Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Pop culture

Bref : la sélection des épisodes préférés de la rédac

12 juil 2012
Petit spécial pour la fin de Bref : on vous propose nos épisodes préférés ! Petite sélection extrêmement subjective et pas exhaustive. Postez les vôtres dans les commentaires !

Bref se termine ce soir, les deux derniers épisodes étant diffusés sur Canal+ durant une émission du Grand Journal « hommage » à cette série-pas-comme-les-autres. Faut dire qu’en 82 épisodes d’à peine deux minutes (ça va beaucoup plus vite à regarder que Les Sopranos, par exemple), les trois joyeux drilles auront mis une sacrée tarte dans la fourmilière de la fiction française. Bref, c’est le combo fatal d’une liberté de ton (depuis combien de temps on n’avait pas vu une branlette à 20h sur Canal ?), d’un humour-mais-pas-que (au grand dam des gens convaincus que Bref était une « série drôle »), et de l’explosion de toute cette génération de talents tapis dans l’ombre des scènes ouvertes parisiennes depuis des plombes.

On y était avant même le début (enfin feu GentleMec y était :)), on voit pas pourquoi on serait pu là pour la fin ! Pour célébrer ça, on vous a ressorti chacun notre épisode préféré parmi les 80 déjà diffusés, et on vous explique pourquoi !

Fab : Bref. Je suis un plan cul régulier. et Bref. J’ai perdu mes cheveux.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Oui j’en ai choisi deux ET ALORS. Bref. Je suis un plan cul régulier, parce qu’il offrait pour la première fois la « voix off » à un autre personnage que « Je » (une technique réutilisée plusieurs fois dans la deuxième partie de la saison 1), et surtout parce que c’était une sacrée bonne idée de donner le point de vue de Marla après le Bref. J’ai un plan cul régulier.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Bref. J’ai perdu mes cheveux. BAH OUI. C’est pas forcément mon préféré DE TOUS LES TEMPS mais en choisissant celui-là, je suis à peu près sûr que j’en pique pas un autre aux filles, déjà. Parce que Kyan avait levé le poing en disant « J’ai représenté ! » lors de notre interview-fleuve et qu’effectivement, il a représenté. Parce que comme beaucoup de crânes d’oeufs, j’me suis reconnu dans les exemples et les « morceaux de vie » illustrés dans l’épisode. Parce qu’au final, c’est pas si grave et qu’y a des tas de filles qui aiment ça, le non-cheveutisme. La preuve.

Myriam H. : Bref. Je suis vieille.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Pourquoi Bref. Je suis vieille. ? D’abord parce que depuis quelques années, ma grand-mère paternelle est atteinte d’Alzheimer, et même si celle de la vidéo ne souffre pas de cette maladie, beaucoup de problèmes se retrouvent, la solitude en tête de liste, et les gens trop pressés ensuite. Mais aussi que c’est parce que c’est cet épisode qui m’a fait comprendre, avec une gentille petite claque dans la gueule, que Bref. ce n’était pas « seulement » une série innovante et drôle sur un trentenaire un peu loser plein de défauts, mais que ça pouvait aussi être juste, subtil, et triste. Et que j’ai bien aimé « Je », pour la première fois, parce qu’il a fait fuir la solitude de cette Mamie pour un petit moment. Fin de l’instant émotion, coupez !

Lady Dylan : Bref. on était des gamins

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Pas de raison personnelle pour ma part, j’ai juste trouvé cet épisode super émouvant parce que les deux personnages ont l’air très heureux ensemble, ça change de sa relation avec sa copine. C’est aussi une très belle définition de l’amour je trouve, « quand on n’a rien à faire, le faire ensemble », et retomber en enfance. Il y a la musique magnifique d’Emilie Simon qui rajoute énormément, elle me prend aux tripes, surtout vers la fin. Enfin, c’était le début des épisodes de Bref. moins drôles, plus touchants (dans la lignée de Bref. je suis vieille) et c’est de loin le type d’épisodes que j’ai préféré.

Sophie-Pierre Pernaut : Bref. J’ai eu 30 ans

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Ce n’est ni le plus drôle, ni le plus touchant, ni le mieux écrit, mais cet épisode de Bref. m’a vraiment parlé : en tant que future éternelle adolescente, j’ai du mal à envisager sereinement le temps qui passe (mais j’me soigne). Dans Bref. J’ai eu 30 ans, le personnage joué par Kyan explique tout ce qui a changé en lui maintenant qu’il est réellement adulte. Et c’est toutes mes angoisses de me sentir m’encroûter, de fêter mon anniversaire avec mes amis assis sagement autour d’une table et de me voir offrir un coffret de dégustation de vin pour deux qui m’ont sauté à la gorge.

Émilie Laystary : Bref. J’ai pris le métro. et Bref. Y’a des gens qui m’énervent.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Cet épisode n’est pas celui qui m’a le plus retournée, mais faut dire que j’ai du mal avec les épisodes trop touchants : ils m’émeuvent alors que je préfère jouer à la grosse dure plutôt que d’assumer mes plus grosses failles. Du coup, Bref. J’ai pris le métro est un des mes Bref préférés, parce que j’y ai carrément reconnu les remarques que je m’étais faites lorsque j’ai emménagé à Paris. Les gens chelous dans le métro, les clodos, les accordéonistes du dimanche qui te font des reprises de La Lambada le jour où t’as le moins envie d’écouter de la musique de mariage, les publicités hyper cheap pour les cours de langues, et bien sûr… les pannes de wagon. Bref, vous voyez de quoi je parle. En plus, il me semble aussi que c’est le premier épisode de Bref à avoir été tourné ailleurs que dans un appart ou dans la rue, mais dans un décor en carton pâte. Même suggérée, toute l’ambiance du métro est parfaitement retranscrite. Bref. J’ai pris le métro est typiquement le genre d’épisodes à me rappeler à la fois ce que je déteste à Paris… et ce qui me manque, dès que je pars à l’étranger : les mauvaises odeurs des souterrains et le comique de répétition de la vie parisienne.

PS : Mon préféré ex-aequo c’est Bref. Y’a des gens qui m’énervent. Sans doute parce que je connais au moins une personne de mon entourage représentative de chaque profil mentionné…

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Les Commentaires
31

Avatar de Dies Irae
16 juillet 2012 à 14h21
Dies Irae
Ah ok, merci ! mais ils avaient pas annoncé aussi qu'ils allaient faire un agenda ? (illustré ou non)
Si également ! Et ils ont probablement rebossé avec les mêmes personnes pour la plupart, je suppose
0
Voir les 31 commentaires

Plus de contenus Pop culture

first lady paramount
Pop culture

La série The First Lady met en lumière le destin de trois Premières Dames Américaines

Maya Boukella

09 déc 2022

A propos de Madmoizelle

Chères lectrices et lecteurs, Madmoizelle a envie de mieux vous connaître !

Humanoid Native
metoo-théâtre-droit-des-femmes-feminisme-cinema-
Actu en France

Des acteurs cisgenres jouant des personnages transgenres ? Une pièce déprogrammée à Paris

Maya Boukella

09 déc 2022

2
couper-ses-livres
Actu mondiale

En Russie, les livres évoquant de près ou de loin l’homosexualité disparaissent des librairies 

Camille Lamblaut

09 déc 2022

relation-mere-fille-compliquee-samhain
Cinéma

Samhain : les relations mère-fille abordées dans un film d’horreur glaçant

Oscar Staerman

08 déc 2022

lana del rey quelle grande femme vraiment
Pop culture

Un nom, un premier titre et une date de sortie pour le nouvel album de Lana Del Rey

Maya Boukella

08 déc 2022

xavier dolan La Nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé
Série télé

La première série de Xavier Dolan se révèle dans une bande-annonce émouvante

Maya Boukella

08 déc 2022

Annie Ernaux sur le plateau télé de La grande librairie © Capture d'écran YouTube
Livres

Annie Ernaux, prix Nobel de littérature 2022, critique une institution faite « pour les hommes »

Camille Lamblaut

07 déc 2022

1
selection_jeux_V
Pop culture

Les 6 meilleurs jeux de société pour les adultes, issus de films connus

Manon Portanier

07 déc 2022

3
bbc billie eilish
Pop culture

Billie Eilish, Olena Zelenska, Elnaz Rekabi… la BBC dévoile son top 100 mondial des femmes les plus influentes

Maya Boukella

07 déc 2022

norman
Pop culture

Youtube envisage de sanctionner Norman Thavaud et Léo Grasset, accusés de viols

Maya Boukella

07 déc 2022

20

La pop culture s'écrit au féminin