Yves Saint Laurent – Un créateur en 5 minutes

Yves Saint Laurent – Un créateur en 5 minutes

Yves Saint Laurent est à l’honneur dans cette nouvelle édition de notre chronique « Un créateur en 5 minutes » qui renaît de ses cendres, tel un phénix, grâce à Marina et Perrine !

— Article publié le 8 janvier 2013

Mini-bio

Né en Algérie en 1936, Yves Saint Laurent débute sa carrière dans la mode à son arrivée à Paris. À dix-sept ans, il envoie des croquis au magazine Vogue, et à vingt ans, il est embauché en tant qu’assistant pour le couturier Christian Dior. Licencié en 1960, il décide de fonder avec son ami puis compagnon Pierre Bergé sa propre maison de couture. Sa première collection est présentée au début de l’année 1962.

Adepte du mélange des genres, nombre de ses silhouettes sont inspirées du vestiaire masculin. Yves Saint Laurent est également passionné par l’art et les voyages et n’a de cesse, tout au long de sa carrière, de rendre hommages à ses artistes favoris avec des collections dédiées à des peintres comme Mondrian par exemple ou inspirées de costumes traditionnels des pays qu’il visite.

YSL6 Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutes

Défilé YSL par Hedi Slimane

En 2002, après avoir décidé de mettre fin à sa carrière, il achève son dernier défilé par un discours dans lequel il résume son travail avec ces quelques mots :

« On me pardonnera d’en tirer vanité, mais j’ai, depuis longtemps maintenant, cru que la mode n’était pas seulement faite pour embellir les femmes, mais aussi pour les rassurer, leur donner confiance, leur permettre de s’assumer. »

Il meurt le 1er juin 2008, à l’âge de 71 ans en génie tourmenté après une carrière incroyable qui marquera à jamais l’Histoire de la mode.

Anecdot.com

Présentée pour le défilé Haute Couture automne-hiver 1965, la robe Mondrian, en hommage au peintre, fait partie des oeuvre incontournables d’Yves Saint Laurent. Il avait d’ailleurs l’habitude de dire « J’en avais marre de faire des robes pour des milliardaires blasées ». L’imprimé directement calqué de l’oeuvre de Mondrian lui vaut un succès phénoménal dont le surnom de Roi de Paris. Rien que ça.

Mondrian dress Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutesRobe coûtant trois reins et quatre bras pour millardaires-pas-blasées

Yves Saint Laurent ne s’est pas cantonné à la haute couture ou au prêt à porter : il a également créé des costumes pour le cinéma, le théâtre, le ballet et même les tenues de scènes pour Johnny Hallyday.

Jojo Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutesJohnny, son perfecto YSL, et son lifting sponsorisé par le Musée Grévin

En juillet 1998, à l’occasion de ses quarante ans de carrière et de la Coupe du Monde de football, il a fait défiler 300 mannequins sur les pelouses du stade de France. L’Histoire ne dit pas s’il y avait des crampons sous leurs escarpins. Aussi étrange que cette combinaison puisse paraître, l’initiative était encore un exemple de ce que Saint Laurent a pu faire pendant 40 ans: rassembler l’art et la culture pop, un monde masculin et un monde plutôt féminin.

Saint Laurent est également l’un des premiers créateurs à faire défiler des mannequins noires dont Fidelia en 1962, Katoucha Niane, Rebecca Ayoko ou encore Iman ce qui est un pas de géant pour la diversité des mannequins à l’époque !

Yves Saint Laurent : ses pièces fétiches

Beaucoup louent chez lui sa capacité à libérer les femmes des contraintes vestimentaires de l’époque. Alors que leurs mouvements sont limités par les robes et autres tailleurs, il leur permet l’accès à un vestiaire masculin. C’est ainsi qu’il impose sa vision subtile de l’élégance à une époque où la garde-robe féminine se cantonne surtout à de jolies jupes, élégantes, mais peu pratiques.

À partir de 1966, date à laquelle il crée le smoking pour femmes, les pièces cultes s’enchaînent et depuis, quelques vêtements restent étroitement liés à l’univers du couturier.

Le smoking et le tailleur-pantalon

Si les emprunts à la garde-robe masculine ne choquent plus grand monde de nos jours, la décision de les adapter au vestiaire féminin était très audacieuse et novatrice dans les années 60.

Après avoir quitté la maison Dior, le créateur à lunettes recopie les patrons du costume masculin et les ajuste au corps féminin. Il s’empresse de faire essayer le premier smoking à sa muse adorée, Catherine Deneuve. Vous imaginez alors aisément les réactions que ça a suscité… c’est un succès aussi énorme que scandaleux ! La démocratisation du tailleur-pantalon est en un sens comparable à l’abandon du corset : Saint Laurent a apporté aux femmes une liberté de mouvement qui ne leur était pas permise par les jupes.

newton Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutesLa cultissime photo du smoking Saint Laurent : « Le Smoking » par Helmut Newton (1975)

Au-delà d’une audace esthétique, c’est une véritable révolution sociale. Saint Laurent est un amoureux des femmes et il est l’un des premiers créateurs à avoir compris leur désir d’égalité. Petite remise en situation : à cette période, les femmes ne peuvent pas ouvrir de compte en banque sans l’autorisation de leur père ou de leur mari, par exemple… Saint Laurent a offert le smoking aux femmes comme un symbole de pouvoir et de réussite. Le créateur a poursuivi cette démarche toute sa vie avec la féminisation du trench, du caban, de la saharienne ou du perfecto. (Voir l’article Le Smoking, l’origine d’une tendance).

Le caban et le trench coat

Emprunté aux vestiaire des marins et des soldats anglais de la première guerre mondiale, YSL adapte ces manteaux d’hommes à la morphologie féminine pour en faire des pièces chics. Le cinéma hollywoodien le fait exploser sur les écrans, et le caban et le trench sont toujours cultes 52 ans plus tard.

La saharienne

Indiana Jones n’a malheureusement rien inventé. C’est encore ce brave Yves qui, inspiré par ses voyages et son enfance en Algérie, décide d’adapter en 1967 ce vêtement d’inspiration militaire – plus pratique qu’une robe pour rider un dromadaire – à la jungle parisienne. (Voir l’article La tendance baroudeuse)

Jojo1 Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutesVan Pelt en total look YSL

En se servant des codes masculins, Yves Saint Laurent a créé le vestiaire des femmes modernes en leur apportant de l’assurance, de l’audace et du pouvoir, tout en préservant leur féminité.

Le perfecto

Auparavant cantonné à la mode de la rue et plutôt associé à une jeunesse en rébellion, c’est grâce à Yves Saint Laurent que ce court blouson de cuir fait sa première apparition sur les podiums : on parle carrément de révolution pour la maison de couture qui présente pour la première fois une pièce rock et urbaine à ses clientes très féminines.

YSL21 Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutesPerfecto YSL

Depuis, le perfecto n’a plus jamais quitté les collections Saint Laurent et est même devenu la pièce fétiche de son nouveau directeur artistique : Hedi Slimane.

Saint Laurent Paris

En 2012, c’est Hedi Slimane qui reprend le flambeau de la prestigieuse maison de couture en tant que directeur artistique de la maison : Yves Saint Laurent devient Saint Laurent Paris et prend un virage artistique à 180°. Hedi Slimane secoue la maison, bouscule les codes, et affiche un look définitivement rock avec des perfecto, des pièces en cuir et des égéries peu conventionnelles comme Marilyn Manson ou Courtney Love.

YSL Yves Saint Laurent   Un créateur en 5 minutesLes codes YSL revus par Hedi Slimane : androgynie & jeux de transparence 

Certains lui reprochent d’être trop loin de l’esprit de la maison, d’autres retrouvent en lui le génie du créateur : ce qui est sûr c’est que comme Saint Laurent, Hedi Slimane partage son goût pour la révolution et la provocation.

Pour en savoir plus

Un conseil à toutes celles d’entre vous qui seraient intéressées par YSL, sa vie, son œuvre : le site Internet de la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent est extrêmement bien fait. Il propose une biographie et fourmille d’anecdotes, de citations de photos, tant sur sa carrière de couturier, que sur ses activités de mécène. Toutefois, étant encore géré par Pierre Bergé, son compagnon, on peut lui reprocher de rester très opaque concernant son dark side. Pour un regard plus objectif sur sa personnalité, vous pouvez vous référer au livre Yves Saint Laurent, mauvais garçon de Marie-Dominique Lelièvre (je ne veux pas vous spoiler, mais il paraît qu’il sacrifiait des bébés chats en l’honneur d’Anna Wintour).

Tous les articles Créateurs , Icônes de Mode , Look militaire
Les autres papiers parlant de Magazine Mode , Un créateur en 5 minutes , Yves Saint Laurent
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 1 commentaires !

Lire l'intégralité des 1 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Pinceau_
    Pinceau_, Le mercredi 8 janvier 2014 à 16h45

    Trop bien l'article, je ne savais pas qu'il était à l'origine de toutes ces pièces !

Lire l'intégralité des 1 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)