Le maquillage qui donne confiance (aux autres)

Prenez 25 femmes de différents âges et différentes couleurs de peau. Photographiez les trois fois : sans maquillage, avec un maquillage de jour, avec un maquillage de soirée. Montrez les photos à 250 personnes et demandez de juger les différents looks. Constatez que les femmes maquillées sont considérées comme plus jolies, plus aimables, mais aussi […]

Le maquillage qui donne confiance (aux autres)

Prenez 25 femmes de différents âges et différentes couleurs de peau. Photographiez les trois fois : sans maquillage, avec un maquillage de jour, avec un maquillage de soirée. Montrez les photos à 250 personnes et demandez de juger les différents looks. Constatez que les femmes maquillées sont considérées comme plus jolies, plus aimables, mais aussi plus compétentes et plus dignes de confiance. Seul petit bémol pour le maquillage de nuit : il génère moins de confiance, mais les femmes qui la jouent Taylor Momsen paraissent toujours plus compétentes que celles qui sortent au naturel.

L’étude a été commanditée par Procter & Gamble, marque de… maquillage. Mais elle semble malgré tout sérieuse et personnellement, elle ne me paraît pas absurde. Non que quelques fards vous rendent d’un seul coup plus à même de finir votre dossier MacKinsey. Non qu’un rouge à lèvres aide à cuire de meilleurs burgers. Non qu’on vous achètera plus facilement vos produits si votre trait d’eye-liner tabasse. Mais quand on porte du maquillage, on se coule dans une normalité qui peut sembler rassurante.

Les images de businesswomen présentées par les médias sont aussi des images de superwomen « qui réussissent tout à la fois ». Le modèle vanté est celui d’une femme qui a des couilles mais aussi des yeux de biche, qui ne renonce pas à sa féminité (sic) quand elle licencie 200 employés.

Et ça ne s’arrête d’ailleurs pas aux femmes d’affaires. Dans les médias, professionnels ou pas, les femmes sont redoutablement peu représentées, mais celles sans maquillage sont quasiment passées à la trappe (Ici, ouvrez votre magazine féminin favori). Une femme naturelle est une femme invisible. Vous feriez confiance à quelque chose que vous ne connaissez pas ? Évidemment on parle là de représentations, pas de la vraie vie. Nos standards sont différents dans les pages d’un journal et quand on va au supermarché… encore heureux.

Un autre facteur de confiance, c’est l’envie de plaire. Si une femme se maquille le matin, c’est déjà qu’elle fait un pas vers les autres pour « s’arranger » (même si le concept de se peindre pour s’arranger est éminemment discutable). Le maquillage reste une activité hautement sociale (la preuve : on en change selon qu’on aille au boulot ou à un vernissage). Que ce soit vrai ou pas, une femme maquillée sera perçue comme « cherchant à plaire » donc prévisible, conciliante, déjà un peu dans votre camp.

Bien sûr, on pourrait penser qu’il est paradoxal de cacher son visage pour le rendre plus digne de confiance. Mais quand une majorité de personnes fait le même geste chaque matin, la normalité se déplace. Et la normalité aujourd’hui, c’est le maquillage. Quand vous êtes conforme à ce qu’on attend de vous… forcément, ça paye. Mais ça fait un peu mal au coeur quand même.

PS : Note relative à l’écriture de cet article. Au moment d’écrire superwomen, le correcteur automatique de TextEdit me l’a transformé automatiquement en supermen. MERCI BIEN TEXTEDIT.
PPS : Article écrit sans aucun maquillage. A vous de refuser de me croire, maintenant…

— Retrouvez Timtimsia sur son blog !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Zamora
    Zamora, Le 25 octobre 2011 à 23h26

    Bah non, moi je maintiens que ce sondage sert à rien, rien du tout...

    Déjà c'est l'opinion de gens comme toi et moi, à aucun moment il n'est prouvé que les femmes maquillées sont plus embauchées que d'autres.

    Et puis je trouve toujours cet argumentaire usant, je suis pour l'égalité des hommes et des femmes hein, j'ai d'ailleurs longtemps pratiquer un métier d'homme dans un milieu d'homme donc je vois à peu près à quoi ça ressemble... Mais ce côté " han les gens nous voient que comme des choses qui doivent être jolies, c'est trop injuste" ne rend service à aucune cause je trouve.

    Il faut pas se leurrer enfin ! Qui ne préfère pas avoir en face de soi un homme propre sur lui, coiffé, pilosité entretenue, main propre (on s'entend je parle de mains sans ongles rongés dégueux, les mains d'un ouvrier même pleines de cambouis ne sont pas "sales" à mon sens) plutot qu'un mec la peau grasse, un duvet au dessus de la lèvre et un tshirt pourri ??? Bah oui, on demande aussi aux hommes de rentrer dans un certain moule... le mec à cheveux longs et barbe qui pend sur le torse, il sera perçu différemment de celui qui est plus dans le "moule".

    On est tous dans le même bateau pour moi concernant ce problème.

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)