Les voitures de métro réservées aux femmes, une idée anti-harcèlement pas si nouvelle

Par  |  | 29 Commentaires

Les voitures de métro réservées aux femmes sont-elles un bon outil pour lutter contre le harcèlement sexiste dans les transports en commun ? Le point en vidéo et à travers l'Histoire par Manon Bril !

Les voitures de métro réservées aux femmes, une idée anti-harcèlement pas si nouvelle

Vous en avez probablement déjà entendu parler : dans certaines villes du monde, des voitures de métro réservées aux femmes (en tout cas aux heures de pointe) ont été mises en places.

Le but est de protéger les passagères du harcèlement sexiste dont elles font l’objet dans les transports en commun. Cependant, certain•es estiment que c’est une fausse solution, qui ne fait que déplacer le problème au lieu d’empêcher les harceleurs d’agir.

Les voitures réservées aux femmes existaient déjà au XIXème siècle !

Mais saviez-vous, par exemple, que de tels wagons existaient déjà au XIXème siècle ? Moi, je l’ignorais ! Je l’ai appris grâce à la dernière vidéo signée Manon Bril pour la chaîne Mondes Sociaux.

À l’heure où un siège avec un pénis a été installé au Mexique pour lutter contre le harcèlement, cet éclairage est bienvenu.

Des voitures de métro réservées aux femmes, une réponse au harcèlement ?

Manon Bril, connue pour sa chaîne C’est une autre histoire, a mené cette vidéo pour Mondes Sociaux, donc. Je vous laisse la description officielle de cette passionnante plateforme :

« Mondes Sociaux est un magazine numérique francophone qui entend contribuer à la circulation internationale des connaissances et à la mise en visibilité dans et hors du champ académique de travaux de sciences humaines et sociales, tout en proposant des éclairages sur des questions de société et des débats d’idées.

Il est porté par le LabEx Structuration des Mondes Sociaux à Toulouse. »

Pour cette vidéo, Manon s’est appuyée sur l’article Les voitures de métro réservées aux femmes comme instrument d’action publique : une réponse à quel problème ? publié dans Géocarrefour par Marion Tillous. Elle le met en images et en son !

Les voitures de métro réservés aux femmes, une idée pas si neuve

J’ignorais totalement qu’on mettait déjà en place des wagons réservés aux femmes au XIXème siècle. Comme quoi le harcèlement et les « bousculades » ne datent pas d’aujourd’hui…

À lire aussi : 5 classiques de la littérature féministe

Le propos de Manon Bril sur ces voitures qui, en voulant protéger un genre, renforçaient les dichotomies sociales entre femmes de la haute revenant de leur shopping et femmes ouvrières mal vues par ces dames est passionnant.

Plus récemment, il y a eu des wagons réservés aux femmes au Caire, ou encore à São Paulo.

De nombreuses personnes ne sont pas persuadées de l’utilité de ces wagons pour femmes.

Ces projets ont néanmoins été annulés plus ou moins rapidement, par manque de fréquentation et parce qu’il était difficile de sanctionner les hommes qui passaient outre l’interdiction.

De plus, comme dit au début de l’article, de nombreuses personnes ne sont pas persuadées du bien-fondé de ces mesures. Certes, elles peuvent rendre, ponctuellement, des trajets plus simples, mais ne règlent pas le problème du harcèlement sexiste.

Actuellement, il existe toujours des voitures réservées aux femmes pendant les heures de pointe, notamment au Japon. J’y suis rentrée par hasard lors de mon voyage, et je dois dire que je n’ai pas été convaincue par le code couleur très rose, mais bon…

Le harcèlement sexiste dans les transports, côté France

En France, il n’y a pas de wagons réservés aux femmes dans les métros (même s’il y a des bars labellisés « sans relou »). Mais cela ne veut pas dire que le harcèlement sexiste dans les transports n’existe pas.

Il est entré dans la loi en 2016, sous l’impulsion de la députée Marie Le Vern.

Plus tôt, en 2015, naissant un plan gouvernemental de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun. Il alliait des mesures de prévention, de réaction et d’aide aux victimes.

Je préfère personnellement voir le gouvernement allier des fonds, du personnel et des campagnes de sensibilisation à ce sujet que de me parquer dans une voiture réservée aux femmes… mais c’est mon avis. Quel est le vôtre ?

À lire aussi : Une hotline 24h/24 pour les victimes de harcèlement sexuel dans les transports en commun

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu’elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.


Tous ses articles

Commentaires
  • Selinde
    Selinde, Le 6 avril 2017 à 20h35

    Je suis contre. Comme dit dans la vidéo cela n'apporte pas de solution et repousse le problème. Les femmes seraient une nouvelle fois mise de côtés et jugés comme non capables de se défendre seules.
    Le problème des personnes non-binaires, trans, vient à se poser, et les met une nouvelle fois dans l'oubli.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!