Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture

Les Filles de Mr Darcy : les madmoiZelles donnent leur avis !

Quatre lectrices pour un article ! Quatre madmoiZelles ont lu le même livre et vous livrent leur avis… On commence avec Les Filles de Mr Darcy d’Elizabeth Aston aux éditions Milady !

Les Filles de Mr Darcy est paru au mois de mai aux éditions Milady. Ce livre fait partie de la collection Romance, dédiée aux livres qui parlent d’amûûûûûûûr. Comme chez madmoiZelle, on aime bien tous les genres de bouquins, on va vous en parler un peu. darcy Les Filles de Mr Darcy part d’une intrigue assez simple. Vous vous souvenez des personnages de Jane Austen ? Ici, vous retrouvez les cinq filles d’Elizabeth et Darcy. Comme c’est une romance, vous vous en doutez : ces cinq demoiselles vont rencontrer l’amour (ou pas), devoir faire connaissance avec des jeunes hommes pas forcément plus dégourdis qu’elles, et affronter la ville. Car oui, les filles d’Elizabeth et de Darcy vivent dans leur joyeuse campagne. Lors d’un séjour chez leur cousin, à Londres, elles vont pouvoir découvrir cet univers éloignés de leur vie quotidienne. La filiation avec Jane Austen ? Les personnages, bien entendu, mais aussi le décor : c’est clairement une romance d’époque, en costume. De quoi par exemple expliquer que les idées sur les femmes ou la société peuvent être très différentes de ce que nous connaissons…

Léopoldine, Mimine001, Daffy Duck et Lux[Anne] ont lu le livre et vous donnent leur avis !

Les Filles de Mr Darcy : le positif

Qu’est ce qui donne envie de lire le livre ? Est-ce que Darcy fait une apparition en slip ? Bon, peut-être pas. Je garde le mystère.

– Lux[Anne] : Globalement, l’histoire se tient et le modèle ressemble beaucoup à la structure des romans de Jane Austen, avec un happy ending qui va de soi. On y retrouve tous les ingrédients de ces grands romans sentimentaux : le déshonneur de la famille, les rumeurs en tout genre… De plus, quelques œuvres et allusions à l’époque se glissent pour donner un aperçu du cadre historique. Certaines y verront avec plaisir quelques suggestions de lecture ou simplement un rappel de ce qui pouvait alors se trouver dans la bibliothèque d’une Austen.

– Mimine001 : On retrouve dans ce roman certains des personnages de l’œuvre de Jane Austen comme Lydia (la sœur frivole de Lizzy Bennet) ou la sœur de Bingley qui voulait épouser Darcy. Cela donne une touche amusante au récit, on aime voir le retour de ces personnages et savoir ce qui leur est arrivé après le mariage d’Elizabeth et Darcy ! Certains thèmes évoqués (l’homosexualité, la grossesse avant le mariage…) n’auraient jamais pu l’être dans un roman « austenien ». Ça donne du relief et de la modernité au récit. Le lecteur est surpris, amusé. La narration est bien menée, mais peut-être un peu lente parfois.

– Daffy Duck : Ce que je pense du livre, c’est que l’auteure s’attaque à une œuvre importante, et je trouve qu’elle réussit quand même le challenge

. Pour comprendre ce roman, il n’est pas nécessaire d’avoir lu Orgueil et Préjugés.

– Léopoldine : Les descriptions font continuellement référence à l’époque : calèches, robes, bals… et créent un décor historique agréable.

Les Filles de Mr Darcy : le négatif

Parce que dans un livre, tout n’est pas forcément bon, les madmoiZelles vous livrent leurs points négatifs, en toute sincérité ! – Lux[Anne] : Le fil de l’histoire se déroule sans trop de difficultés, mais je dois avouer avoir deviné dès sa première apparition qui serait l’élu de la protagoniste principale. Le bon concours de circonstance final est presque trop beau, mais c’est sans doute la marque de ce genre de romans.

– Mimine001 : J’ai trouvé que le parallèle avec le schéma narratif d’Orgueil et Préjugés était trop insistant : même personnage central, même esprit rebelle… L’histoire d’amour est différente en apparence, mais suit le même déroulement que chez Austen. La trame, elle, reste un peu convenue. – Daffy Duck : J’ai été déçue dès les premières pages quand on apprend que ni Darcy, ni Lizzy ne seront présents. J’ai espéré durant tout le livre qu’ils reviennent, mais en vain. De plus, il m’a paru impossible que Darcy et Lizzy aient pu engendrer ces filles : on se demande ce qui s’est passé à Pemberley pour qu’elles deviennent ainsi. Je dirais aussi que le sexe est trop clairement énoncé dans ce livre. Je doute qu’à cette époque des hommes pouvaient tenir certains propos devant les femmes, et vice versa. – Léopoldine : Il y a un manque de nuance (personnages parfois caricaturaux et évènements sous-exploités) qui aboutit à une intrigue qui reste superficielle et qui se répète parfois un peu trop. C’est dommage parce qu’il y avait des éléments intéressants ! Pour moi, l’auteur ne rentre pas assez dans les sentiments et leurs développements.

En clair, ce livre est destiné à un public averti : si vous aimez les histoires romantiques mais aussi les histoires en costumes, ce roman vous plaira sans doute ! Les grosses ficelles, qui reviennent souvent en point négatif, font partie intégrante du genre, un peu comme les comédies romantiques au ciné.

Si le cœur vous en dit, Les Filles de Mr Darcy est disponible dans les librairies ainsi que dans les sites habituels du type Fanc ou Amazon. Merci aux lectrices qui ont bien voulu donner leur avis, et à très bientôt pour un autre roman !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

8
Avatar de Helzephya
31 juillet 2012 à 19h07
Helzephya
Je suis en train de le lire, et bon. C'est sur y'a des grosses ficelles, ça ne vaut en aucun cas un Austen mais comme livre d'été c'est plutôt pas mal pour se détendre.
Il est assez bien écrit et les personnages restent sympathiques...
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Culture

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-03-01T143149.814
Soirées & Sorties

Pourquoi le one-woman show de Caroline Vigneaux est le meilleur cadeau, pour soi et pour la daronne

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Aya Nakamura chantera pour la céréomine d’ouverture des JO 2024, et le mépris contre elle redouble déjà

133
Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-17T174818.784
Culture

Avec ses scènes de sexe agenrées, La Chasse est le roman érotique brûlant que l’on attendait

1
Salon du livre féministe
Culture

Le Salon du livre féministe fait résonner la sororité ce samedi

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-02-29T155309.265
Culture

Netflix en mars 2024 : 7 films et séries incontournables

Xavier Dolan // Source : Shayne Laverdiere
Cinéma

Président d’Un Certain Regard à Cannes, Xavier Dolan veut se dédier à la « quête de vérité des films »

Judith Godrèche // Source : capture d'écran
Culture

#MeToo cinéma : pour Vincent Lindon, les violences sexuelles ne doivent « plus être la seule préoccupation des femmes »

6
Source : Stéphanie Branchu / Arena Films
Culture

Affaire Jacques Doillon : « gênée », Rachida Dati dénonce le report de la sortie du film « CE2 »

11
Source : Wikimedia Commons
Société

Palestine : Hunter Schafer arrêtée pour avoir manifesté avec des Juifs antisionistes

2
Dune 2 // Source : Warner Bros
Culture

Bonne nouvelle, Dune 2 est tout ce que vous attendez de lui (critique sans spoilers)

La pop culture s'écrit au féminin