Comment booster sa sociabilité en amphi

Se faire des potes à la fac n'est pas toujours chose aisée, mais heureusement, Pauline est là pour vous aiguiller.

Comment booster sa sociabilité en amphi

– Article initialement publié le 20 janvier 2012

Aujourd’hui, chère consœur étudiante, nous allons nous intéresser à ton degré de popularité en amphi. A priori, nous sommes en janvier, il est donc probable que tu aies déjà intégré un groupe de joyeux drilles à l’esprit vif et à l’humour débordant.

Cependant, je n’exclue pas le fait qu’à cause d’un voyage, d’une panne de réveil ou d’un calendrier universitaire chelou, tu fasses partie d’une minorité de madmoiZelles qui vient seulement de rejoindre les rangs de la fac ; aussi ai-je fait en sorte d’englober les deux cas de figure.

Pourquoi booster ta sociabilité ?

En premier lieu, il est important de comprendre en quoi la sociabilité amphithéâtrale est un outil indispensable dans ta réussite personnelle et professionnelle. Voici un éventail non exhaustif des objectifs que tu pourras atteindre en la boostant :

  • Faire de nouvelles connaissances (Si tu es une petite nouvelle. Ou si tu as raté le coche en septembre)
  • Changer d’amis (Si tu te demandes encore ce qui t’as fait t’asseoir à côté de Marco au premier semestre)
  • Entretenir ton image, augmenter ta côte de popularité (Si tu te destines à une carrière dans la politique ou la communication, telle que caissière ou Miss France)
  • Engager une observation ethnographique (Si tu penses que les étudiants sont vraiment des êtres fascinants et que tu sors des blagues de sociologues même en étant sobre)
  • Grandir humainement (Si tu penses que la fac, comme la star academy, c’est une aventure humaine avant tout.)
  • Gratter de la bouffe gratuitement en te faisant inviter chez les membres de ta promo (Si c’est ton cas, pense bien à garder ton dessein caché le plus longtemps possible)

D’un point de vue stratégique, également, il est nécessaire d’être bien vue histoire de récupérer toutes les fiches de révisions de tes collègues à la fin du semestre et ainsi de garder plus de temps pour procrastiner tes révisions de fin d’année.

En deuxième lieu, sache que la fin de l’hiver est une période idéale pour booster ta sociabilité amphithéâtrale. D’abord parce qu’entre la galette des rois, la chandeleur, mardi gras et la Saint-Patrick, il existe tellement d’occasions de se faire inviter à manger chez les gens que ce serait un crime de ne pas en profiter. Ensuite, parce que le mois de janvier est le moment où une identité de groupe se forge dans ta promo. En effet, vous avez combattus d’un seul bloc les salves de postillons durant le cours d’histoire du premier semestre, vous avez tous ensemble affronté l’adversité partiellaire et, tout ça, ça rapproche ! Timidement, s’est développé un esprit de camaraderie dans ton amphi.

D’autant que dans un élan d’EPP, un de tes collègues* a invité tout le monde chez lui pour fêter la fin des exams et cette soirée a cimenté le lien fragile qui commençait à vous unir.

Cela dit, le ciment est encore frais, et tu te dois de tout mettre en œuvre pour le renforcer. Si tu fais partie de celles qui atterrissent en cours d’année, tu dois profiter du fait que le mortier n’a pas encore pris pour t’investir dans la construction de cette identité commune. Au début tu te sentiras un peu comme une pièce rapportée mais ce ne sera bientôt qu’un lointain souvenir et toi et ta promo vous vous sentirez très vite comme les briques d’un même mur ou les faïences d’un même carrelage.

Comment booster ta sociabilité ?

On entre dans le vif du sujet, une analyse en 10 étapes des différents niveaux de sociabilité amphithéâtrale. Cette typologie est basée sur une étude de terrain de 6 ans, dans 4 environnements différents et dans 3 domaines distincts. Il est utile de préciser que chaque étape dure plus ou moins longtemps selon le degré de timidité d’un individu, son hygiène corporelle et sa capacité à faire de l’humour.

[START]

Étape 1 : Aller en cours. Même le matin. Même les lendemains de soirée. Comment veux-tu qu’on se rappelle de toi si tu n’exhibes pas ta bobine en amphi ?

[level  atteint: contact visuel ]

Étape 2 : Ne pas être désagréable, ni impolie avec les gens qui t’abordent. Même si tu n’as pas prévu de faire un exposé ce semestre, tu peux quand même refuser avec courtoisie quand on te propose de former un groupe. Si tu n’arrives pas à sourire, au moins, ne grogne pas.

[level atteint : misanthropie curable]

Étape 3 : Apprendre les prénoms de tes camarades de promo. Il serait peut-être temps d’arrêter d’appeler tout le monde Michel. Laisse traîner ton oreille, fais un tour sur Facebook, renseigne-toi. En dernier recours, feinte avec le célébrissime « comment s’écrit ton prénom, déjà ? ». Bon, lorsque le contexte s’y prête, on est d’accord.

[level atteint : politesse élémentaire]

Étape 4 : Se retourner vers la personne qui se trouve à tes côtés, dont tu te sens proche parce que tu as ramassé son stylo par terre au début du cours et lui demander en regardant le sol « ça te dit on se met ensemble pour l’exposé ? ». Lui demander comment s’écrit son prénom, déjà ?

[level atteint : prise de contact scolaire]

Étape 5 : Adapter son humour en fonction du type de public. Eviter les sujets qui fâchent : se restreindre sur les blagues risquées, au moins la première semaine. Si pas d’inspiration, se contenter de rire aux blagues des autres.

[level atteint : tatonnâge humoristique] 

Étape 6 : Arrêter de colporter les rumeurs. Toi et moi on sait que Charline a couché avec Joris pendant qu’ils préparaient leur dossier sur la prééminence du rock’n’roll dans la culture inuit, mais il est important qu’il ne soit pas dévoilé que c’est toi qui a servi de catalyseur à ce potin parce qu’après plus personne ne voudra te dire de secret. Plus personne ne te fera confiance, tu seras houspillée, montrée du doigt et tu finiras seule, dans la partie vide de l’amphi sans âme charitable pour te répéter la fin de la phrase que tu es en train de prendre en note. C’est moche.

[level atteint : coexistence pacifique]

Étape 7 : Proposer de faire une fête. Lancer l’idée devant tout le monde histoire qu’on soit au courant que tu souhaites te sociabiliser et qu’il est normal que tu sois donc invitée. Deux possibilités : proposer de réaliser la petite sauterie chez toi (et passer directement à l’étape 9) ou partir avant la fin de la conversation grâce à un prétexte bien pensé pour ne pas voir ton appartement se faire réquisitionner comme QG des festivités. C’est pas que tu ne veux pas, mais tu as prêté ton aspirateur à ton voisin et tu te vois mal affronter le ménage post soirée armée de ta balayette. Et puis tu habites beaucoup trop loin du centre.

[level atteint : complicité amicale]

Étape 8 : Faire des dédicaces subtiles à tes camarades de promo dans tes statuts Facebook ou dans tes tweets. Leur joindre par mail les articles que tu lis sur madmoiZelle et qui font écho à une conversation que vous avez eue. Trouver une chanson ringarde qui vous servira d’hymne officiel et la brailler en karaoké. Créer un groupe secret sur Facebook pour partager des vidéos de lolcats et des articles sur Titanic 3D.

[level atteint : private joke]

Étape 9 : T’inviter chez tes collègues comme une fleur, se servir dans leur frigo, adopter leur canapé et y laisser la marque de ton fessier. Raconter tous tes secrets, avouer à ces personnes qu’en fait, au début de l’année tu pouvais vraiment pas les sentir, en rire jusqu’à en pleurer.

[level atteint : familiarité sans-gêne]

Étape 10 : Garder contact. Il est peu probable que tous les membres de ta promo aient les mêmes objectifs professionnels que toi et encore moins probable que vous soyez employés tous par la même entreprise du coup il faut bien envisager l’avenir après la fac. Si si, il y en a un. A part si tu comptes rester étudiante toute ta vie, s’entend. Cette étape n’est pas obligatoire mais peut être intéressante d’un point de vue stratégique : si certains de tes camarades réussissent dans la vie, tu pourras toujours leur emprunter de l’argent pour t’aider à rembourser ton crédit immobilier, tes dettes de jeux ou ton dealer impatient.

[level atteint : place des grands hommes]

Il ne reste plus qu’à se donner rendez-vous dans dix ans, même jour même heure même banc. Peut-être qu’en fait Joris et Charline seront mariés. Et que tu auras fait 3 enfants avec Alix. Mais ça tu ne peux pas le savoir tant que tu n’auras pas gravi tous les échelons de la sociabilité amphithéâtrale. Alors, au travail !

* Pour lui, malheureusement, la période de DPP s’est doublée d’un passage de serpillère sur lit de cendres froides, flaques de vomi et capsules de bières. Cela dit, il a atteint un degré de popularité amphithéâtrale tel qu’il n’aura rien à faire pour l’entretenir de tout le second semestre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 46 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cilece
    Cilece, Le 16 septembre 2015 à 13h30

    Attention alerte rabat-joie, alerte rabat-joie:

    J'ai eu une bande de 10 L1 hier en amphi, qui avait l'air de bien sociabiliser. EH BEN C'EST RELOU (mais j'ai viré personne. Cette fois.)
    (mais bonne rentrée quand même :fleur:)

Lire l'intégralité des 46 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)