Photo nue, Twitter et complexe d’Électre

Envoyer une photo de vous nue à votre petit copain, vous ne l'avez jamais fait ? Sûre ? Vraiment ? Hum... Et à votre père ? Cette jeune femme l'a fait et a même tweeté sa réaction. Malaise.

Je ne connais pas Nyyy Nyyy. Mais je crois pouvoir comprendre malgré tout l’épreuve qu’elle traverse. Cette jeune femme a en effet envoyé par inadvertance une photo d’elle en tenue d’Ève à son papounet :

« Tu m’as envoyé ça ? Réponds au téléphone !! T’es sérieuse ?? C’est ce que tu fais pendant que tu es à l’école ?? »

Or nous sommes en 2014. Donc non seulement ce genre d’erreurs peut se produire, mais en plus, on peut en suivre les conséquences en direct depuis son salon, avec le petite sourire satisfait de celles et ceux  qui ne se sentent pas concernés :

J’aurais voulu que vous puissiez entendre le message de mon père…
Je n’enverrais plus jamais de photo de nue !!!
C’est tellement embarrassant ! 

Jusque là, Nyyy nyyy, nous te comprenons. Que nous soyons partisane ou non de la photo olé-olé, qui n’a pas connu la terreur d’un mail envoyé par erreur à notre maître de stage, d’un texto envoyé à notre mère au lieu de notre meilleure pote ?

Mais nous faisons plus que te comprendre. Nous compatissons sincèrement. Parce que tes tweets ayant fait le buzz, il n’a pas fallu longtemps pour que la brigade amatrice des moeurs viennent te rappeler ce qu’est être une fille bien. Heureusement tu n’es pas du genre à te laisser faire :

Je voulais envoyer une photo mignonne de moi toute nue à MON mec, et je l’ai accidentellement envoyée à mon père. Ça fait de moi une chaudasse ? Ok je suppose que je suis chaude alors ! 

Les nouvelles technologies n’ont de cesse de provoquer de nouveaux problèmes, rigolos pour les autres, beaucoup moins pour la personne concernée, mais désormais grâce à Twitter on peut même les commenter, donner son avis avec compassion ou condescendance.

Je ne suis pas sûre-sûre que nous en maîtrisions toutes les conséquences, imaginons par exemple le moment où le patron de cette jeune femme effectuera la bonne recherche la concernant sur internet…

Surtout remarquons que le complexe d’Électre, complexe d’Oedipe au féminin, résiste remarquablement bien au vieillissement, 2500 après sa mise en avant dans les pièces de théâtre grecques de Sophocle. Parce qu’envoyer des photos de soi nue à son daddy-chéri, c’est 5 ans de psychanalyse au minimum si on est un bon disciple de Carl Jung.

Mais je suis sûre que ce moment awkward, dérangeant, n’est pas sans vous rappeler de croustillants souvenirs ! N’est-ce pas … ?

Après tout il y a deux semaines encore j’envoyais sur Facebook la description de mes petits dessous sexy nouvellement achetés… à mon ancienne tutrice de stage. Voilà. J’en meurs encore de honte dans le tréfonds de mon coeur.

Si vous avez vécu des graves moments de solitude avec votre cher paternel, n’hésitez pas à les partager dans le sujet de réactions, ça fera chaud au coeur.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Professeur Mc Gonagall
    Professeur Mc Gonagall, Le 13 juillet 2014 à 20h04

    Dans un genre similaire mais version IRL... Souvenir qui date de l'époque où je vivais encore chez mon père et j'avais les hormones en ébullition.
    Je profite d'un soir où il sort avec sa femme et où je suis seule à la maison pour me livrer à certaines activités que tout le monde devinera aisément. Dans ma chambre certes (déjà que j'osais pas le faire quand y avait quelqu'un dans la maison, j'allais pas me lancer là-dedans sur le canapé du salon) mais cette pièce n'avait pas de serrure donc impossible de m'enfermer.
    Problème, la soirée est interrompue pour une raison que j'ignore et le couple revient en avance. Mon père entend du bruit, et je ne sais pas ce qui lui passe par la tete mais il vient voir ce qui se passe - et entre sans frapper. Je vous laisse imaginer l'humiliation de se faire surprendre par son père quand on est nue avec la main dans un endroit peu catholique.
    Le seul bonus c'est qu'après ça il n'a plus osé entrer dans ma chambre sans frapper, meme au milieu de la journée...

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)