Ces odeurs qui me rappellent la rentrée des classes

Certaines odeurs sont synonymes de rentrée des classes. Voici une petite typologie en forme de nostalgie pour certaines, de déprime de remise au boulot pour d'autres.

Ces odeurs qui me rappellent la rentrée des classes

Cette semaine, c’était la rentrée. Les tout petits, les moins petits, les collégiens et les lycéens ont repris la route de l’école, parfois avec les caméras des journaux télévisés derrière eux, et des journalistes les questionnant façon « alors les vacances c’était bien ? », « et alors ton papa et ta maman ils vont te manquer quand tu seras en cours ? ». Mais pas forcément. C’est un peu rare, de se faire suivre par des envoyés spéciaux.

À lire aussi : Deux looks beauté pour la rentrée — Tuto beauté/coiffure en vidéo

Cette semaine, donc, c’était la rentrée, et comme chaque année depuis que je ça ne me concerne plus, j’ai plein de souvenirs qui me reviennent en tête. Des souvenirs, surtout, qui se métamorphosent en odeurs, parce que comme tout le monde, l’odorat fait marcher ma mémoire à fond les ballons. Retour sur quelques senteurs de rentrée drôlement marquantes.

pinpinMoi quand je repense à l’odeur du savon en forme de ballon de rugby dans les toilettes de l’école maternelle (sauf qu’en fait pas du tout parce que ça pue).

Les protège-cahiers

Si je devais définir l’odeur des protège-cahiers qu’on achète pour la rentrée, ou qu’on nous distribue (si notre école pèse), je crois que je me retrouverai bien dosée comme un rond de flan. Je dirai, déjà, qu’il y a une senteur de plastique qui prédomine. Ce qui est au final plutôt logique, puisque n’est-ce pas, c’est le matériau principal de fabrication des protège-cahiers.

En fait, je sais pas pourquoi, mais dans mon esprit, ça avait une odeur de plastique… sucré. Peut-être parce qu’à l’époque j’avais une passion pour le sucre ? Mais ça avait un petit côté réconfortant, du coup, comme une plâtrée de gaufres — tout en me foutant les jetons parce qu’on sait jamais à quelle sauce on va être bouffée, en début d’année.

Réconfortant et flippant, donc. Un peu comme écouter du Barry White en regardant American Horror Story, tu vois.

La colle Cléopâtre

Le sachiez-tu ? La colle Cléopâtre s’appelle colle Cléopâtre parce que c’est ce que les Égyptiens ont utilisé pour coller les pyramides. Je le sais, parce que c’est ce que Myriam LaVile m’a donné comme explication. Apparemment, c’était un bon mot, une boutade, mais écoute, je me voyais pas commencer ce paragraphe sans un le sachiez-tu alors on va faire comme si c’était vrai.

L’odeur de la colle Cléopâtre, c’est une de mes préférées de l’enfance. Ça sent l’amande, ça sent le gâteau, ça sent le gâteau aux amandes bien chimique. J’avais tellement envie d’en manger, d’autant plus que c’est fourni avec une petite cuillère et tout !

Parfois, je repense aux jours où on se servait de la colle Cléopâtre et je revois la dizaine de personnes de ma classe qui essayait d’en manger un peu l’air de rien. J’espère, chaque fois, qu’ils ont fini par remplacer cette substance aux effluves délicieuses par un truc qui sent le pâté Hénaff avarié, pour éviter les risques d’ingestion malencontreuse.

ron swansonMoi reniflant la douce traîtrise de la colle Cléopâtre.

Le shampoing antipoux

La crainte de l’épidémie de poux, c’est LE truc qui foutait les glandes aux plus assidus des élèves. Même Hermione Granger, face à l’angoisse de voir trois ou quatre personnes autour d’elle en train de se gratter, aurait eu envie de rentrer pour mettre à l’abri sa crinière de l’insecte menaçant.

À lire aussi : L’attaque des poux – Le dessin de Caroline

Pas pour éviter les poux. Enfin, pas que. Surtout pour éviter le shampoing antipoux.

Le shampoing anti-poux, non seulement, ça sent très fort et assez mauvais (bien qu’il soit écrit « odeur agréable » dessus : on me la fait pas à moi j’suis pas née de la dernière pluie), mais en plus, c’est l’annonce de longues minutes à pleurer pendant que tes parents te passent le peigne tout fin qui fait mal dans chaque recoin de ta chevelure. Le but de cette torture ? Vérifier que tu n’as ni poux ni lentes. Officiellement.

Officieusement, c’est aussi une façon de te préparer aux difficultés de la vie, histoire que tu prennes pas trop l’habitude de penser que l’existence n’est faite que de draps propres, de repas toujours prêts et de goûters à la récré.

L’odeur de la cantine

La rentrée, c’était aussi l’occasion, dès 10h30 du matin pour les classes les plus proches du réfectoire, de renifler les senteurs du repas du midi à la cantine. De façon assez surprenante, qu’on y mange des frites (qui, une fois le nez dans l’assiette, sentent la friture), des rognons (qui, une fois le nez dans l’assiette, sentent l’urine) ou un steak haché (qui, une fois le nez dans l’assiette, sent le cuir chevelu de Mickey Rourke), tout a toujours la même odeur.

Ça sent totalement la bouffe… et en même temps pas du tout. Une sorte d’odeur d’aisselles qui sentent la transpiration, et qui ont été pourtant aspergées d’un déodorant aux oignons frits, tu vois.

pocahontasMoi le matin quand j’mets mon déo aux oignons.

Écoute, je te dis ça style c’est dégueu mais j’ai quand même vachement faim.

Les salles de sport qui puent

J’ai jamais aimé l’exercice physique, quand j’étais enfant. Alors quand je devais aller dans la salle de sport ou dans la salle polyvalente de la ville où se trouvait mon école primaire, j’avais le coeur tellement battant que ça me donnait un goût de sang dans la bouche (ça faisait ça qu’à moi, dites ? Le goût de sang dans la bouche ? Si vous me répondez que vous, pas du tout, ni une ni deux je m’inscris au casting de Dracula l’Opéra-Rock le retour pour le rôle de ma vie et je prends le surnom de Darks0ssssSSSssssS0).

À lire aussi : Les pires odeurs du monde — Mon top 4 très subjectif

Pire encore que les piscines à boules : l’odeur de la séance de sport, entourée d’autres élèves qui ont, comme qui dirait, bien vécu dans leurs baskets. Ce condensé de pieds qui sentent, ça me traumatise encore aujourd’hui (et j’y participais moi-même allègrement, faut pas croire) ! Comment de si jeunes enfants si purs si doux peuvent à ce point sentir le moisi entre les orteils ?

À lire aussi : Une piscine à balles pour adultes vient d’ouvrir à Londres !

J’aimerais la réponse. J’attends la réponse. J’ai tenu le coup de la scolarité de mes 3 à mes 23 ans alors je crois que je suis en droit d’avoir tous les droits en terme d’information.

À ton tour de t’exprimer : quelles sont les odeurs qui te marquaient le plus à la rentrée ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • PopCorn10
    PopCorn10, Le 7 septembre 2015 à 15h16

    Oh vi l'odeur de la cantine c'est exactement ça ! A là fois ça sentait pas le vrai mangé, à la fois ça donnait quand même trop envie. Et une fois l'assiette devant, dans mon cas la majorité du temps c'était bien dégueu.

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)