Live now
Live now
Masquer
pexels-ketut-subiyanto-4126778
Culture

7 comédies romantiques inclusives à découvrir pour la Saint-Valentin

Parce que les comédies romantiques n’appartiennent pas qu’aux couples blancs, cisgenres et hétérosexuels, voici une liste de films et de séries feel good inclusives, pour faire fondre les cœurs à la Saint-Valentin.

« Crush », à voir sur Disney+

Ça vous dit une histoire d’amour saphique positive ? C’est ce que nous propose la rafraîchissante Crush (oui à ce titre !), réalisée par Sammi Cohen, qui s’identifie comme non-binaire. Centrée sur les premiers coups de cœur de Paige (Rowan Blanchard), une ado lesbienne, ce teen movie a le bon goût de ne pas être centré sur le coming-out, mais bien sur la joie des premiers émois amoureux de son héroïne. Cerise sur le gâteau queer, la jeune actrice hawaïenne Auliʻi Cravalho (voix de Moana), icône bisexuelle outre-Atlantique depuis son coming-out en 2020, incarne AJ, une nouvelle venue qui ne va pas laisser Paige indifférente.

« The Big Sick », à voir sur Prime Video

Produite par Judd Apatow, cette comédie romantique s’adresse aux fans de cinéma indé US. Acteur et coscénariste du film, Kumail Nanjiani y raconte une version fictionnalisée de son histoire d’amour avec sa femme, Emily V. Gordon (également coscénariste). Chauffeur Uber et aspirant stand-upper, Kumail fait la rencontre d’Emily (incarnée par Zoe Kazan). Ce début de romance est contrarié par une maladie dont souffre Emily, mais aussi par leurs deux familles : l’une, Pakistanaise et conservatrice, l’autre blanche et paniquée pour la santé de leur fille. Plus réaliste que la plupart des rom com, The Big Sick raconte avec humour et tendresse les challenges auxquels font face les couples mixtes.

« Smiley », à voir sur Netflix

Avez-vous déjà tenté de chercher l’amour sur Grindr ? C’est la situation dans laquelle se trouve Alex, barman barcelonais et fan de fitness qui reçoit un jour par erreur un message vocal touchant de Bruno, un architecte intello et romantique qui n’en peut plus d’enchaîner les déceptions sur les applis gay. Cette série espagnole feel good, créée par Guillem Clua, suit les premiers pas chaotiques de ce couple en devenir. Au-delà des savoureuses scènes typiques du genre (les quiproquos, rivaux et retrouvailles), Smiley explore en profondeur les relations amoureuses à travers le parcours de personnages secondaires très réussis, qu’ils soient gays, lesbiens ou hétéro.

« Où sont les hommes ? », à voir sur Disney+

Sorti en 1995, Waiting to Exhale (pas merci la traduction française du titre…) relève de l’exception dans un paysage cinématographique alors très blanc. C’est Forest Whitaker (oui !) qui a réalisé cette comédie romantique centrée sur les vies amoureuses de quatre femmes noires – Vannah, Bernie, Glo et Robin. Au casting, on retrouve les incomparables Whitney Houston et Angela Bassett. Rien que pour voir cette dernière, en nuisette, brûler la voiture de son ex-infidèle, le film vaut le coup ! C’est aussi un bonheur de voir évoluer ce groupe d’amies qui se serre les coudes en toutes circonstances.

« Anything’s possible », à voir sur Prime Vidéo

Les personnes trans ont enfin droit au bonheur dans cette rom com réalisée par l’icône queer Billy Porter (Pose) et écrite par la scénariste trans Ximena García Lecuona. On y suit l’histoire d’amour semée d’embûches entre deux lycéens, Khal et Khelsa. Si la transidentité de cette dernière est abordée dans le film, elle ne prend pas non plus toute la place. Il est avant tout question des premiers émois entre ces deux ados attachants. Si Anything’s Possible coche toutes les cases de la rom com adolescente, elle a le mérite de proposer des représentations inédites et un casting non seulement queer, mais aussi majoritairement racisé. Sur Netflix, le film indien Chandigarh Kare Aashiqui (2021) propose aussi une comédie romantique avec une femme trans, ce qui en fait un pionnier au pays de Bollywood et de ses romances hétéros. Mais le personnage est incarné par Vaani Kapoor, une actrice cis et le film a été critiqué par la communauté LGBTQI+ pour sa représentation parfois maladroite, en dépit des bonnes intentions.

« Nola Darling n’en fait qu’à sa tête », à voir sur Netflix

En 2017, Spike Lee adapte son propre film, She’s Gotta Have It, sorti en 1986 en série pour Netflix. Durant deux délicieuses saisons, on suit les aventures de Nola Darling (DeWanda Wise), une artiste afro-américaine polyamoureuse et pansexuelle qui vit à New York, dans le quartier en pleine gentrification de Fort Greene. La première saison se penche sur ses relations avec trois hommes très différents, dont notre chouchou, Mars, incarné par le génial Anthony Ramos. Durant la saison 2, elle débute une relation lesbienne sérieuse avec Opal et cherche sa boussole artistique. Ce qu’on adore chez Nola, c’est sa capacité à aimer pleinement, mais aussi à rester fidèle à elle-même, quoi qu’il lui en coûte. 

« Love, Victor », à voir sur Disney+

Suite du film à succès Love, Simon (2018) développé par les showrunners Isaac Aptaker et Elizabeth Berger (This is us), ce teen drama doudou raconte en trois saisons les années lycée de Victor Salazar, un adolescent Colombien-Américain qui découvre son homosexualité et va vivre sa première grande histoire d’amour avec Benji. Cette série feel good se penche aussi sur les amours hétérosexuels et queer de personnages secondaires marquants, comme Lake, Mia ou Rahim. Dans un cadre safe – une petite ville des États-Unis qui rappelle furieusement celle de la série culte Dawson – et sur un ton bienveillant, cette pépite LGBTQI+ évoque avec justesse la double culture, la place de la religion ou l’exploration de son orientation sexuelle. 


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

1
Avatar de Harley Queeen
14 février 2023 à 11h02
Harley Queeen
Depuis le temps que je me demandais d'où venait ce GIF d'Angela Bassett qui crame une voiture comme une badass de plus ce film est sur ma waitlist Disney+ depuis des mois, j'ai enfin un prétexte pour le regarder !
Et je suis très curieuse aussi de voir la série "Nola Darling", j'avais bien aimé le film de 1986. Et il se pourrait que j'aie aussi un léger crush sur Anthony Ramos depuis Hamilton donc... uppyeyes:
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-06-20T150109.612
Culture

Paris : ce ciné associatif sauvé après une lutte soutenue par Scorsese, Tarantino et Sciamma

Les violences, sa transition, sa musique Janis Sahraoui révèle ses visages dans un livre bouleversant // Source : Capture d'écran YouTube
Livres

Les violences, sa transition, sa musique : Janis Sahraoui révèle ses visages dans un livre bouleversant

1
Source : Netflix
Culture

Ce film dont tout le monde se moque est entré dans l’histoire de Netflix

1
Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Bridgerton : des scènes de sexe coupées au montage ? Les fans comptent bien les récupérer

[Image de une] Horizontale (14)
Lifestyle

Le quotidien devient bien plus simple avec ce sèche-cheveux et cet aspirateur laveur

Mon petit renne  // Source : Netflix
Culture

Cette série traumatisante est désormais l’une des plus vues de tous les temps sur Netflix

Francesca Bridgerton // Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Bridgerton : Ce détail du dernier épisode pourrait enfin signer l’arrivée d’une romance lesbienne

9
Les totally spies bientôt de retour // Source : Capture écran Youtube
Culture

Exit l’animation : les Totally Spies reviennent en live-action dans une série sur Prime

Source : Netflix
Culture

Si vous avez aimé Sous la Seine, ces 4 films catastrophe sont pour VOUS

Source : Netflix
Culture

Sous la Seine : Stephen King a un avis très tranché sur le succès de Netflix

La pop culture s'écrit au féminin