Tes aînés tu respecteras – Carte postale de Corée du Sud

En Corée du Sud, on ne rigole pas avec le respect des aînés :  que ce soit au travail, dans le métro ou en famille, mieux vaut être vieux !

Tes aînés tu respecteras – Carte postale de Corée du Sud

Quand on est étranger dans un pays, on essaye toujours de se renseigner un peu sur la culture, sur les petites choses à respecter qui feront que le séjour (plus ou moins long) se déroulera bien et qu’on ne passera pas pour des sauvages. En Corée du Sud, la chose à laquelle il faudra faire très attention (mise à part le fait qu’il ne faut PAS se moucher en public…), c’est le respect du vieux de l’aîné !

Il y a toujours une hiérarchie à respecter : que ce soit dans le cercle familial, professionnel, scolaire ou même amical, en Corée du Sud, chacun a sa place et doit y rester. Pour les Sud-Coréen-ne-s, votre âge, votre statut et votre place dans la famille vont définir la façon dont on va s’adresser à vous et aussi la façon dont vous allez vous adresser aux autres. Et plus on est âgé, plus on doit vous respecter ! Un enfant apprend vite comment s’adresser à ses parents et aux anciens.

Les Sud-Coréen-ne-s se donnent donc volontiers de nombreux titres différents : Oppa pour les grands frères, et Nuna ou Eonni pour les grandes sœurs par exemple. Vous pouvez aussi utiliser ces petits surnoms comme marques d’affection, pas besoin d’avoir forcément un lien de parenté ! C’est largement mieux que BFF, avouons-le.

Ce respect de l’âge peut donner lieu à des moments assez hors du commun pour nous : chaque Sud-Coréen que nous rencontrions ne nous demandait pas notre nom, mais bien notre âge en premier pour savoir comment s’adresser à nous. Alix étant souvent le plus vieille, nos amis la « respectaient » plus et le lui démontraient souvent à table : elle devait toujours être la première à avoir à manger dans son assiette et surtout les plus jeunes de la table devaient la servir… (la vie fut belle pour elle en Corée du Sud et la faim ne se fit pas sentir !). Il faut souligner que même si la différence d’âge n’est pas énorme (quelques mois), le plus jeune devra s’adresser avec respect à son aîné.

Bien sûr, cela va dans les deux sens : le plus vieux est souvent là pour « guider » le plus jeune. On peut souvent voir cet exemple à l’université mais aussi dans le milieu des entreprises où il existe même des titres pour se différencier : les seonbae (anciens) sont chargés de guider et de conseiller le mieux possible les hubae (nouveaux). Cette hiérarchie ne se trouve pas seulement dans le milieu du travail : elle se constate dans la vie de tous les jours.

Prenons par exemple ce merveilleux lieu qu’est le métro. En Corée, comme en France, on trouve des places réservées aux personnages âgées ou handicapées. À Paris, ces places sont souvent prises d’assaut et il faudra tomber sur une personne bien élevée pour vous céder la place si vous êtes une petite mamie sans défense. En Corée du Sud, si vous n’avez pas plus de 60 ans ou un pied dans le plâtre, ne vous asseyez JAMAIS sur ces places. Oui vous êtes fatigué, oui il fait chaud, oui c’est la seule place disponible dans la rame mais non elle n’est pas pour vous ! Même si la rame est bondée, les Sud-Coréen-ne-s ne s’assiéront pas et garderont la place aux personnes à qui elle est destinée. Cela fait partie du respect.

Même si ces traditions peuvent parfois paraître un peu dépassées, il est parfois agréable de sentir un véritable respect et lien entre les jeunes et les personnes plus âgées. Qu’en pensez-vous ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cha294
    Cha294, Le 6 avril 2013 à 0h44

    Je suis d'origine vietnamienne et chez nous aussi c'est presque la même chose, m'enfin... On est pas à quelques mois près, dans ma famille on parle plus de génération que d'âge (qui compte aussi). Les plus jeunes nous doivent le respect mais il faut quand même savoir, que ce n'est pas parce qu'un tel est plus jeune que nous, que nous allons lui manquer de respect non plus.

    Après, si cette personne âgée on peut pas la sentir (pour X raisons, justifié ou non), faut avouer on doit quand même appliquer la règle, c'est pas tip-top mais c'est comme ça..

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)