Anna, 3.985€ pour trois : « Comme ma mère, j’ai tendance à avoir peur de manquer »


Combien gagnez-vous par mois ? Comment dépensez-vous cet argent ? Qui paye quoi dans votre couple ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans notre nouvelle rubrique Règlement de comptes !

Anna, 3.985€ pour trois : « Comme ma mère, j’ai tendance à avoir peur de manquer »Liam Anderson / Pexels

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects féministes. Dans notre nouvelle rubrique Règlement de comptes, des femmes viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière en couple et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Anna qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Anna
  • Âge : 28 ans
  • Métier : Rédactrice web
  • Revenu mensuel du couple : 3.985€ en comptant les allocations
  • Famille : Son conjoint et leur fils d’un an et demi
  • Lieu de vie : Un appartement dans une ville moyenne de l’ouest de la France

Les revenus d’Anna et de son conjoint

Anna est rédactrice web pour une pharmacie en ligne depuis février 2018. Son CDD a été transformé en CDI et elle gagne aujourd’hui 1.522€ net par mois. Un montant qu’elle juge décevant par rapport à son parcours. 

« Au vu de mon niveau d’études (Bac +5) et de mes compétences, j’estime que je vaux plus que ce que je suis payée actuellement. »

Son conjoint, avec qui elle est depuis plus de dix ans, est lui interne en 10e année de médecine. Si tout va bien il aura fini ses études en 2023. En attendant, il gagne 1.995€ net par mois.

Le couple cohabite depuis 2017, mais n’est pas pacsé ni marié. Ils ont eu un petit garçon ensemble qui a aujourd’hui 18 mois et pour lequel ils touchent 468€ d’allocations (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant et Complément de libre choix du mode de garde). 

L’organisation financière du couple

Anna et son conjoint font compte à part. Chacun a la charge de certaines dépenses. Anna paye le salaire de l’assistante maternelle, les courses alimentaires, l’abonnement Internet, les factures d’eau et les vêtements/produits de soin/couches pour leur fils. Son conjoint s’occupe lui du loyer de l’appartement, des factures d’électricité, de la taxe de prélèvement des ordures ménagères et de la taxe d’habitation.

« À chaque fin de mois, nous faisons le point pour équilibrer les comptes, ce qui revient à diviser toutes les dépenses par deux. On a choisi de fonctionner comme ça sans trop se poser de questions, au feeling, et ça n’a pas demandé des heures de réflexion. Je pense qu’on a fait ce choix par souci d’équité (à défaut d’avoir un compte commun), même s’il y a un écart de salaire entre nous. »

Pour l’instant, ce mode de fonctionnement leur convient, et ils ne prévoient pas d’ouvrir un compte commun tant qu’ils n’auront pas de prêt immobilier à rembourser ensemble. Anna glisse quand même qu’en cas d’ouverture d’un compte joint, c’est « sans aucun doute [elle] qui hériterait du suivi des comptes ».

Les dépenses communes du couple

Le principal poste de dépense du couple est le salaire qu’ils versent à leur assistante maternelle : 840€ par mois, duquel il faut déduire 296€ de complément de libre choix du mode de garde. Au total, faire garder leur enfant leur coûte donc 544€ par mois.

Anna et son conjoint sont locataires d’un appartement T3 de 65m2 (avec un balcon et une place de parking au sous-sol) dans une ville moyenne de l’ouest de la France. Le montant de leur loyer s’élève à 582€ par mois, auquel il faut ajouter 155€ de charges, ainsi que 56€ de factures pour l’eau et 25€ pour l’électricité.

Le dernier gros poste de dépense du couple, c’est l’alimentation. Chaque mois, ils dépensent environ 580€ pour eux trois, en comptant les couches et autres produits d’hygiène et d’entretien, et environ 30€ de vêtements pour habiller leur fils qui grandit à toute vitesse.

Enfin, il faut ajouter aux dépenses communes du couple 45€ d’abonnement Internet et 5€ d’assurance habitation, ainsi qu’un nouveau type de frais.

« Une dépense « santé » s’est ajoutée dans notre budget puisque je consulte une psy toutes les semaines. 60€ la séance, 4 séances par mois, on arrive à 240€ qui ne sont pas pris en charge par la Sécu ni par ma mutuelle. Et je dis « notre » budget, car mon conjoint a insisté pour les intégrer aux dépenses communes. »

Les dépenses personnelles d’Anna

Anna et son conjoint ont chacun une voiture et la jeune femme utilise son véhicule chaque jour pour aller travailler, tandis qu’il va au travail à pied. En comptant son assurance auto et l’essence, Anna estime qu’elle consacre environ 94€ par mois à ce poste budgétaire.

Elle pense dépenser aussi environ 60€ par mois pour acquérir des vêtements, avec des achats coup de cœur relativement ponctuels.

« En mars, je me suis offert sur un coup de tête un sweat d’allaitement Tajinebanane (en édition limitée à l’époque), j’en avais eu pour un peu moins de 70 €. Ce n’est pas naturel pour moi de dépenser cette somme pour un seul article, même si je pourrais me le permettre de temps en temps. »

Concernant ses loisirs, Anna explique qu’ils sont assez restreints depuis la naissance de son fils et le Covid.

« Nous sommes loin de nos familles et amis qui pourraient prendre le relais, et je ne suis pas encore prête à faire appel à un ou une baby-sitter pour faire garder notre fils. Si l’on prend un exemple récent avec la réouverture des cinémas, on a décidé avec mon conjoint d’y aller chacun notre tour et je me suis permis deux séances qui ne m’ont pas coûté très cher (10 € au total), car j’ai une carte CE qui donne pas mal de réductions. »

Son dernier craquage en date ? Un tatouage à 400€ qu’elle a financé en piochant dans ses économies en octobre dernier.

Le rapport à l’argent d’Anna et de son conjoint

Anna et son conjoint ont des rapports à l’argent assez différent. La jeune femme suit ses comptes de près, tandis que son compagnon ne s’en préoccupe pas, sauf lors de leur point mensuel. 

« Après avoir été (très) dépensière, je suis devenue plutôt prudente, avec parfois la peur de manquer. Je suis mes comptes de manière assez rigoureuse et je suis très rarement à découvert. Mon conjoint n’est pas du tout d’un naturel inquiet de ce côté-là. Je le cite : « je dépense peu, mais je n’ai aucun état d’âme à dépenser beaucoup d’un coup ». »

La jeune femme m’explique qu’elle a été responsabilisée assez tôt sur la question de l’argent par ses parents et qu’ils lui ont en partie transmis son rapport à l’argent.

« Vers mes 16 ans, mes parents ont fait le nécessaire pour que je puisse avoir une carte de retrait (30 € max par semaine). Au départ, j’avais tendance à tout dépenser d’un coup (achats compulsifs), et je me suis vite rendu compte que ce n’était pas forcément la chose à faire. Pour autant mes parents ne sont pas intervenus, ils m’ont laissée faire mon expérience.

Au fil du temps, j’ai appris à économiser et à réfléchir davantage à mes achats. Comme ma mère, j’ai tendance à avoir peur de manquer à la fin du mois, donc je fais attention à mes dépenses. Mon père est moins frileux, mais il a quand même un côté très « carré », c’est lui qui gère les comptes et qui m’a appris à le faire. »

L’épargne du couple et leurs projets

Chaque mois, la jeune femme réussit à mettre de côté entre 200 et 300€. Elle place ensuite cet argent sur son livret A ou le laisse sur son compte courant, si des dépenses supplémentaires sont prévues dans le mois. 

Pour l’instant, le couple n’a pas ouvert de compte à leur fils, mais ça fait partie de leurs objectifs pour 2021 :

« Le but sera d’y faire des versements réguliers pour qu’il puisse avoir une petite somme à sa majorité. »

Concernant un éventuel projet d’achat immobilier, le couple est en stand by, tant que les études de médecine du conjoint d’Anna ne sont pas terminées.

« Nous ne savons pas s’il aura un poste dans notre secteur actuel lorsqu’il aura terminé, ou si nous devrons déménager. Si tout va bien il finit son cursus en 2023. En attendant, nous restons en location, et nous commencerons à parler sérieusement d’un achat quand il aura un « vrai » contrat (car les internes ont des feuilles de paye, mais pas de contrat de travail…). »

Merci à Anna d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Retrouvez tous les épisodes de Règlement de comptes ici ! Pour participer à la rubrique, écrivez-nous à l’adresse : daronne[at]madmoizelle.com en indiquant en objet « Règlement de comptes » et en vous présentant en quelques lignes.

Si jamais vous souhaitez commenter cet article, rappelez-vous qu’une vraie personne est susceptible de vous lire, merci donc de faire preuve de bienveillance et d’éviter les jugements.

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!