J’ai testé pour vous… mesurer 1m80

Belladone est grande. 1m80 au compteur. Et si parfois ça n'a pas toujours été simple, maintenant la demoiselle s'accepte comme elle est, du haut de ses 90cm de jambes ! Récit !

J’ai testé pour vous… mesurer 1m80

Depuis ma maternelle, je traîne avec moi ce qui fut au départ une sorte de malédiction : ma grande taille. Maman mesure 1m63, papa atteint les 1m75 environ. Alors pourquoi diable fallait-il que je pousse jusqu?à 1m80 ? Les mystères de la nature sont insondables, et celui-ci en est décidément un.

C?est bien connu, l?école n?a jamais joué un grand rôle dans l?acceptation de soi, bien au contraire. Dans le désordre, les surnoms qui m?étaient attribués furent : asperge, girafe, ?l de fer et j?en passe. Non, ma taille n?était pas mon seul souci, parce qu?en plus de cela j?étais ?liforme. Je dépassais également tous les garçons d?une tête environ, ce qui remettait profondément en cause leur virilité (oui à dix ans, on peut avoir des soucis de virilité).

Je ne peux pas af?rmer que mon entourage m?aidait. Moi qui ne faisait pas d’étendard de ce complexe, chaque jour, une personne de ma famille était là pour me rappeler que non, il ne me servait à rien de me cacher, j?étais géante et je le resterai. Un récipient placé en hauteur sur une étagère ? Ah moi de l?attraper, c?était le plus simple. Un entraîneur qui manquait de ?lles pour son équipe ? Il suf?sait de me proposer sans me demander mon avis. Vu ma taille, mettre un ballon dans un panier ne me poserai aucun problème. Un dé?lé régional du type « le bal des oeillets » s’organisait ? On me poussait à m?y inscrire,
avec ma hauteur de «mannequin» je ne passerais pas inaperçue.

Oui, je suis dure. Mais je dois concéder que j?ai également pu bénéficier d?avantages non négligeables : attraper des bonbons cachés et me goinfrer en cachette, sans mes grandes jambes je n?aurais pu y parvenir. Pour les attractions aussi c?était le pied, aucun problème pour faire tous ces loopings à l?envers qui nécessitaient d?atteindre une certaine hauteur pour y accéder.

Aujourd’hui encore, les personnes qui m?entourent ne comprennent pas que j?aimerais oublier mon mètre quatre-vingt. Chaque jour je perçois un regard m?indiquant que je suis différente et que je le resterai à vie. Est-ce que je me suis apitoyée sur moi-même ? Non, j?ai résisté. Et j?ai ?ni par en faire un atout. Robes et jupes apparaissent plus courtes sur moi, ce qui dévoile mes jambes interminables. J?ose porter des talons de dix centimètres, et le complexe se retourne sur le mâle dégouté de se faire dépasser ainsi. Certes on me regarde toujours aussi bizarrement, mais j?ai appris à répondre par un sourire complice plutôt qu?un regard effrayé.

J?ai ?ni par accepter dé?nitivement ma taille, je ne me conçois pas plus petite de toute façon. Le seul bémol restera que pour épiler quatre-vingt dix centimètres de jambes poilues, il me faudra plus de bandes de cire que la moyenne, ce qui me revient cher à force !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 123 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Oceane Pst
    Oceane Pst, Le 28 avril 2014 à 21h06

    Mais on saiiiit que c'est chiant d'être grande parce qu'on reçoit beaucoup de critiques mais il faut apprendre à faire avec et à assumer en toutes circonstances. J'ai 17ans et je fais plus d'1m85. Vous savez, je ne laisse personne m'emmerder avec ma taille parce que de ce fait, j'impressionne les gens, je les intimide et quiconque ose me faire une remarque, je lui répond du tac au tac. Je n'ai pas toujours assumé ma taille mais depuis que je sais que c'est plus un atout qu'une contrainte et que beaucoup de gens m'envient, j'aime être grande. Et si un jour j'ai envie de mettre des talons par exemple, j'en met. Peu importe le regard des gens, je ne leur dois rien, je fais ça pour moi et pour personne d'autre. Apprenez de ces mots si vous êtes une de ces femmes en colère contre les gens "normaux" qui vous regardent de haut en bas. Parce que je suis comme vous, et pourtant j'apprend à faire avec. C'est pas ici qu'il faut se plaindre. Vous devez faire face aux personnes qui vous blessent et ne pas vous laisser faire. Sachez qu'ils ont plus peurs de vous que l'inverse car vous les intimidez naturellement... ;)

Lire l'intégralité des 123 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)