Les « Roller Derby Kisses », quand les bleus sur les cuisses deviennent de l’art

Une artiste finlandaise a réalisé des peintures représentant de très gros bleus sur des cuisses de femmes, dans Roller Derby Kisses, de l'art qui met à l'honneur ce sport mêlant courses de roller et bastons.

Riikka Hyvönen est une artiste finlandaise, en ce moment exposée à l’Institut Finlandais de Londres, pour sa série de tableaux Roller Derby Kisses.

Sur ces peintures géantes, la créatrice a décidé de mettre à l’honneur des cuisses et des fessiers féminins, criblés d’énormes bleus, inspirés de ceux qu’elle peut observer chez les joueuses de roller derby.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… le Roller Derby

Depuis deux ans, elle collectionne les photos des plus belles blessures prises par celles qui pratiquent ce sport si singulier, qu’elles exhibent souvent comme des trophées.

« Je trouve ça fascinant la façon dont ces femmes donnent une toute autre vision de ces bleus. Là où les personnes qui ne pratiquent pas ce sport auraient tendance à les cacher, elles les exhibent comme des trophées. Elles en postent des photos sur Internet, et une compétition s’installe entre celle qui aura le plus gros, ou le plus coloré. Cela fait pleinement partie de la culture du roller derby ». Déclare-t-elle au Huffington Post.

Pour elle, c’était important de capturer ces trophées éphémères sur le corps de ces femmes, qui n’ont pas la même signification selon notre appartenance ou non à cette culture.

« À travers cette vision différente des bleus, j’espère que le fait de voir ces peinture pourra nous aider à changer la façon dont on perçoit la beauté féminine ».

Avec sa vision de l’art et du corps féminin, Riikka Hyvönen nous montre que la beauté des femmes ne doit pas passer par des critères physiques préalablement édicté, mais par les marques que peuvent leur laisser leur passion, leur histoire et leurs émotions.

Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Harder-faster
    Harder-faster, Le 10 août 2015 à 2h28

    J'en ai eu un bien sympa aussi quand je faisais du Derby, mais il n'était pas aussi joli que ses photos !

    Spoiler

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)