« Pourquoi les pantalons de yoga sont nocifs pour les femmes » ? Bonne question, Jamy !

Par  |  | 34 Commentaires

Un article du New York Times définit le legging comme étant « sexy ». Elise profite de cette erreur pour te rappeler que c’est toi qui insuffle du sens à tes vêtements.

« Pourquoi les pantalons de yoga sont nocifs pour les femmes » ? Bonne question, Jamy !

Tu t’es déjà levée le matin comme si le feu de la gloire brûlait en toi, comme si tu étais prête à conquérir le monde ?

Tu as déjà enfilé un body et un slim et après un coup d’oeil dans le miroir, tu t’es ravisée en te disant que finalement, le body ouvert dans le dos c’était trop sexy et que tu risquais de te faire emmerder ?

Laisse-moi rajouter une info supplémentaire à tes restrictions : apparemment, le legging aussi, c’est « trop sexy ».

Le legging, c’est mauvais pour les meufs ?

Dans un article paru samedi 17 février dans le NY Times, et intitulé Pourquoi les pantalons de yoga sont nocifs pour les femmes, la journaliste exprime son problème avec les leggings.

L’auteure explique notamment qu’elle regrette que l’apparence soit devenue une priorité pour les gens en salle de sport, plus que la façon dont ils se sentent dans leur corps.

« Nous ne portons pas ces vêtements d’exercice parce qu’ils sont plus frais ou plus confortables. Nous les portons parce qu’ils sont sexy. »

Bon alors premièrement, si, C’EST PLUS CONFORTABLE (mais balancez-moi le premier tapis de yoga si je me trompe).

Et je comprends qu’on puisse en avoir assez de cette espèce de diktat du legging de sport, surtout à New York où il est si répandu.

Là n’est pas ma question. C’est l’affirmation qui me fait hausser le sourcil à m’en provoquer la migraine : le legging c’est… Sexy ?

Say whaaaat ? 

Les codes du vêtement, un langage intégré et muet qui nous conditionne

Je regarde à gauche, je vois ma rédac cheffe en legging, gros sweat requins et Uggs véganes.

Je me regarde moi, en longue chemise et legging de velours. Suis-je en train de me dire que je suis dans un film de boule pour autant ? Pas du tout.

SO HOT. 

Les vêtements sont des morceaux de tissu mais ils n’ont pas de vies propres. Au mieux, ils portent un messages écrits en caractères gras.

Le problème c’est qu’on décide souvent de ce qu’ils expriment à la place de celle ou celui qui le porte.

Pourquoi un legging serait-il sexy ? Parce qu’il est moulant ? Non, ça c’est ce qu’on a intégré dans nos propres codes : moulant = sexy.

De la même façon, décolleté = sexy voire vulgaire. Jupe courte = sexy.

Je pourrais dérouler une liste longue comme ma bite, mais tu l’as compris. Les gens interprètent ce qu’ils voient selon leurs propres codes.

Tu rajoutes à ça le fait que le corps des femmes soit en permanence sexualisé, et dans ta tête, c’est comme si tu dansais la samba sur des braises.

À lire aussi : Ma tenue est trop « indécente » pour mon établissement scolaire — Témoignages

Un vêtement ne parle pas, mais malheureusement, les autres le racontent

Ce que je veux dire, c’est que parfois, sans le vouloir, beaucoup de gens jugent les autres selon leurs vêtements et ce qu’ils pensent que la personne est en les portant. WOW, quelle gymnastique cérébrale.

Pourtant, c’est bien toi qui décides comment tu te sens le matin en t’habillant. Peut-être que tu vas mettre un legging noir et un gros pull pour aller au yoga et que tu es à mille lieues d’être dans la séduction.

Peut-être que tu vas aller à une fête et sortir le grand jeu avec ce même legging et un body si moulant qu’on distingue ton nombril.

Qu’on se le dise : si quelqu’un vient t’emmerder, ce n’est pas de la faute de ton vêtement, c’est parce que cette personne ne te respecte pas.

De même qu’une meuf n’est pas victime de viol « parce qu’elle portait une mini-jupe », mais parce que l’agresseur n’a pas respecté le consentement de cette meuf.

Répète après moi : un vêtement ne parle pas, c’est moi qui raconte mon histoire

Où je veux en venir ? Au fait que la liberté de mettre ce que tu veux, quand tu veux, t’appartient. Que c’est toi qui décides de ce qu’un vêtement dit de toi. C’est toi qui le fait parler. C’est un droit et c’est une chance.

Et par-dessus tout, c’est toi, ton énergie, ton humeur qui va lui insuffler son message.

Ce n’est pas un legging qui est sexy, c’est TOI. Ce n’est pas un haut décolleté qui va faire tourner les têtes, c’est TOI.

À lire aussi : Aux mecs qui me harcèlent dans la rue, sachez que je ne vous laisserai pas gâcher mes journées

Il faut rappeler en permanence qu’un corps est un corps et qu’il n’est à la disposition de personne.

Que quel que soit le vêtement, le rouge à lèvres, rien ne signifie « mets-moi une main au cul » ou « accoste-moi ».

C’est TOI qui décides. Je sais que tu sais que c’est vrai, et qu’il faut continuer d’éduquer les gens à cette vérité.

Je t’encourage à cultiver cette liberté pour toi et pour les autres, afin que ce message ne se perde jamais.

Alors s’il te plaît, toi qui est sur le point de remettre cette mini-jupe au placard ou ce pull ample, ne t’empêche pas de l’enfiler.

Assume-toi, kiffe-toi, passe ton message : aujourd’hui tu es flemmarde en jupe, ou sexy dans un jogging parce que TU l’as décidé.

Et tu me croiseras dans un coin de ta tête, te disant « C’EST ÇA QU’ON VEUUUUUT » avec ma paire de bottes à paillettes et ma mini-robe.

Plein d’amour sur toi,

Elise.

À lire aussi : Comment assumer son style avec panache ?

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Dana Scully
    Dana Scully, Le 27 février 2018 à 14h45

    @Nastja

    Spoiler

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!