Comment se protéger des IST entre filles ?

Queen Camille te rappelle qu'entre deux vulves aussi, les mycoses voyagent, et te donne des solutions pour te protéger des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

Comment se protéger des IST entre filles ?

S’il y a un point que notre piètre éducation sexuelle n’a jamais négligé, c’est bien le risque de transmission d’Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

La particularité de ces maladies est qu’elles ne déclenchent pas toujours de symptômes, ou qu’ils mettent un certain temps à apparaitre.

Beaucoup de personnes ignorent qu’elles ont une IST, et il est donc important de se protéger pendant les rapports sexuels et de se faire dépister en cas de doute.

Ça, tout le monde est au courant… OH WAIT !

Quid du sexe entre deux vulves ? 

Entre deux vulves, les IST circulent aussi

Si la prévention concernant le VIH et le Sida est historiquement importante auprès de la communauté homosexuelle masculine, les femmes lesbiennes ou bisexuelles n’ont que peu d’infos à leur disposition pour se protéger des IST.

Le guide des IST de l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES), par exemple, est exclusivement destiné aux couples hétérosexuels et centré sur la pénétration vaginale…

Pourtant, un rapport sexuel entre femmes remplit lui aussi les conditions d’une bonne transmission d’IST en règle, à savoir la présence d’une porte d’entrée (muqueuse, plaies) et d’un liquide contaminant (cyprine, sang).

Il y a peu, une lectrice que je remercie a porté à ma connaissance ce guide édité par SOS Homophobie et qui fait le tour de la question avec précision.

Voici donc la liste des situations à risques lorsque deux femmes couchent ensemble, et les moyens de s’en prémunir.


Que la fête de la prévention commence

Précisons que cet article s’adresse aux personnes pourvues de vulves, indépendamment de leur genre. 

Je rédige au féminin mais cette généralisation ne doit pas exclure toutes les personnes queer qui ont une vulve sans pour autant se reconnaître dans le genre féminin.

Si c’est pas clair, rendez-vous par ici !

Se protéger entre filles pendant le sexe oral

J’ai déjà abordé le sujet des IST liées à la fellation, au cunnilingus et à l’anulingus, et tu pourras retrouver les façons de s’en protéger dans cet article.

En effet, lécher une chatte n’est pas sans risque et le seul moyen de bien se protéger dans ce cas-là est d’utiliser une digue dentaire.

C’est un carré de latex qui se place sur la vulve et par dessus lequel la langue du partenaire peut se balader à loisir, en prenant garde aux échanges de fluides subreptices. Les risques de transmission augmentent notamment en période règles car le sang est très contaminant.

On en trouve sur Internet et l’on peut toujours en improviser une en découpant avec soin un préservatif dans le sens de la longueur.

Pour les plus avancées, la digue dentaire vibrante SMODNOC fera également des merveilles, en te donnant un style « Hannibal du love » au charme indéniable.


Peu creepy

Se protéger des IST quand on doigte une fille

Les amoureuses du latex seront ravies, le port de gants est la seule façon (en dehors du préservatif féminin) de se protéger en cas de toucher de vulve et de pénétration digitale.

Il vaut mieux éviter de passer directement de l’anus au vagin, ce qui pourrait amener des bactéries indésirables dans le frifri. C’est aussi pour cette raison que ta maman t’a toujours dit de t’essuyer de l’avant vers l’arrière et c’est aussi valable quand des sextoys sont utilisés.

Il est aussi recommandé d’utiliser du gel lubrifiant qui facilite la pénétration et réduit ainsi les risques d’irritations ou de plaies qui seraient des portes d’entrée pour les IST.

Pour les mêmes raisons, des ongles coupés ras sont à privilégier. Merci par avance les muqueuses fragiles de la vulve et du vagin.

Se protéger entre filles quand il y a des sextoys

L’utilisation de jouets sexuels présente également le risque de se transmettre des IST.

Avant et après leur usage, il est important de les laver avec de l’eau tiède et du savon, et si possible de les désinfecter avec une solution antiseptique.

La matière de certains sextoys peut être poreuse et retenir microbes et bactéries et il est donc recommandé de les utiliser avec un préservatif. 

C’est également indispensable si vous partagez un sextoy avec votre partenaire au cours d’un rapport. Le préservatif doit à ce moment-là être changé lors de chaque nouvelle pénétration, vaginale ou anale.

Sinon, chaque partenaire peut porter un préservatif féminin.

Se protéger du Sida entre filles

Toutes les façons de se protéger citées plus haut permettent de se prémunir des IST, y compris du VIH, le virus à l’origine du Sida.

Il existe également un traitement préventif remboursé par la Sécurité Sociale appelé la PrEP qui empêche de contracter le virus VIH s’il est correctement suivi.

Un traitement postexposition peut aussi être pris mais il ne réduit pas les risques à 100%.

Ultimes conseils pour se protéger des IST entre filles

Le guide d’SOS Homophobie précise pour terminer que, sauf avis médical, la douche vaginale et l’irrigation à l’aide d’une poire gynécologique sont déconseillées car elles peuvent déséquilibrer la flore du milieu vaginal et le rendre plus vulnérable aux infections.

Une dernière recommandation envisage une situation à laquelle on pense trop peu : la cicatrisation des piercings. Pendant cette période, les piercings sur les organes génitaux et la langue peuvent saigner et donc accroitre le risque de transmission.

Aucune des solutions précédentes n’offre une protection vraiment satisfaisante si votre idée était de mettre vos deux vulves en contact… Une pratique à plutôt éviter en attendant d’être sûres de la situation des deux partenaires.

MAIS, et tu vas peut-être penser que c’est du foutage de gueule, c’est ton droit :

  • Si vous ne pouvez vraiment pas vous protéger
  • Si vous ne souhaitez pas prendre de risques inutiles en attendant de faire vos tests de dépistage (excellent choix)

Et bien vous pouvez aussi faire l’amour toutes habillées.

Non mais quitte à avoir un clitoris hyper sensible, autant en profiter en toute sécurité, que pas du tout, non ?

Et toi, tu connaissais les risques du sexe entre filles et les moyens de s’en protéger ? Tu as déjà testé la digue dentaire ou le doigtage ganté ? 

À lire aussi : L’ananas peut-il donner un goût tropical à ta vulve ?

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Bertille Liberos
    Bertille Liberos, Le 24 août 2018 à 11h54

    @Onirinaute Oui c'est sûr que ça peut être gênant et/ou lassant...
    Bon aussi je trouve qu'une blouse c'est très sexy donc je prêche sans doute pour ma paroisse :ninja:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!