sénat

Actu en France
Femme – senior – seule – isolée

Un demi-million de seniors en « mort sociale » : le Covid aggrave l’isolement des personnes âgées

Psychologie
Psychologue – remboursement – consultation – France

Dès 2022, les consultations chez le psy seront remboursées. Mais à quel prix ?

Vie étudiante
Harcèlement – scolaire – fille – école

Les ados eux-mêmes harcelés sont « plus nombreux à avoir été auteurs de violences en ligne »

Actu en France
immeuble-parisien

« Je n’avais pas conscience d’être à la rue » : pour les jeunes, se loger dignement en Île-de-France devient presque impossible

Aïda Djoupa

26 sep 2021

13
Actu en France
sage-femme-greve

Soutenons les sages-femmes en grève, leur combat nous concerne toutes

Clémence Boyer

24 sep 2021

9
Actu en France
pieds de nourrisson juste après la naissance

Pourquoi le 23 septembre est-il souvent le jour du « pic de naissances » ?

Clémence Boyer

23 sep 2021

2

La société s'écrit au féminin