Live now
Live now
Masquer
ben-mazue-traversee-paris-3
Pop culture

Ben Mazué traverse Paris… et vous emmène avec lui — Carnet de Route #3

13 déc 2016
Ben Mazué poursuit sa série de concerts parisiens et nous offre une nouvelle page de son carnet de route !

Ben Mazué continue de nous livrer ses pensées lors de sa tournée parisienne. Il vous parle aujourd’hui de son rapport à la journée du dimanche, et il y a des chances que vous vous retrouviez dans ses propos !

À lire aussi : Ben Mazué traverse Paris… et vous emmène avec lui — Carnet de Route #2

ben-mazue-theatre-edgar

Avant-hier on a joué au Théâtre Edgar, c’était dimanche soir.

Le dimanche soir habituellement, et le dimanche en général d’ailleurs, je le dédie à une espèce de pause intellectuelle et cardiaque.

Une sorte de nonchalance événementielle, où mon attitude est dictée par des mots comme sieste, balade, pyjama, gouter. Bref, c’est un jour antisocial.

Je ne sors pas le dimanche, où alors pour aller au stade.

Seulement là il fallait y aller, il n’y avait pas vraiment le choix, et la nonchalance événementielle, la pause intellectuelle et cardiaque attendraient.

J’étais donc moyennement ravi à l’idée de m’habiller, de préparer mes affaires et mon esprit à raconter La Princesse et le Dictateur.

Il n’a pas fallu beaucoup de temps, peut-être une petite dizaine de secondes, pour prendre la température de la salle.

Les gens de Montparnasse, eux, n’avaient pas l’air de dédier tous leurs dimanches à ce genre de paresse, ils étaient prêts, bienveillants, attentifs, et indulgents. Et ça m’a porté.

Une heure trente-sept plus tard, le concert terminé, nous n’étions plus du tout dimanche.

J’avais envie de voir ce que la ville offrait aux parisiens qui n’ont que faire de cette rengaine hebdomadaire, et j’ai trouvé la vie bien plus belle dehors que dedans.

Merci à vous le théâtre Edgar, grâce à vous c’est décidé : j’arrête le dimanche.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Pop culture

sil suffisait daimer bd steinkis
Livres

S’il suffisait d’aimer, une puissante BD pour se replonger dans le combat pour la PMA

Maëlle Le Corre

26 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
vpn-nordvpn-film-series
Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Oscar Staerman

26 nov 2022

2
annie colère diaphana
Interviews cinéma

« L’IVG est un geste social global », entretien avec l’équipe d’Annie Colère

Maya Boukella

26 nov 2022

Avatar 5
Pop culture

Pour être rentable, Avatar 2 doit faire aussi bien que Titanic

Maya Boukella

25 nov 2022

amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

5
titanic Twentieth Century Fox France
Pop culture

Titanic : comment Leonardo DiCaprio et Kate Winslet ont failli ne pas avoir les rôles

Maya Boukella

24 nov 2022

2
parfum vert diaphana
Cinéma

Le Parfum vert, le polar entre Hitchcock et Tintin qui nous fait déjà rire

Maya Boukella

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 18.12.16
Pop culture

Comment un concert de Taylor Swift a remis en question l’hégémonie de Ticketmaster aux États-Unis

Camille Lamblaut

24 nov 2022

saint omer 1
Cinéma

Saint Omer n’est pas un film sur l’infanticide mais sur la maternité :  rencontre avec Alice Diop

Maya Boukella

23 nov 2022

le consentement
Actu en France

Le Consentement : le livre de Vanessa Springora adapté dans une pièce de théâtre puissante

Maya Boukella

23 nov 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin