Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Cabaret Tome 1 : Ingénue, de Jillian Larkin

06 juin 2012 2

Tu aimes te plonger dans une autre époque, les histoires d’amour bien torturées et surtout le faste des années folles ? Le premier tome de Cabaret, Ingénue, de Jillian Larkin pourrait bien te faire de l’oeil.

Des histoires d’amour…

Cabaret, Ingénue est un roman à trois voix, celles de Gloria, Clara et Lorraine. Tour à tour, on suit le point de vue narratif de ces trois jeunes filles de la haute société à Chicago au début des années folles. Voici le résumé :

« Gloria, dix-sept ans, rêve de vivre la nuit, de danser, de faire la fête. Un soir, elle sort en cachette en compagnie de son ami Marcus, et se rend dans un bar clandestin, tenu par le bras droit d’Al Capone. Elle y rencontre Jérôme, le pianiste de l’orchestre et en tombe amoureuse. Mais leur histoire st impossible : Gloria est blanche, Jérôme est noir et, dans cette Amérique des années 20, les relations mixtes sont interdites…
De plus, Gloria est fiancée et va bientôt épouser le fils d’une puissante famille de Chicago. Sa cousine Clara arrive de New York pour aider aux préparatifs du mariage. Et Marcus tombe sous son charme. Mais Lorraine, la meilleure amie de Gloria, ne le supporte pas, et semble prête à tout pour conduire Clara à sa perte. »

La jeune oie blanche qui veut s’affranchir des carcans de la bonne société, la meilleure amie toujours dans l’ombre qui virera bientôt peste et celle qui veut fuir son passé trouble de New York, tout ça ne vous rappelle vraiment rien ? L’univers de Gossip Girl n’est en effet pas si éloigné – si on saute quelques décennies – des intrigues amoureuses, des trahisons entre amies, des scandales à répétition et des riches filles à papa du premier tome de Cabaret.

Les amatrices du genre devraient donc passer un bon moment tout en découvrant les codes et les enjeux d’une société pas si ingénue que ça.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=yIJy4HLAe40[/youtube]

… mais pas que

L’intrigue permet aussi d’aborder bien d’autres thèmes liés à l’époque. Nous sommes à Chicago en 1923 et en pleine période de Prohibition, cette loi qui fut appliquée aux États-Unis de 1920 à 1933 et qui interdisait toute consommation et toute vente d’alcool.

Une époque pas très joyeuse, tu me diras, mais qui signa aussi l’apparition des bars clandestins, bien souvent détenus par les mafia locales, où alcool, cigarettes et musique de jazz allaient bon train. Lieux de perdition pour la bonne société, pépinières de talents (musiciens, chanteurs) et vecteur de mode (Charleston, les garçonnes) pour les autres.

Et c’est autour de ce fameux univers des garçonnes, justement, que nos trois héroïnes gravitent. Affranchies, déjà en quête d’égalité des sexes, on appelait garçonnes ces femmes aux moeurs libérées qui n’hésitaient pas à fumer, boire, conduire, danser dans des tenues légères et surtout afficher une sexualité dérangeante (liaison hors mariage, union libre, homosexualité, bisexualité).

Une émancipation qui passait aussi par les tenues et les rituels de préparation, très bien décrits dans le livre. Ainsi la garçonne cherchait à gommer tout débordement de féminité. Ça passait par une coupe courte au carré (à la Louise Brooks), l’écrasement de sa poitrine sous un bandeau afin de l’aplatir et masquer au maximum ses courbes avec des robes droites.

Pourtant en contradiction avec tout l’échafaudage de cosmétiques étalés sur son visage (rouge à lèvres rouge vif, khôl sophistiqué, mascaras, faux-cil, poudre…) et des robes à dos nu et au-dessus des genoux, très audacieuses et sexy pour l’époque. Comme le fait de revendiquer plus de liberté, notamment en s’affranchissant du corset, mais pour retomber dans une autre forme de séduction étriquée avec la dissimulation des seins.

Bref, il est intéressant de remarquer toutes les ambivalences et toutes les ambiguïtés de cette société à travers Cabaret, Ingénue qui illustre aussi, à travers une histoire d’amour, un autre problème de l’époque, celui des relations mixtes noirs/blancs et les ségrégations raciales qui subsistaient alors encore.

Pour qui ?

Les fans de Gossip Girl et d’intrigues romantiques bien sûr mais aussi celles qui sont attirées par les années 20 et tout leur decorum : les histoires mafieuses, le jazz, la danse, la mode dont la moindre tenue est détaillée (de Chanel à Paul Poiret en passant par Jean Patou et Jeanne Lanvin, les papes de la mode garçonne), les clins d’oeil à Al Capone et au couple Fitzgerald, le tout baignant dans les effluves de cigarettes longues et d’alcools, de la petite flasque de cognac au verre d’absinthe…

Cabaret Tome 1 : Ingénue, de Jillian Larkin aux éditions Bayard JeunesseCabaret Tome 1 : Ingénue, de Jillian Larkin est disponible depuis le 15 mai en librairie (prix).

Les Commentaires
2

Avatar de Belyviel
7 juin 2012 à 17h48
Belyviel
20€ pour un bouquin écrit assez gros et aéré (trad. : pas beaucoup à lire) que je vais dévorer en une demi-journée, pas assez rentable, j'attendrai qu'il sorte en poche

Du coup j'ai pris le tome 1 de Game of Thrones (en VO) à 12,90€, un bon gros pavé.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Livres

Développement personnel
Deux femmes noires, l'une pose sa tête sur l'épaule de l'autre.

Pour les personnes opprimées, « cultiver le plaisir est un acte de résistance »

Hélène Molinari

13 oct 2021

Voyages
le roman Là où les étoiles brillent de Nadia Hashimi
Sponsorisé

3 choses que j’ai apprises sur l’Afghanistan en lisant Là où brillent les étoiles

Parentalité
Une mère fatiguée avec son jeune fils.

« Il faut à tout prix dédramatiser le regret de maternité »

Livres
diglee-couv-je-serai-le-feu

Avec Je serai le feu, Diglee part à la recherche des poétesses disparues

Pauline Le Gall

09 oct 2021

2
Livres
Jouir est un sport de combat – libre – Olympe de G

Pour « transformer la honte autour de la sexualité en fierté », Olympe de G. monte sur le ring

Actualité mode
Couturfu

Le compte de mèmes @couturfu sort un manuel de survie pour comprendre la mode d’aujourd’hui

Anthony Vincent

26 sep 2021

Société
Amandine Gay Crédits Otto Zinsou

« Quand on est adopté, la condition pour se réapproprier son histoire, c’est d’atteindre l’âge adulte »

Témoignages
un trouple dans son quotidien
Sponsorisé

« Nadya est l’amoureuse de maman et aussi celle de papa » : parents et polyamoureux, ils racontent

Parentalité
sainte-marguerite-marie-et-moi

Cette autobiographie sur le poids de l’héritage familial quand on devient mère va vous faire hurler de rire (sisi)

Chloé Genovesi

13 sep 2021

Livres
[Site web] Visuel vertical (2)

Le nouveau club de lecture Madmoizelle commence ce mardi soir sur Twitch !

Marine Normand

13 sep 2021

La pop culture s'écrit au féminin