Pourquoi est-ce qu’on se confie beaucoup (trop ?) après le sexe ?

Par  |  | 3 Commentaires

Quel impact a le sexe sur nos relations ? C'est ce que des chercheurs ont tenté de déterminer.

Pourquoi est-ce qu’on se confie beaucoup (trop ?) après le sexe ?

Que se passe-t-il dans nos têtes après une partie de jambes en l’air ? Le sexe change-t-il nos comportements ? A-t-il un impact sur notre perception du partenaire ?

Récemment, plusieurs scientifiques se sont penchés sur le sujet et ont essayé de répondre à une question : le sexe rapproche-t-il les gens ? Les résultats de leurs expériences sont publiés dans le très sérieux Personality and Social Psychology Bulletin.

Pour étudier la question, les chercheurs et chercheuses ont mis au point trois expériences : dans chacune d’entre elles, l’équipe expose des volontaires (consciemment ou non) à des stimuli sexuels (par exemple, un extrait de film montrant une scène de sexe) ou des stimuli neutres.

À lire aussi : 10 films qui donnent TRÈS CHAUD AU SLIP et réchaufferont tes longues soirées d’hiver

Le sexe favoriserait les échanges personnels

Dans l’expérience n°1, après une exposition subliminale aux stimuli, on demande aux participant•es d’évaluer leur comptabilité avec un•e autre volontaire, en indiquant leurs préférences alimentaires, vestimentaires, leurs goûts en matière de sorties, puis en répondant à une série de questions.

Les participants ayant vu le stimulus sexuel auraient plus tendance à révéler une information personnelle.

Ensuite, on demande aux participant•es de discuter, par messagerie instantanée avec un•e partenaire potentiel•le, et de lui révéler un évènement personnel.

Les volontaires, ainsi que quelques « juges », évaluent alors à quel point l’information révélée est personnelle.

Selon les analyses des scientifiques, les participant•es qui ont vu le stimulus sexuel auraient plus tendance à révéler une information personnelle

L’expérience n°2 a un esprit similaire : ici encore, les volontaires visualisent un stimulus sexuel (cette fois une scène, tirée d’un film, où Antonio Banderas et Angelina Jolie ont un rapport sexuel) ou un stimulus neutre (un extrait vidéo à propos d’un chat).

Après cette étape, les participant•es ont une conversation en face à face avec un•e autre volontaire — durant laquelle on leur demande de partager un évènement personnel embarrassant.

À lire aussi : La sexualité positive, c’est l’avenir : voici comment vous y mettre !

Dans l’expérience n°3, les personnes voient des vidéos montrant des couples, qui interagissent soit de manière « sexuelle », soit de façon intime mais non sexuelle.

Ensuite, on leur demande également de partager un évènement personnel embarrassant, par messagerie instantanée, avec un•e autre volontaire.

Suite à cette interaction, les chercheurs proposent aux participant•es eux-mêmes d’évaluer à quel point ils ont partagé quelque chose de personnel, et si oui ou non ils souhaiteraient avoir un rendez-vous avec leur interlocuteur ou interlocutrice.

À lire aussi : 4 loses du premier rendez-vous à relativiser

L’attraction sexuelle aurait un impact sur la longévité d’une relation

La conclusion de chacune des expériences suggère que, lorsque l’on active l’idée d’une relation sexuelle dans la tête des participant•es, ils et elles auraient plus tendance à partager des informations personnelles.

L’idée d’une relation sexuelle permettrait de davantage se livrer.

Les chercheurs vont plus loin : ce partage pourrait augmenter par ailleurs notre envie, notre désir de développer une relation avec ce partenaire.

Autrement dit, si l’on élargit les résultats de l’étude, l’attraction sexuelle, par ricochet, pourrait jouer un rôle dans la longévité de nos relations : elle pourrait faciliter le partage, l’interaction, l’intimité…

Cela nous permettrait alors de nous rapprocher de notre partenaire et d’augmenter les chances de « construction » du couple !

Pour aller plus loin :

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Ursinae
    Ursinae, Le 2 mai 2017 à 23h38

    Ahah c'est complètement ça pour moi, et plus j'ai kiffe plus j'ai envie de discuter. Uniquement si je ne me suis pas endormie dans la seconde, c'est quitte ou double.

    Mais surtout ça permet de délier la langue de mes partenaires, et j'en profite subtilement. \o/

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?