La réforme de l’Université bientôt adoptée ?

La réforme de l'Université est sur le point d'être adoptée, alors que le seul syndicat étudiant qui la soutenait s'y oppose désormais.

La réforme de l’Université bientôt adoptée ?

Alors que des étudiants étaient dans la rue ce jeudi 15 février pour s’y opposer, la réforme de l’université a été approuvée à l’Assemblée Nationale, et va maintenant passer entre les mains des sénateurs et sénatrices.

Mais les dernières modifications qui y ont été apportées sont largement contestées par la FAGE, première organisation étudiante, qui soutenait pourtant le projet jusqu’ici.

Les capacités d’accueil des universités, au cœur de la discorde

Dans un communiqué de presse, le syndicat étudiant s’est montré virulent : il réclame d’être reçu par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, et menace d’appeler à la mobilisation s’il n’est pas entendu.

La cause de ce mécontentement, c’est la possibilité pour les universités de définir leur capacité d’accueil (c’est-à-dire le nombre d’étudiants par filière) selon de nouveaux critères comme le cite Le Monde :

« Pour déterminer [les] capacités d’accueil, l’autorité académique tient compte des perspectives d’insertion professionnelle des formations, de l’évolution des projets de formations exprimés par les candidats ainsi que du projet de formation et de recherche de l’établissement. »

Pour la FAGE, prendre en compte les perspectives d’insertion professionnelles menace la fonction première de l’université, qui est de transmettre et produire des savoirs.

Mais c’est aussi une « hérésie » compte tenu de l’évolution constante et très rapide du marché de l’emploi de prendre en compte les débouchés pour décider ou non de l’accès des étudiant·es à telle ou telle filière.

Une réforme de l’université plus large

La réforme de l’université concerne bien d’autres champs que celui des capacités d’accueil.

Par exemple, le système de compensation des notes sur l’année est concerné, ainsi que l’obligation pour les universités (etque les lycées) de publier des statistiques sur le nombre d’inscription, le taux de réussite, etc.

Educpros listait quelques autres aspects du texte qui devaient être étudiés au Sénat cet après-midi, en même temps que les critères pour décider des capacités d’accueil.

Pour en savoir plus sur la réforme de l’université, rendez-vous sur Le Monde !

À lire aussi : Moins de vœux, plus de suivi… la réforme d’Admission Post-Bac se dessine

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Shadowsofthenight
    Shadowsofthenight, Le 17 février 2018 à 10h29

    @Duks Ou peut être qu'il faut ouvrir le nombre de place mais ça demandrait du fric.
    Je ne peux pas faire la filière que je souhaite du fichu tirage au sort d'APB et Parcours sup ne m'inspire clairement pas confiance.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!