6 films d’animation dispo sur Disney+ pour occuper les gosses pendant le confinement


Avec le nouveau confinement, occuper les enfants pendant que les parents télétravaillent va être très sportif, on le sait. Heureusement, la télévision existe et Disney + aussi !

6 films d’animation dispo sur Disney+ pour occuper les gosses pendant le confinement@Ketut Subiyanto / Pexels

Vous croyiez que c’était fini ? Eh bien non, c’est reparti pour un tour. De quoi je parle ? Pas des allergies au pollen, mais bien du confinement qui recommence avec les écoles fermées, comme en mars 2020.

Si certains parents commencent déjà à pâlir et à avoir du mal à envisager la manière dont ils vont réussir à conjuguer boulot et enfants à garder, on peut au moins se rassurer avec un truc : les films existent.

Alors oui, on évite de laisser son môme passer sa journée devant un écran parce que c’est pas ce qu’il y a de mieux pour lui, on ne le sait que trop, mais utilisés avec parcimonie, les dessins animés peuvent vraiment sauver notre santé mentale.

Et si vous n’avez pas envie non plus qu’ils regardent tout et n’importe quoi et que vous voulez qu’ils s’inspirent de chouettes héros et héroïnes, nous vous proposons notre petite sélection testée et approuvée par les rédactrices qui ont des enfants, et/ou par celles qui continuent de mater des Disney en boucle (y a quoi ?)

Quitte à mater des films, autant qu’ils soient les plus cools et inclusifs possibles, non ? (Et si vous n’avez pas de conf’ call sur le feu, n’hésitez pas à venir regarder ces petites pépites avec vos enfants, vous allez très certainement passer un aussi bon moment qu’eux).

Toutes les œuvres proposées sont bien évidemment disponibles sur Disney +, c’est le but hein.

Rebelle

Mon petit préféré, et clairement le dessin animé le plus sous-coté, sans que je ne comprenne pourquoi. Alors qu’on a tout avec Rebelle : une princesse badass qui dit « no way » au mariage, préfère planter des flèches dans les arbres et faire du cheval plutôt que de se plier aux conventions, un décor de ouf (ça se passe en Écosse, meilleure nation ever), et une relation mère-fille conflictuelle hyper bien expliquée et travaillée.

Vraiment, Rebelle est un film d’animation absolument parfait, et pourtant, il n’est pas si connu que ça.

Coller ses mômes devant Rebelle pendant que vous devez vous taper votre troisième conf call de la journée, c’est la garantie d’aider vos enfants à s’évader un peu en leur faisant regarder un dessin animé qui sort des sentiers battus, dans tout ce qu’a pu produire Disney ces dernières années.

Vaiana

Mon deuxième dessin animé préféré (bah oui, je ne vais pas vous présenter des films que je n’ai pas aimés hein, c’est pas le but). Pourquoi Vaiana est si cool à regarder ? Parce que comme pour Rebelle, on a affaire à une jeune fille qui ne se laisse pas faire et qui a beaucoup de courage et de jugeote.

Vaina est une jeune princesse de l’île polynésienne de Motunui, qui décide de désobéir à ses parents et de se barrer toute seule sur son bateau pour sauver son île et l’océan en restituant le cœur de la déesse Te Fiti, aidée du demi-dieu métamorphe Maui.

C’est drôle, y a de l’aventure, Vaiana est courageuse et obstinée, les chansons sont trop cools, et bordel, rien ne tourne autour de l’amour, du prince charmant ou autres joyeusetés dont on avait déjà bien le tour (et qui sont clairement dépassées).

La reine des neiges

Sachez à l’avance que je suis vraiment navrée pour vous. Si vous n’avez pas encore succombé à la folie de La Reine des Neiges (le 1 et le 2 hein), vous êtes encore innocente, naviguant dans le doux monde de la naïveté.

Après avoir fait regarder La Reine des Neiges à vos enfants, ils seront plongés dans un autre monde, celui du marketing à outrance, des chansons qui restent dans la tête pendant des jours, sans oublier bien sûr la passion soudaine et tenace pour la neige et les rennes poilus.

C’est ce que provoque La Reine des Neiges, qu’on le veuille ou non. Mais tout n’est pas à jeter, bien au contraire. Dans ce dessin animé, pas de prince charmant pour qui la princesse en détresse plaquera tout.

Ici, le prince se révèle être un bon gros salaud, et il n’y a pas une, mais deux princesses qui sont sœurs ; et c’est leur relation et leur amour qui passent bien avant tout le reste. De l’aventure, du drame, du secret, du courage, de la prise de position et du love pour sa famille, voilà le secret de cette œuvre qui n’a pas eu autant de succès sans raison.

L’envol

L’envol est un court-métrage Pixar qui vaut clairement le détour. Faisant partie des SparkShorts, la série de courts-métrages disponibles sur Disney +, L’envol traite la question du handicap et de la différence avec justesse et finesse.

Le synopsis officiel le résume très bien :

« Un père découvre que son fils est différent des autres enfants, une différence des plus inattendues. Pour éviter que les autres ne le jugent, il le tient à l’abri des regards. Mais lorsque le don de son fils éclate au grand jour, il doit décider entre fuir et se cacher ou accepter son enfant tel qu’il est ». 

C’est doux, poétique, beau et extrêmement touchant. Inspiré de la vie du réalisateur Bobby Alcid Rubio et de son fils Alex qui est atteint d’un Trouble du Spectre Autistique, L’envol nous parle de la peur du jugement des autres face à la différence et au handicap, nous montre la détresse du parent et des peurs qui finissent par s’envoler.

Coco

Petite pépite, Coco est proche du chef-d’œuvre. L’histoire se déroule pendant la Fête des Morts au Mexique. Dans la famille de Miguel, un petit garçon de douze ans passionné de guitare en secret, la musique est interdite depuis des générations, à cause d’une sombre histoire familiale.

Miguel se retrouve par accident dans le monde des morts joyeux et coloré et tente de tout faire pour obtenir ce qu’il veut, à savoir la bénédiction de ses ancêtres pour être un grand musicien, tout en rétablissant la vérité autour des secrets de sa famille.

Visuellement magnifique, l’histoire a tout à fait résonné dans mon petit cœur sensible. En même temps, ça parle de deuil, de mort, de transmission, d’héritage, d’affirmation de soi, c’est un vrai combo gagnant.

Attention, vous risquez de pleurer comme une madeleine et vos enfants voudront probablement vous poser environ cent mille questions sur la mort ensuite. Mais en même temps, c’est une belle manière d’aborder le sujet avec eux.

Bao

Pour terminer cette sélection, je vais vous parler un autre court-métrage Pixar que j’ai trouvé tout particulièrement mignon : Bao. 

Écrit et réalisé par Domee Shi, la première femme à réaliser un programme animé pour la société, c’est une allégorie touchante de la maternité et de la parentalité, amenée avec intelligence et sensibilité. Traitant avec justesse de la séparation, des enfants qui grandissent trop vite et des parents qui peuvent être trop protecteurs face à leur progéniture, Bao est un court-métrage réconfortant et sensible qui fait sourire et un peu pleurer en même temps.

Force et courage à toutes pendant les prochaines semaines !

Commentaires

Nudo

superbe sélection! Rien à redire tout est top!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!