« T’es bonne » : analyse du phénomène

Tu veux une expression typiquement masculine et bourrée de testostérones ? Une expression qui fait « mâââle » ?! Attention ! Ces deux seuls mots peuvent faire se révolter même les moins féministes d’entre vous… J’ai nommé : « T’es bonne ! » Autres options : « Elle est bonne à tirer », « Putain grave comme elle est bonne ! » ou […]

Tu veux une expression typiquement masculine et bourrée de testostérones ? Une expression qui fait « mâââle » ?! Attention ! Ces deux seuls mots peuvent faire se révolter même les moins féministes d’entre vous… J’ai nommé :

« T’es bonne ! »

Autres options : « Elle est bonne à tirer », « Putain grave comme elle est bonne ! » ou encore « T’es bonne, t’es conne, j’m’abonne. »

Beaucoup (trop ?) de garçons ont déjà eu au moins une fois dans leur vie ce mot à la bouche. Que signifie t-il concrètement ? Est-ce réellement vulgaire et irrespectueux ? Qui emploie ces termes ? Comment l’interpréter ? J’ai mené l’enquête auprès d’une série de garçons (et quelques nanas !), âgés de 18 à 25 ans et venant de milieux différents. Allez, c’est parti.

« T’es bonne » en théorie

– D’où ça vient ?

Si l’on prend l’étymologie du mot, « bonne » est le féminin de « bon », du latin bonus qui signifie « convenable ». En premier lieu, aucune définition de cet adjectif ne se destinait particulièrement au sexe féminin. Auparavant, un homme « bon » ou une femme « bonne » était une personne généreuse ou conforme à la morale, aux normes. L’équivalent de l’actuel « t’es bonne » n’existait pas, l’expression est donc relativement récente. Mais alors, d’où ça vient ? Quand je demande leur avis aux garçons, les seules hypothèses que j’ai pu avoir sont les suivantes :

Rémi, 18 ans  : « Je ne sais pas… De la nourriture ?!… »
Yves, 22 ans  : « De gens vulgaires… ? Moi je pense que ce sont plutôt des gars sportifs comme les rugbymen. Je vois bien ça. Ce sont les gros bourrins qui disent ça. »
Aymeric, 20 ans  : « C’est style racaille qui dit « Yo toi t’es bonne, tu suces ?!! ‘ »

En réalité, à part ressortir des clichés, je n’ai pas trouvé dans mes témoignages quelqu’un qui aurait une idée précise ! Par contre, l’expression, elle, est bien rentrée dans les moeurs.

– C’est quoi, une fille ‘bonne’ ?

Pour un garçon, trouver une fille ‘bonne’, c’est la considérer avant tout par son physique et ses formes Un synonyme ? Etre « bien roulée », « bien foutue ». A l’instant même où il le pense, il se fiche de savoir quel est son Q.I. ou si elle possède des dons artistiques ! Il n’a pas non plus forcément en tête de sortir avec elle…

Yves précise : « Une fille que tu vois passer, tu dis ‘elle est bonne’ et puis voilà… Si je dis ça j’irai pas la draguer. Du moins pas forcément ! » Et est-ce que monsieur sortirait avec une fille qu’il a évalué ‘bonne’ ? « Ben ouais, si c’est possible, ma foi ! Pour le physique… Si elle est ‘bonne’ ça ne veut pas dire qu’elle est ‘belle’. Après, tu peux être surpris, mais bon… »

Il y a donc une différence fondamentale entre trouver une fille ‘bonne’ ou ‘belle’.

Sylvain, 18 ans  : « La différence se fait du point de vue physique, mais surtout sentimental. Cependant, si je pense d’une fille qu’elle est ‘bonne’ les sentiments peuvent toujours venir après… »

– Bonne VS Belle : Quelle différence ?

Paris Hilton, Mariah Carey, Clara Morgane ou encore Monica Belluci, Cameron Diaz, Julia Roberts… A priori, toutes ces célébrités féminines sont belles, riches et célèbres. Mais un élément crucial fait la différence entre les trois premières, et les trois dernières… Du point de vue physique, nos hommes ont fiché la première série (largement blonde, au passage…) « BONNE » alors que les Belluci, Diaz et Roberts ont été décrites comme des femmes « BELLES » ! Mais où donc se trouve la différence ?!!

Laissons parler les mâles…

Aymeric  : « ‘Belle’ c’est le plaisir des yeux et ‘bonne’ le plaisir des sens. »

Yves  : « ‘T’es belle’ c’est plus ‘T’es charmante’, ‘T’es bonne’ c’est surtout par rapport aux formes (…) Quand tu dis ‘t’es bonne’ tu penses pas à ce que la fille a dans la tête ou pas. ‘T’es belle’ c’est physique aussi mais ça sera plus le visage, comment elle est habillée, sa démarche… »

La parole aux filles maintenant :

Sandrine, 24 ans  : « Une fille bonne c’est plutôt une fille facile. (…) Bonne c’est… ‘Tes bonne à baiser !’. La fille n’est pas forcément jolie au sens standard du terme mais elle a peut-être des gros seins et des grosses fesses. (…) ‘Bonne’ il y a une connotation sexuelle évidente. Et ‘belle’ ça peut être autant la beauté physique que ce que dégage une personne. »

Delphine, 19 ans  : « ‘Bonne’ c’est que physique, genre la meuf elle est bien foutue ? elle a tout ce qu’il faut là où il faut comme on dit ! ? et ‘Belle’ c’est pas forcément sur le physique, c’est moral, c’est ce que la fille dégage, si elle est souriante etc. Elle n’est pas forcément canon ! C’est quand même quelqu’un qui sait s’arranger. »

« T’es bonne »… plus concrètement

Imagine, tu te balades dans la rue un beau jour d’été, le vent chaud fait virevolter ta robe légère. La température ambiante est tiède, moite, tu as l’impression d’être en fusion avec les éléments… Quand tout à coup : « Hey mam’zelle ! T’es bonne ! »

Les rires gras des mâles qui rôdent aux alentours te ramènent vite à la réalité. Décidément, tu te dis que les mecs sont tous des porcs qui ne pensent qu’au cul !

– Si ce qui te dérange, c’est de savoir qu’un garçon peut évaluer une fille seulement par son physique, alors j’ai une bien mauvaise nouvelle à t’annoncer… Les premiers critères de séduction entre deux êtres humains restent d’ordre physique. « Le corps de la femme, en évoluant, est devenu un système ambulant de signaux permanents conçu pour attirer l’attention des hommes à des fins de reproduction. » Et tu sais quoi ? Tes seins, tes fesses et tes jambes jouent le premier rôle ! « Si ce n’est pas politiquement correct, c’est biologiquement très efficace ! » [1]

– Si ce qui te dérange, c’est de te faire siffler dans la rue et de devoir supporter tous ces regards mâles… Et encore ! Quand on ne te met pas une main aux fesses !

Je vais aborder ici la notion de respect. Tout d’abord, ce que tu dois savoir, c’est que l’intégralité des garçons interrogés ont TOUS confirmé que dire « T’es bonne » à une fille c’est vulgaire et irrespectueux. Ça ne se dit pas ! Le penser est une chose naturelle, le dire, en revanche, c’est carrément déplacé. Ainsi, tu n’auras plus d’excuses pour être dubitative.

Yves  « Moi je trouve que c’est irrespectueux ! Tu veux mon avis, je te le donne ! Tous les collègues que je fréquente je pense qu’ils diraient tous pareil. Si ils ont un rencard avec une fille, ils ne diront jamais ‘T’es bonne’ ! Ils vont dire ‘T’es charmante’, tout ce que tu veux d’autre… Mais pas ‘T’es bonne’ ! »

Alexandre, 20 ans  : « Autant dire ‘charmante’ dans ce cas là ! (…) Mais dire ‘T’es bonne’ peut être pris pour un compliment. Ca prouve que tu laisses pas le gars indifférent… Mais bon ça fait comme si t’étais qu’un morceau viande aussi. »

Et les filles ? Elles en pensent quoi ?

Sandrine  : « On m’a déjà dit en face que j’étais bonne. Je l’interprète de manière péjorative, c’est macho. (…) Je trouve que c’est irrespectueux selon le contexte, par exemple si c’est dit dans la rue, mais si c’est dit lors d’une conversation et d’une autre manière peut-être que c’est moins irrespectueux. »

Delphine  : « J’ai l’impression d’être prise pour une pute ! »

L’attitude de la fille peut-elle encourager ce genre de réflexion ? Je dis bien encourager, pas justifier !

Yves : « Certainement ! Quand t’en vois certaines comment elles sont habillées, leur démarche, si elles se mettent en valeur… Une fille qui met des trucs large même si elle est bien foutue tu le verras pas ! »

Quand je lui rétorque que se mettre en valeur fait partie du processus de séduction, voici sa réponse : « T’as pas besoin d’avoir une jupe ras le cul, un soutien-gorge qu te remonte les miches jusqu’au menton… Faut pas exagérer ! » Merci Yves, je crois que le message est passé !

Alexandre : « Ouais en fait ‘bonne’ c’est quand la fille fait vulgaire aussi. (…) C’est sûr si tu la vois tu penses que la fille elle a rien d’autre à penser que de s’habiller comme ça. Mais après y’en a qui se sapent vachement bien et qui sont loin d’être connes. En même temps c’est pas normal qu’on te critique juste par rapport à tes fringues. »

En effet, si toi, chère lectrice, tu penses que déambuler dans la rue avec une mini et un décolleté pigeonnant c’est ton droit, tu as tout à fait raison ! Cependant, tu dois admettre que cette tenue vestimentaire encouragera les remarques désobligeantes et que tu devras y faire face… La tête haute !

Sandrine  : « En fait il y a un côté sexuel. Après, soit la femme l’assume soit elle l’assume pas ! Soit elle en est consciente ou soit elle n’en est pas consciente… Donc soit elle accepte d’avoir cette image, soit elle ne l’accepte pas ! »

Mais alors ? Ce sont qui ces mecs qui osent dire aux filles dans la rue qu’elles sont « bonnes » ?

Note  : une grande majorité des filles avec qui je me suis entretenue ont déclaré qu’on leur avait déjà dit au moins une fois en face qu’elles étaient ‘bonnes’.

Souvent, le garçon qui balance ça dans la rue à une fille est en bande et son seul but est de se faire mousser auprès de ses potes :

Delphine  : « En général c’est quand ils sont plutôt en groupe. C’est le mec qui a du culot ! »

– Quand ça dérape… Machisme et agressions sexuelles. Le problème majeur se situe là. Dire « T’es bonne » à une fille n’est pas le problème de fond. Croire qu’une fille, sexy ou pas, doit être sexuellement à disposition pour un garçon, là, ça devient plus grave !

Pire, quand l’expression s’entoure d’injures et de gestes obscènes, « T’es bonne salope ! Tu suces ? », là il faut commencer à s’inquiéter. Considérer une fille comme un objet sexuel est un comportement sexiste. Ce dernier peut parfois ? rarement heureusement ? déboucher sur un viol [2].

Or de la parole à l’acte, il y a une frontière !


© 50 Cent feat. Olivia « Candy Shop »

Certains garçons sont encouragés à passer à l’acte parce qu’ils pensent que ce qu’ils voient à la télévision C’EST la réalité. Bien sûr, ça ne les excuse pas pour autant ! Comme le dit Alexandre  : « Il suffit d’avoir un peu de jugeote… » Cependant, regardez un clip de 50 Cent ou encore de NTM ‘Ma benz’ et vous comprendrez. Généralement les filles se tortillent et sont prises pour des objets sexuels et elles aiment ça ! Malgré cela les clips musicaux restent des clips musicaux ! Ils appartiennent purement et simplement au domaine du fantasme et leurs artistes en sont – la plupart du temps – conscients.

Or du fantasme à la réalité, il y a une frontière !

« Les sociétés occidentales réduisent le monde à des images, faisant des médias le principal vecteur de la vie quotidienne. (…) Là où le monde réel se change en simples images, les simples images deviennent des êtres réels, et les motivations efficientes d’un comportement hypnotique (Debord, 1992, 9) (…) Elles prennent le pas sur le réel et soulèvent la redoutable question de l’original. » [3]

Je suppose qu’il n’est pas besoin de rappeler que le viol est puni par la loi. [2]

Pour conclure…

Pour ne retenir que l’essentiel… Quand un garçon trouve une fille ‘bonne’ il est dans le désir, le ‘sexuel’ et il l’estime en tout premier lieu par son physique et ses formes.

Quand il la trouve belle il est dans l’émotion esthétique, l’admiration, et la personne en question ne possède pas obligatoirement un corps de rêve.

Estimer une fille par son physique n’est pas quelque chose d’irrespectueux, c’est même tout à fait normal ! N’oublie pas que le rapport au monde des hommes est plus sexuel que celui des femmes, tout simplement parce que leur niveau de testostérone est 10 à 20 fois plus élevé que le nôtre !

Se mettre en valeur et jouer de son physique pour plaire est une chose également légitime. Ce n’est pas parce que tu attises le désir des mecs qu’ils doivent utiliser cette excuse pour abuser de toi.

Cela dit, même si un garçon normal et civilisé emploie le qualificatif ‘bonne’ quand il est avec ses copains, il n’ira jamais dire directement à une fille qui lui plaît qu’elle est bonne pour la séduire car il a conscience que c’est vulgaire et déplacé.

Pour ce qui de « Comment dois-je l’interpréter ? » et bien je te réponds que tout est le relatif. Eh oui, je ne t’apprends rien ! La notion de respect est individuelle. Une fille peut très bien trouver flatteur le fait qu’on la trouve ‘bonne’ mais ne pas supporter qu’on lui dise ! Ou une autre peut juger l’adjectif ‘bonne’ simplement révoltant et machiste.
A toi de voir quelles sont tes limites, ce que tu peux accepter ou non, ce que tu trouves injurieux. Qu’est-ce que tu attends d’un garçon ? D’une relation ? Tout cela t’appartient. Une fois que tu as posé tes propres limites, n’oublies pas de ne jamais les repousser. Si quelqu’un te force à dire ou faire quelque chose, là, il te manque de respect. A toi de t’imposer, tu ne dois jamais subir. Ton corps est à toi.

Au fait, j’ai une petite question pour toi… Voire un défi de taille ! Est-ce que tu connais un synonyme de ‘T’es bonne’ en version masculine ? J’attends tes suggestions…

Remerciements spéciaux : Alexandre, Anaïs, Aymeric, Delphine, Florian, Matthieu, Nicolas, Sandrine, Rémi, Sylvain et Yves.

[1] Extrait de Pourquoi les hommes se grattent l’oreille et les femmes tournent leur alliance ? ? Comment le langage du corps révèlent vos émotions par Allan et Barbara PEASE.
[2] Le code pénal définit le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise. » Les peines sont souvent très lourdes pour l’agresseur.
[3] Extrait de La saveur du Monde ? Une anthropologie des sens par David Le Breton.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 78 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mishka
    Mishka, Le 18 février 2008 à 15h05

    Faut bien avouer que c'est quand même flatteur qu'ils le pensent ne nous voilons pas la face !
    Par contre de là à venir nous le dire y'a des limites non mais !
    Nous sommes de petits être tellement sensibles et romantiques pourquoi nous jeter de telles vulgarités dans nos petits minois si mignon !

Lire l'intégralité des 78 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)