J’ai fait l’amour à distance sur FaceTime, et c’était CHAUD !

Le sexe n'est pas toujours synonyme d'une rencontre physique. Parfois, des kilomètres peuvent séparer deux corps qui se désirent... sans les freiner !

J’ai fait l’amour à distance sur FaceTime, et c’était CHAUD !
Ma dernière fois, c'est quoi ?

Ma dernière fois, ce sont des récits d’ébats sexuels dans tout leur naturel et leur intimité.

Le but c’est de raconter sans fards des intimités, des rapports sexuels, dans leur diversité, et en détails ! Parce que les allusions ou demi-mots, dans cette rubrique, ce n’est pas ce qu’on recherche.

Pour participer, écris-nous à cette adresse :

jaifaitca[at]madmoizelle.com avec en objet « Ma dernière fois ».

Ma dernière fois, c’était hier soir.

Je suis à l’étranger depuis deux mois pour un stage, mon copain habite à Bordeaux.

Le FaceTime en relation à distance

Nous étions au téléphone puis j’ai pris l’initiative de transformer cet appel en FaceTime sans attente particulière si ce n’est l’envie de voir sa frimousse.

J’avais particulièrement envie d’un chocolat chaud. Pour déconner je lui ai dit :

« Si tu m’apportes là toute suite un chocolat chaud, je fais ce que tu veux. »

À lire aussi : J’étais dans une relation à distance, et tout est bien qui finit bien — Témoignage (mis à jour)

D’une envie de chocolat chaud au sexe par téléphone

Naturellement, n’étant pas encore au point sur mes essais de téléportation, mon chocolat chaud n’arrivait pas, j’ai donc lâché :

« C’est con, mon désir de chocolat chaud n’est pas assouvi, je ne me déshabillerai pas devant la caméra ».

On a continué notre conversation, puis il m’a coupée pour me dire : « je t’ai envoyé un message, va voir ! ».

Évidemment, petit malin qu’il est, il s’agissait d’une photo de chocolat chaud…

Strip tease improvisé en partie de sexe à distance

C’est finalement lui qui s’est désapé petit à petit, enlevant même son caleçon alors que je sais pertinemment qu’il ne dormirait jamais seul sans.

Il m’a lu un poème érotique décrivant mon corps comme un instrument de musique.

Ces jolis mots ont porté ma main jusqu’à mes sous-vêtements sur lesquels je m’amusais à me balader.

Petit à petit, je me suis détendue et j’ai enlevé mes vêtements jusqu’à me retrouver en culotte, mais ne laissant voir que mon visage et mon décolleté à l’image.

Au téléphone, une intimité différente

Je n’ai aucun problème à être entreprenante en face à face, mais à la caméra, je n’avais pas encore testé.

À ma grande surprise, je n’étais ni gênée, ni mal à l’aise, simplement en pleine découverte. J’ai pris mes marques doucement, me laissant porter par sa jolie voix.

Je tenais mon téléphone, ma main n’était pas stable, il se peut qu’un bout de téton, voire un téton entier soit apparu de ci de là…

De base, je ne suis pas forcément à l’aise avec l’image complètement sexualisée de mon corps. Mais je me suis rendue compte que ça me plaisait de dévoiler petit à petit un peu plus de chair.

Dévoiler son corps pendant le sexe au téléphone

J’ai d’abord commencé par lui montrer ma culotte, puis mon ventre, en revenant sur mon visage avant de me rendre compte que mon excitation était vraiment au plus haut.

J’ai commencé à me toucher en m’oubliant, en oubliant mon rapport à mon corps.

Naturellement, la main qui tenait mon téléphone est descendue, laissant entrevoir puis voir complètement mes seins ainsi que mon bras faire des va-et-vient sur ma vulve.

Cette image plaisait évidemment à mon mec mais aussi à moi-même.

À lire aussi : Comment faire l’amour à distance ?

Voir mon mec jouir à distance, le pied !

Le Graal a été de regarder mon mec jouir à la caméra. De le voir sous ce nouvel angle m’a beaucoup émue.

C’était une nouvelle expérience, et les nouvelles expériences c’est cool !

Ça m’a aussi fait avancer au niveau de mon rapport à mon corps. Je n’ai pas de complexe particulier mais je ne regarde jamais mon corps.

C’était un bon exercice pour en prendre conscience !

Parler pendant le sexe à distance, c’est difficile

Cela a été difficile de parler cependant.

J’aurais aimé lui dire que j’imaginais mes doigts se balader sur son torse, ses cuisses, ses fesses, ma bouche embrasser son cou, son pénis et ma langue caresser ses testicules…

Mais ces mots n’ont pas franchi la barrière de mon imagination.

Pourtant je prône sans arrêt le démolissage de barrières en tout genre, surtout avec lui qui est enclin à s’imposer ce genre de pensées du type « il ne faut pas faire, pas faire ça », ou « pas se montrer comme si, comme ça »

Ce qui peut-être assez comique !

J’ai hâte de réitérer l’expérience. Qui sait, peut-être que cette fois-ci ma voix sortira ?

À lire aussi : Mon 1er coup d’un soir, une nuit torride avec un parfait inconnu

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • CutaPica
    CutaPica, Le 22 décembre 2018 à 21h54

    Je plussoie @Terpsichore. :winky:

    Je suis de la vieille école qui pêcho sur chatroulette et conclu sur skype :ninja:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!