Live now
Live now
Masquer
Balenciaga retire sa pub controversée avec des enfants à nounours BDSM
Actualité mode

Balenciaga retire sa pub controversée avec des enfants à nounours BDSM

Le 22 novembre, Balenciaga a présenté des excuses sur Instagram, suite à la divulgation de sa dernière campagne. Celle-ci présentait des enfants portant des peluches habillées de harnais et autres accessoires BDSM.

Pour sa collection printemps-été 2023, Balenciaga a révélé mi-novembre des visuels qui ont beaucoup fait parler. Certains présentent Bella Hadid, Nicole Kidman ou encore Isabelle Huppert trônant devant des bureaux massifs, façon girlboss haute couture : c’est la campagne « Garde-Robe », signée Joshua Bright. D’autres montrent des enfants avec des sacs en forme de peluches habillées de harnais et autres accessoires pouvant évoquer l’univers BDSM (Bondage et discipline, domination et soumission). C’est cette campagne « Holiday », signée Gabriele Galimberti, qui a le plus indigné une partie de l’opinion publique. Celle-ci s’insurge de cette provocation gratuite, instrumentalisant les enfants afin de les frotter à une esthétique clairement pour adultes en capacité de consentir.

Pourquoi la nouvelle campagne Balenciaga avec des enfants et des peluches en harnais fait scandale

Visuel Madmoizelle (2)
Campagne « Holiday » Balenciaga signée Gabriele Galimberti.

Si bien que la maison de luxe du group Kering (qui détient également Gucci, Saint Laurent, ou encore Bottega Veneta) a fini par présenter ses excuses dans la nuit du 22 au 23 novembre :

« Nous nous excusons sincèrement pour toute infraction que notre campagne de vacances pourrait avoir causée. Nos sacs d’ours en peluche n’auraient pas dû être présentés avec des enfants dans cette campagne. Nous avons immédiatement supprimé la campagne de toutes les plateformes. »

La maison Balenciaga fait de la promo pour la pédopornographie ?

Sauf que les deux campagnes seraient liées d’après les yeux les plus aguerris qui ont scruté les documents sur les bureaux des girlboss de la première campagne. Certains ressembleraient à un extrait d’un avis de la Cour Suprême des États-Unis de 2008 concernant une sombre histoire de pédopornographie. Il s’agissait de légiférer autour du cas de Michael Williams, accusé d’avoir publié des messages proposant d’échanger des documents relatifs à des abus sexuels sur des enfants avec d’autres utilisateurs, rapporte Le Figaro.

00b9556f66bdabaaa78ae2bdea9595f5
La campagne « Garde-Robe » Balenciaga printemps-été 2023, signée Joshua Bright, avec des documents compromettants.

L’arrêt de la Cour Suprême avait alors déterminé que le fait d’offrir ou de demander de transférer, de vendre, de livrer ou d’échanger de la pédopornographie ne violait pas le premier amendement de la Constitution des États-Unis. Alors forcément, que ce document figure sur certains visuels de campagne Balenciaga, tandis que d’autres montrent des enfants avec des sacs-peluches posait question.

Balencia présente ses excuses et porte plainte contre son scénographe

La marque a donc évoqué ce malaise dans une autre partie de son communiqué :

« Nous nous excusons d’avoir affiché des documents troublants dans notre campagne. Nous prenons cette affaire très au sérieux et engageons une action en justice contre les parties responsables de la création du décor et de l’inclusion d’articles non approuvés pour la prise de vue de notre campagne printemps-été 2023. Nous condamnons fermement les abus envers les enfants, sous quelque forme que ce soit. Nous défendons la sécurité et le bien-être des enfants. »

Balenciaga entend maintenant saisir la justice concernant la campagne signée Joshua Bright, avec le document sur la pédopornographie, tandis que l’autre campagne avec les enfants et sacs-peluches-harnais photographiés par Gabriele Galimberti va tout simplement ne plus être exploitée.

Comme le rapporte Le Monde, la marque explique ainsi avoir « porté plainte » devant la justice new-yorkaise pour « l’inclusion de ces documents non validés, résultat d’une négligence irresponsable ». En cause : la maison de production North Six et le scénographe Nicholas Des Jardins, à l’origine de la photo la plus polémique, celle du sac posé sur les documents juridiques évoquant les lois sur la pornographie juvénile. Dans l’industrie de la mode, la rumeur veut que la styliste star Lotta Volkova (connue pour son esthétique piquée de codes satanistes) et le directeur artistique Demna Gvasalia soient également sur la sellette.

À lire aussi : Balenciaga fait défiler ses vêtements de luxe dans la boue : la provocation de trop ?

Crédit photo de Une : Balenciaga.

Les Commentaires
5

Avatar de Ciredutemps
29 novembre 2022 à 08h57
Ciredutemps
En publicité, un bad buzz reste un buzz.
Ca serait intéressant de savoir comment les ventes se portent après ce type d'évènement (est-ce qu'elles s'effondrent, ou au contraire est-ce qu'elles s'envolent?).
3
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Le Viva Magenta, élu couleur de l'année 2023 par Pantone
Actualité mode

Le Viva Magenta, élu couleur de l’année 2023 par Pantone

Anthony Vincent

04 déc 2022

1
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
La marque de lingerie Savage x Fenty de Rihanna, condamnée pour son système d'abonnement contraignant
Actualité mode

La marque Savage x Fenty de Rihanna, condamnée pour son système d’abonnement contraignant

Anthony Vincent

02 déc 2022

2
Dans une vidéo comique, Eva Longoria nous apprend à combattre le harcèlement de rue
Actualité mode

Dans une vidéo comique, Eva Longoria nous apprend à combattre le harcèlement de rue 

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Cette performance forte dénonce la fast-fashion, bien au-delà du Black Friday
Actualité mode

Cette performance forte dénonce la fast-fashion, bien au-delà du Black Friday

Anthony Vincent

30 nov 2022

2
Quelles ont été les marques, vêtements et tendances les plus recherchées de 2022
Actualité mode

Quelles ont été les marques, vêtements et tendances les plus recherchées de 2022 ?

Anthony Vincent

30 nov 2022

1
Du Japon à l'Occident, regards croisés sur le kimono
Actualité mode

Cette exposition sur les kimonos transcende les frontières et les époques

Anthony Vincent

30 nov 2022

Kim Kardashian, ambassadrice de Balenciaga et son sac cagole
Actualité mode

Kim Kardashian questionne son partenariat avec Balenciaga, suite à leur campagne controversée avec des enfants

Anthony Vincent

29 nov 2022

Réunir des marques éco-responsables sur une appli pratique, c’est le pari gagnant de Toasty
Actualité mode

Réunir des marques écoresponsables sur une appli informative et ludique, c’est le pari gagnant de Toasty

Anthony Vincent

28 nov 2022

Black Friday 10 sacs à main à prix bien cassé qui valent le détour
Actualité mode

Black Friday : ces sacs à main en promo ne casseront ni votre banque ni votre dos

La Rédaction

25 nov 2022

kanyewest
Actualité mode

Adidas enquête sur Kanye West qui aurait montré du porno au bureau, et une vidéo explicite de Kim Kardashian

Anthony Vincent

25 nov 2022

La mode s'écrit au féminin