Ces trucs que tu adorais avant (et dont tu as honte maintenant)

Alfrédette, émue par ces années qui passent plus vite que Schumacher en Formule 1, revient pour vous sur ces petits trucs honteux qui étaient dans nos coeurs il n'y a pas si longtemps.

Ces trucs que tu adorais avant (et dont tu as honte maintenant)

Coucou mes chéries.

Aujourd’hui, nous allons parler des obscurs tréfonds de ton enfance, où gisent des souvenirs peu avouables : en ces temps troublés, tu aurais vendu ta maman et ton bras droit pour des idoles aujourd’hui peu fréquentables. Dépoussiérons ensemble ces trésors du bon goût à la française, et relativisons quelque peu. C’est parti.

Les films de la honte

Souviens-toi, c’était en 2003 : même si les apparences étaient à peu près sauves, de nombreux signes annonçaient la fin du monde. Une canicule tentaculaire allait tuer la moitié des retraités de France. Bush était au pouvoir, et les gens le prenaient au sérieux. Renaud remportait les victoires de la musique. Une certaine Elodie gagnait la starac. Et dans ce tourbillon de mouise intersidérale, débarquait un film qui allait changer ta vie : Les Choristes.

Allez, souviens-toi. C’était il y a presque dix ans.

Chargement du lecteur...

Et juste après ta sortie de la projection, tu as commandé une poupée gonflable à l’effigie de Jean-Baptiste Maunier,  supplié ta mère de t’inscrire dans six chorales différentes et littéralement usé le CD des chansons du film. La fin du monde était proche. *

Mais heureusement, il y avait aussi ces disneys qu’on regardait en essuyant une larmichette faisant une analyse cinématographique détaillée du film d’animation infantile. Pour celles qui avaient un magnéto réfractaire, il y avait de magnifiques séries télé au potentiel honte : citons Charmed, Les feux de l’amour et autres merveilles du petit écran à côté desquelles le moindre épisode de Plus belle la vie est une oeuvre hitchkockienne.

Les Bronzés 3, ou la preuve que la vieillesse est bel est bien un naufrage.

Les fringues de la honte

Et maintenant, une petite minute de silence pour la divinité du bon goût, que nous avons toutes assassinées en portant un string apparent et fluo en quatrième B. Amen.

Bon, en même temps, il y en a qui le portent très bien.

Quand tu étais plus jeune, tu avais sans doute une douloureuse propension à changer de style comme de tampon. Si tu étais une extrémiste de la provoc’ et que ton sport national consistait à faire s’évanouir les nonagénaires de ton quartier, tu as pu être tentée par la mode cagole…

Parce que Pamela Anderson, elle est très distinguéééééée.

Ou encore par le trip gothique, qui donnait des sueurs froides à tes voisins

Parce que Marilyn Manson, il est… Bah en fait, non.

Ou alors, tu as pu être, comme moi, une fière ambassadrice de la laideur et des cheveux gras  du renouveau de la mode hippie.

Note à mon moi du passé : ne regarde plus jamais Hair, c'est mauvais pour la santé capillaire.

Les musique de la honte

Ah, la jeunesse ! Cette douce trêve où tu peux te permettre de punaiser un poster de Diam’s dans ta chambre sans te faire refaire le visage pour ne pas être reconnue de tes peluches. Entre 1993 et 2003, tu as fait subir à tes pauvres tympans tout ce que l’art musical fait de pire.

Peut-être connais-tu encore toutes les paroles de la comédie musicale Roméo et Juliette ou Notre-Dame de Paris. Si oui, aie une pensé émue pour Hugo et Shakespeare. Et aussi pour tous ces ignares qui croient que les textes de Mozart l’Opéra Rock ont été écrits par le papa de la flûte enchantée. Et pour ma soeur qui est persuadée que les productions de Kamel Ouali sont mieux que Chantons sous la pluie. Et pour un peu de beau temps en région parisienne, tant que tu y es.

Pardon, je m’égare. Revenons à nos égéries fanées  moutons. Tenez, Lorie par exemple. Si il convient aujourd’hui de la conspuer en inventant pour la décrire des insultes exclusives (« Furoncle chantant à la voix radio-active« , « Sous-produit dérivé d’une boîte à meuh déréglée« , « Suppôt de boîte de prod’ vendue à une secte de mangeurs d’enfants sourds« , etc), elle fut autrefois la coqueluche de Fan2.

Fan2, ta bible, ton code civil, ton Kama Sutra.

Et puis il y avait toutes ces starlettes abonnées aux rimes en A, qui gémissaient à moitié à poil sur M6 aux heures de grande écoute. Ne me torturez pas, je ne donnerai pas de noms. D’ailleurs, je ne m’en souviens pas.

Et toi, quels sont les trucs que tu as aimé mais que tu ne peux plus sacquer ?

*Jean-Baptiste, je te veux dans mon lit en 140. Alors magne ton joli derrière et contacte la rédaction pour avoir mon zérossisse. Bisous bisous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 67 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Fa$h_youli73
    Fa$h_youli73, Le 27 mai 2013 à 22h40

    enma-ai;4123506
    fah_youli73;4123447
    Willy Denzey !!! chui fan encore aujourd'hui !! surtout sa chanson avec  Amery  Loosin'you
    La chanson "Loosin'you"
    Haha, j'ignorais qu'il existait encore des fans de Willy XD !
    (Plutôt que JBM des Choristes,c'était lui dont j'étais amoureuse au collège, maintenant j'ai un peu honte :ninja:)
    Sinon, j'avais oublié de mentionner Leslie et amine dans les "musiques" de la honte :free: (je ne m'en souvenais plus mais c'est carrément cul-cul en fait :yawn:)

    mais oui j'aimais bien aussi Amine, surtout la chanson du mariage

Lire l'intégralité des 67 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)