La vérité sur les filles petites

Pondu par Annelise le 30 novembre 2011     

Non, les filles petites ne sont pas que les bouts de mignonneté que vous croyez. Être une fille petite, c’est aussi parfois galérer comme une porcinette au quotidien. Voici quelques exemples qui démontrent qu’être petite, parfois, c’est la loose.

Je suis une fille petite : du haut de mon mètre 55, j’ai rarement mangé de la soupe sur le dos de quelqu’un, à part peut-être un enfant. Soyons claires de suite : je n’ai jamais complexé sur ma taille. Vraiment jamais. En revanche, dès que les gens me disent que les petites sont des créatures mignonnes et trop choupis, parfois je m’énerve. Quelques raisons d’aller réveiller mon dragon.

1 – Les petites VS le monde, cette jungle cruelle

L’une des choses les plus difficiles à affronter quand tu es petite, c’est tout simplement le monde. Il n’est pas forcément fait pour les gens de moins d’1m65, la preuve :

  • Les marches d’escaliers ? Nickel si tu as des jambes de gazelle en vadrouille, et vrai cauchemar quand tu as deux knackis en guise de guiboles. Quand vous faites un pas facilement, sachez que la petite enjambe, que dis-je, ESCALADE comme elle peut.
  • Les rayons des supermarchés : je sais, c’est d’un cliché sans nom. La petite qui demande au grand beau gosse d’aller lui chercher un paquet de thé vert tout au fond là)haut sur l’étagère, l’échange de sourires complices et tout ça. Oui mais, dans la vraie vie, la petite est souvent toute seule dans son rayon et tout le monde s’en fout. Il m’est arrivé un nombre incalculable de fois de littéralement grimper le long des étagères pour récupérer des gâteaux au chocolat ou, plus glamour, une boîte de tampons. D’ailleurs, le grand beau gosse qui devait me sauver est plus souvent un simple employé qui n’avait aucune envie de me rendre service, en mode “grrrrphum. v’là”.
  • Les parcs d’attraction, véritable cauchemar pour les mini pouces. Certes, les filles petites ont tout de même le droit d’aller faire un tour au Space Mountain, mais quand tu combines le combo petite taille + physique menu, tu gagnes le bonus “secousses party” à tous les coups.
    Les seules fois où j’ai tenté le diable dans un manège à sensations fortes, j’ai eu envie de chanter “je suis une boule de flipper qui roule, qui roule”. En bonus : des bleus, la nuque en morceaux et une forte impression de bébé secoué (ne faites pas ça). On m’aura pas menti sur les sensations fortes, c’est clair.

2 – Les autres, ces… gens, quoi.

En société, la petite doit développer à la fois un goût du compactage humain. Et ne pas oublier que son prochain la verra toujours comme une collégienne, même à 22 ans.

La vérité sur les filles petites petites

  • Les transports en commun restent LE terrain d’expérimentation favori si vous voulez vous immerger dans la peau des petites. Pliez les genoux et essayez de survivre : la moindre aisselle à l’hygiène défaillante devient très, très dangereuse. N’oublions pas les sacs à dos qui vous tapent sur le visage et vous enfoncent un peu plus contre la porte. Enfin, si vous tournez brusquement la tête, vous avez une chance sur trois d’atterrir dans une poitrine inconnue. Ça fait rêver non ?
  • Les photos de classe : tant pis pour les petites qui s’assument mal. Tous les ans, j’étais forcément au premier rang. Dès que j’essayais de m’éclipser, j’avais droit à des réprimandes de la maîtresse comme si je lui gâchais sa carrière. Résultat, mes anciens camarades resteront sans doute marqués à vie par cette petite brune peu aimable qui est au premier plan de leurs clichés.
  • Les employés de magasins/cinéma et consorts sont parfois de fieffés couillons, qui te demandent très clairement si par hasard tu ne serais pas en train de MENTIR sur ton âge. À 18 ans, ça passe mais à 22, quand tu espères enfin qu’on va arrêter de te prendre pour une collégienne, c’est moins fun. Top de la lose quand une vendeuse a dit à mon copain – alors que je lui tenais ses fringues “je peux vous aider ?… Ah mais je vois qu’une petite personne vous aide déjà !” comme si celui-ci avait décidé de faire du shopping avec son nain de compagnie. Ou encore ce dentiste qui, à l’heure où je validais ma maîtrise, m’a demandé si je ne stressais pas trop pour le bac. Une fois, pourquoi pas, au bout de la quarantième on perd un peu patience.

3 – Amour et contrariétés

La fille petite n’est pas que cet îlot de tendresse et de malléabilité que ses potentiels partenaires peuvent fantasmer. Et non, ce n’est pas non plus forcément synonyme de « coup à la souplesse d’une gymnaste russe ».

  • Le cliché de base est qu’une petite tombera forcément amoureuse de quelqu’un de grand. Bah oui, les contraires s’attirent, tout ça… Et où arrive une petite quand son copain ou sa copine pointe à 1m80 ? Aux tétons. On a connu plus pratique. Et lors d’une balade romantique ? Vous lui arrivez à l’aisselle. Encore cette sombre histoire de dessous de bras.
  • Certaines positions, quand tu es petite, c’est no way direct. Je ne vous fait pas un dessin, mais quelque chose me dit que le Dieu de la luxure n’avait pas pensé à cet inconvénient pour dicter les préceptes du Kama-Sutra.

4 – Enfoirage de la mode

Le pire du pire reste tout de même, selon moi, les affres de l’habillage quand on n’a pas des jambes de taille standard.

  • Le pantalon reste la bête noire de la fille petite : en gros, tu peux très bien faire du 40 en taille mais avoir des jambes qui rentrent dans un pantalon taille 12 ans. Résultat : tu es condamnée à demander des ourlets de 14 centimètres à chaque fois que tu achètes un pantalon, ou pire, tu n’achètes plus que des pantacourts (qui font donc office de pantalons). Perso je ne porte quasi plus que des robes, au moins un collant ça se remonte sous la poitrine sans passer pour une retraitée (ou bien juste un peu).
  • Les chaussures sont bien souvent également de véritables saloperies à trouver. Pour ma part, je suis une petite avec des petits pieds : je chausse du 35. Le 35, on est d’accord, ça rappelle plus Pom D’Api et Kickers que des escarpins sexys.
    Désormais – une plaie de plus pour les petites, le 35 se trouve principalement au rayon enfant, ou chez les marques un peu vieillottes. Un jour de désespoir à Montpellier, les chaussures trempées, je n’ai trouvé que des baskets roses pour enfants. Autant dire que la taille 36 me donnait l’impression d’avoir deux énormes barques aux pieds… Depuis, chaque achat de chaussures me plonge dans des études de marché incroyablement longues et périlleuses.

Être petite n’a pas que des inconvénients : ça permet de faire le chat de Shrek quand on est dans le pétrin. Mais s’il vous plaît, au moins pour résoudre un problème de ce monde envers les personnes pas très grandes : lavez-vous tous les dessous de bras. Et avec du savon, si possible.

enfance

Ça vous a plu ? Partagez !

626 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Annelise - Tous ses articles

Née de l'union d'un kabuki ardennais et d'une encre à lèvres rouge, Annelise a délaissé son habitation naturelle (un Sephora de province) pour rejoindre madmoiZelle en 2010. Dans la vie, elle aime manger des burritos, tester des produits de beauté et se croire dans un épisode de Gossip Girl.

Plus de Annelise sur le web :

Tous les articles Humeurs & Humours
Les autres papiers parlant de ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. rennyrenny

    Le 05 mars 2013 à 01:06

    Posté par elisita
    Dans la rue on m'aborde de derrière "Mademoiselle, mademoiselle!! Vous auriez pas du feu??" -Je me retourne- "… Ah pardon! Vous êtes mineure!" et en plus il se casse en courant ce saligaud! Sans que je puisse lui dire que non, je ne fume pas (et que j'ai beau être petite et avoir un visage tout choupi d'enfant style selena gomez -je suis la seule à penser qu'elle a une tête d'enfant??-, mais que j'ai bien 20 ans môssieur! è_é)

    :lol: m'en parle pas
    il m'arrive de me faire draguer par du mecton tout jeunot, a me demander de quel lycée je viens…sauf que j'ai 28 ans :/
  2. MariaAvaMariaAva

    Le 25 mars 2013 à 18:06

    Coucou,

    Merci pour cette lecture rafraîchissante…J'arrive avec 2 ans de retards, certe, mais, à + de 40 ans, du haut de mes 1 mètre 56 et mon 35 fillette, deux ans de plus ou de moins, ça change plus rien… Je vous rassure, au fil du temps, on vit très bien le fait d'être une petite cendrillon… C'est une autre cendrillon d'un mètre cinquante qui m'a joyeusement fait lire votre prose et m'amener ainsi à m'inscrire pour vous envoyer ce billet.

    Après 20 ans de frustrations pour se chausser et se vêtir, et bien figurez-vous qu'il a des nanas pleines d'allant qui ont décidées de prendre les choses en main. Nous ne sommes jamais mieux servis que par soi-même. Aussi, sur la toile il existe des filles, c'est rigolo, mais il ne s'agit pas de démarches de mecs, qui ont créees leurs boutiques à leur taille dans les vêtements comme dans les chaussures. Et c'est vrai aussi pour les grandes !

    J'en suis un exemple parfait puisque j'ai crée le concept de pointure unique à taille unique en 35 à l'attention des femmes qui en ont marre de se chausser chez Dora l'Exploratrice…

    La morale de cette histoire, c'est que finalement, une énergie incroyable se déploie à l'origine de nos frustrations et ça, ma foi, c'est pas si mal. Si j'avais été une "moyenne" , ce n'est pas péjoratif dans mon écrit, je ne suis pas certaine que j'aurai eu le courage d'aller jusqu'au bout de l'idée… Et je pense que c'est assez vrai pour mes copines créatrices.

    Au plaisir d'échanger avec vous. Ava.
  3. Jue_PikassietteJue_Pikassiette

    Le 17 avril 2013 à 20:11

    J'aime énormément cet article je le relis de temps et je ris seule devant mon pc , (moooonde cruel). Ma taille m'importe peu, je mesure 1m59.. Mon problème, c'est plutôt ma pointure, je chausse du 39/40 T_T J'ai l'impression d'avoir constament des palmes aux pieds, ce qui est fort agréable.. J'envie ces autres filles de petites tailles qui chaussent du 37, c'est le seul point négatif que je trouve chez moi, étant donnée que je suis petites aux longues jambes, je m'accepte asses bien :)
  4. ThePastelLipstickThePastelLipstick

    Le 01 juin 2013 à 23:00

    Je me retrouve totalement dans ce témoignage, mais après des années de moqueries, de difficultés diverses, je suis très fière d'annoncer aux gens que oui, je fais 1m49, et que mon 35 se porte très bien !
    Mon gros problème ? Ma poitrine. Bah ouais, faire du 90D, limite E, ça fait un peu… Bizarre.
    Ah, et mon chéri adore ma petite taille, et aime avoir l'impression de devoir me protéger du haut de son 1m93, alors qu'au fond, je sors bien plus facilement les griffes que lui : eh ouais, petite et teigneuse. Vive les clichés ;)
  5. Ichiig0Ichiig0

    Le 01 juin 2013 à 23:40

    J'ai pensé à moi pour la partie copain , je fais 1m59 et mon copain 1m87, pas toujours pratique !
  6. ptite fl0ptite fl0

    Le 02 juin 2013 à 02:01

    Bon avec tous ça tu peux rajouter les concerts!! En plus ça englobe pleins d'inconvénients (lorsqu'on est en fosse) Petite donc on ne voit rien, on doit sauter pour voir au dessus des têtes (la tu as l'air un peu concon), on est fatigué, on transpire à cause de la chaleur mais bien sur tout le monde autour de toi transpire aussi donc tu te tape les es selles de tes voisins ou les seins gluants de tes voisines de plus tout le monde pu et l'air conditionner que les gens du staff envoie et environ à   cm au dessus de ta tête donc tu réessaye de sauter pour respirer de l'air frais…. en fait c'est un cercle vicieux!! CQFFD ( donc si un jour vous devez acheter une place à une amie qui est petite choisissez les gradins, surtout si c'est un concert de rock, car avec les pogos….tu t'es sort pas vivante)
  7. MsternMstern

    Le 02 juin 2013 à 19:49

    Le pire que j'ai découvert récemment concernant ma taille, c'est que depuis que je vis chez mon chéri (1m90), je passe ma vie à prendre mon petit tabouret. Autant dire que je me sens comme une enfant! :lol:
  8. PrunerougePrunerouge

    Le 23 septembre 2013 à 18:41

    Moi je fais 1m50 et ça a plus tendance à perturber les gens, qui hésitent entre m'appeler madame (j'ai 17 ans) et me pincer la joue vu que mon visage reste enfantin mais que mes fringues "de grande" si je puis dire et mon bagou me donnent l'air plus vieille !

    J'aime ma petitesse, sauf la fois ou je sentais bien que le mec ABSOLUMENT craquant d'1m90 me trouvait mignonne mais que non vraiment, c'était trop haut :facepalm:
  9. jessysteriquejessysterique

    Le 13 mars 2014 à 13:54

    ça fait chaud au coeur de savoir qu'on est pas seule :D !!!
    Personnellement, avec mon mètre 50, mon 35-36 et mes kilos en trop j'ai un peu l'impression de venir d’ailleurs (une autre planète, une autre galaxie, etc …) mais je suis comme ça et l'accepter rends la vie plus facile, même si les gens autours de moi sont sûr de faire la blague de la naine pour la première fois (en fait non, je te l'assure, je l'ai entendu à peu près deux millions de fois, … non mais stop c'est bon la !!)

    Cet article m'a fait sourire, alors je ne suis pas la seule à être passée aux robes et jupes ?!? Plus de problème de pantalons trop longs, etc (bien que je doivent faire un ourlet à ceux de ma grande soeur, de ma mère et de mon père comme je suis la seul qui n'a pas peur d'un machine à coudre !!!)

    Gros bisous à toutes les "petites" ;)
  10. Little hobbitLittle hobbit

    Le 07 août 2014 à 00:29

    MAIS OUI MAIS OUI PUTAIN DE MERDE !! Tout est dit !! Juste un PETIT avantage, néanmoins non-négligeable : notre échelle de beaux gosses et carrément plus GRANDE… Du mètre 56 au mètre 90… Pas de complexes masculins en guise de prétextes bidon B-)

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !