Top 10 des gens gonflants à la piscine

Chaque dimanche, Sophie-Pierre Pernaut se rend à la piscine. Et chaque dimanche, elle remarque une nouvelle habitude pénible chez ses voisins de ligne d’eau. Voici le Top 10 des gens gonflants à la piscine. Publié initialement le 8 février 2012 Il y a quelques semaines, je vous parlais de la difficulté pour moi et mes […]

Top 10 des gens gonflants à la piscine

Chaque dimanche, Sophie-Pierre Pernaut se rend à la piscine. Et chaque dimanche, elle remarque une nouvelle habitude pénible chez ses voisins de ligne d’eau. Voici le Top 10 des gens gonflants à la piscine.

Publié initialement le 8 février 2012

Il y a quelques semaines, je vous parlais de la difficulté pour moi et mes lourds cuissots de me remettre au sport. Après avoir testé la course à pied (fatigant), la salle de sport (effrayant), les abdos-fessiers home made (décourageant) et le vélo (compliqué quand on connaît mes problèmes d’équilibre), je me suis tournée vers la piscine.

Depuis quelques temps, je me force donc à aller à la piscine trois deux une fois par semaine. Et pour des raisons techniques, j’ai décidé de déclarer le dimanche « journée-piscine ». Le dimanche c’est bien, parce que de toute manière je vais pas à la messe et que nager un kilomètre à la piscine me permet d’être assez fatiguée pour passer le reste du dimanche à dormir et d’éviter de ce fait le fameux blues dominical.

Le problème, c’est que je ne suis pas la seule à avoir eu cette idée. Ophélie vous a déjà parlé de la population des mers intérieures et chlorées dans la partie Considérations sur la faune aquatique de cette Chronique Sur l’Intranquilité. Mais le sujet est vaste et les possibilités variées ; j’ai donc décidé de vous livrer mon top 10 des gens gonflants à la piscine.

Cet article a été imaginé pendant que je faisais mon kilomètre hebdomadaire de nage, mon maillot de bain trop échancré me rentrant dans chaque orifice.

10. Les gens qui ne savent pas nager la tête sous l’eau

Ils ne sont pas vraiment gonflants, mais ils ont l’air stupide. Certains individus sont incapables de nager la brasse coulée parce qu’ils ont tout simplement un problème de coordination qui les empêche de fermer la bouche et d’arrêter de respirer au bon moment. Ainsi, ces nageurs-là ne nagent qu’une nage* : la brasse-pète-vertèbres. La tête relevée à son maximum pour ne pas boire la tasse, ils ont l’air de petits chiots ridicules en train de se noyer.

Je suis de ceux-là.

*Je viens de remporter le prix du plus grand nombre de mots commençant par « nage » dans une phrase. Applaudissements :

Pourquoi ne sont-ils que 10èmes ? Parce qu’ils ont le droit d’avoir l’air ridicule.

9. Les sportifs accomplis

Ils nagent vite, ils soupirent quand ils n’arrivent pas à te doubler, ils arrivent à l’ouverture, partent à la fermeture et nagent sans s’arrêter pendant ce long laps de temps en alternant crawl, dos crawlé, brasse coulée, papillon et autres nages qui n’existent même pas en vrai. Pour faire demi-tour entre deux longueurs, ils font une roulade sous l’eau.

Pourquoi ne sont-ils que 9èmes ? Parce qu’ils sont mes héros (mais ils sont dans ce classement parce que je les déteste JUSTEMENT pour cette raison).

8. Les enfants venus pour apprendre à nager

Ces charmants bambins apprennent à nager sous les directives de leurs parents. Ils sont si mignons, à bouger leurs petits bras et leurs petites jambes pour ne pas couler. Quand je les vois, avec leur regard mi-affolé mi-fier, je fonds devant tant de mignonnitude.

Jusqu’à ce que je me rende compte qu’ils se réservent une ligne d’eau entière.

Pourquoi ne sont-ils que 8èmes ? Parce qu’ils ont quand même bien le droit d’apprendre à nager, et que j’ai décidé d’arrêter d’en vouloir aux enfants mignons du monde entier sous prétexte d’avoir été un boudin.

7. Les soucieuses de leur cellulite, leur planche et leurs palmes

Leurs palmes Décatombe aux pieds, une planche tenue à bout de bras, ces femmes, bien souvent jeunes, s’occupent d’éradiquer leur cellulite en remuant frénétiquement les jambes. Elles ont tendance à gonfler tout le monde car, inconscientes de la longueur de leurs accessoires pédestres, elles éborgnent la moitié de leurs congénères. De plus, si elles s’avèrent être particulièrement maladroites, elles peuvent éventuellement ne pas se rendre compte qu’elles sont en train de noyer un nageur caché par leur planche.

Pourquoi ne sont-elles que 7èmes ? Parce que je suis de cette catégorie. Tout simplement.

6. Les « anciens »

Qui ne sont que sixièmes dans ce classement puisque bon, après tout, ils ont bien le droit d’être vieux (et le fait qu’ils continuent à s’entretenir me fait lever les deux pouces).

5. Les gens qui squattent le bord

Ces individus n’ont peur de rien : ils n’ont pas peur de se lever tôt le dimanche matin. Ils n’ont pas peur de dépenser 3€50 pour rien. Ils n’ont pas peur de gêner qui que ce soit. Ils s’en foutent. Ils se foutent de tout, en fait. Ils sont juste là, seuls ou à plusieurs, adossés contre le mur à l’extrémité de la ligne d’eau. Ils glandent, regardent les autres se débattre dans l’eau, flirtent ou font des batailles d’eau. Du coup, n’ayant plus de place pour te reposer 3 secondes avant d’entamer ta longueur suivante, tu es obligée de faire demi-tour avant d’avoir touché le bord.

Merci les mecs, hein. MERCI.

4. Les gens qui font des LARGEURS

Imagine : tu donnes tout ce que tu as dans tes tripes et dans ton coeur pour finir cette longueur de la mort sans te noyer. Devant toi : personne. Aucun obstacle ne te sépare du bord, si ce n’est une petite vingtaine de mètres d’eau. Tu plisses les yeux. Tu prends ta respiration. Tu y crois dur comme fer. Tu es Laure Manaudou avant Luca Marin. Tu es Alain Bernard sans les épaules de 30 mètres. Tu es Camille Lacourt sans les groupies derrière.

Quand soudain, un individu se ramène, suivant une trajectoire perpendiculaire à la tienne. Il nage tranquillement une petite brasse et n’a que faire de te voir obligée de t’arrêter pour le laisser passer et de te casser dans ton élan.

Si certains n’agissent de la sorte que pour entrer ou sortir de l’eau, une minorité de personnes nage exclusivement de cette manière. Je les appellerai « les électrons libres » (ou « les gros casse-couilles », c’est selon).

3. Les gens qui ne savent pas nager le crawl, mais qui nagent quand même le crawl

Ces petits fous se lancent dans un crawl effréné une longueur sur vingt. Le problème, c’est qu’ils ne savent pas nager le crawl et qu’ils ne s’en rendent pas vraiment compte. Ils battent des bras dans tous les sens, bousculent une quarantaine de personnes et s’arrêtent chaque fois pour s’excuser, respirent bruyamment un battement de jambes sur trois. Une fois arrivés au bout de leur longueur, je remarque souvent dans leur regard un petit flottement lorsqu’ils se demandent pourquoi ils se retrouvent au bord, tout à droite, alors qu’ils ont commencé de l’autre côté.

2. Les gens qui ne savent pas nager le dos crawlé, mais qui nagent le dos crawlé quand même

La même chose que précédemment, mais en plus violent.

1. Les enfants qui font « des bombes »

Certains enfants, accompagnés ou non de leurs parents, aiment venir à la piscine pour s’adonner à leur passe-temps favori : faire des bombes dans le bassin sportif. Pour les non-initiées qui n’ont jamais importuné les adultes amateurs de chlore en plongeant de la sorte, « faire une bombe » revient à sauter dans l’eau avec les jambes ramenées contre son corps et tenues par les bras. Le but ? Faire le plus de bruit et le plus de remous.

Ces enfants-là sont de loin les grands gagnants de ce classement pour les raisons suivantes :

  • Ils sont anxiogènes (se prendre sur le dos un enfant sautant de tout son poids dans l’eau doit procurer une sensation relativement désagréable)
  • C’est bruyant
  • Ils me font boire la tasse à cause des « vagues »
  • Ils se réservent une ligne d’eau entière

Du coup, j’y ai bien réfléchi et j’ai la solution à ce problème : un jour, quand j’aurais de l’argent à investir, je ferai construire un complexe aquatique dans une petite bourgade. Afin que les enfants puissent se jeter dans l’eau en toute impunité, je ferai en sorte qu’un bassin tout entier leur soit réservé.

Un bassin tout entier. Rien que pour eux. Avec des requins dedans.

Gnihihihi.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 64 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nasty Wasp
    Nasty Wasp, Le 12 août 2014 à 11h07

    Très bon top 10. Moi j'ajouterais aussi les adolescent(e)s, surtout ceux qui viennent en couple. C'est le mal, pour de vrai. On a d'un côté une jeune fille en fleur qui teste son pouvoir de séduction dans son bikini tellement échancré que même Nabilla y réfléchirait à deux fois, et de l'autre côté un adolescent pataud qui réagit au quart de tour. Résultat ? Ben vous nagez tranquillement et avant d'avoir demandé quoi que ce soit, vous avez un gamin de 12 à 16 ans en érection droit devant vous. :fear:Et après vous vous sentez sale, surtout quand vous avez largement dépassé la vingtaine.
    Peuvent pas aller se frotter ailleurs ? :mad:

    Je suis d'accord avec les pénibles qui nagent en ligne lentement et qui squattent les bords. C'est tellement évident que ça emmerde tout le monde que je ne vois pas comment ils peuvent continuer tel quel sans avoir une vraie envie d'embêter le monde. J'ai déjà du mal avec le demi-tour, alors quand je dois le faire dans le grand bassin, sans bord ni rien, ben y a toujours 20 secondes où je fais un mouvement bizarre suivi d'une nage "sur-place". Ridicule assuré. :facepalm: Merci les gens.
    D'accord aussi avec le déo et le parfum relevé par une Madz. Vous ne sentez pas bon mesdames, vous puez ! Passer derrière vous dans l'eau c'est l'horreur olfactive assurée, pour peu qu'on ait un peu le nez sensible. Vous nagez dans le chlore, qui sent très fort déjà, pas besoin d'y mélanger du Coco Mademoiselle ou je ne sais quel parfum. Ailleurs je dis pas, mais à la piscine, ça pue. :sick:

Lire l'intégralité des 64 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)