« La Horde du Contrevent », un chef-d’œuvre méconnu de la littérature française

La Horde du Contrevent, petit bijou signé Alain Damasio, a emmené Mymy dans un monde dangereux et irréel où la bise ne retombe jamais. Alerte au très grand Livre, avec un « L » majuscule.

Quand plein de gens me conseillent de lire, regarder ou écouter un truc, j’ai toujours une phase de recul, voire de méfiance. Pas que je ne fais pas confiance à l’avis des autres, hein… mais à force de n’entendre que des critiques dithyrambiques, j’ai peur de trop me chauffer et de finir déçue. C’est entre autres (#flemme) pour ça que j’ai repoussé le moment d’attaquer La Horde du Contrevent, un roman d’Alain Damasio dont on ne m’avait dit QUE DU BIEN.

Eh bien je vous le dis comme c’est : j’ai tellement, TELLEMENT pas été déçue ! La Horde du Contrevent est un bijou aussi savoureux à lire qu’à imaginer, et je ne peux que vous le conseiller.

Achetez La Horde du Contrevent !

Chez votre libraire • Sur Amazon • À la Fnac

Quelques précisions gentiment apportées par Daerys dans les commentaires (merci à elle) :

  • La BO a été composée par Arno Alyvan, Rone a fait « seulement » une musique (géniale) en utilisant des extraits du journal audio de Damasio pendant l’écriture de la Horde.
  • L’auteur a prévu une suite à la Horde et non une préquelle.
  • Il est en train d’écrire un roman pour le projet transmédia Fusion et laisse actuellement un peu en pause Les Furtifs.

tour-sombre-chronique

Clique clique pour m’entendre délirer sur Stephen King

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sophe02
    Sophe02, Le 27 avril 2016 à 17h45

    Si vous avez aimé l'univers alors il ne faut pas hésiter à se lancer dans son recueil de nouvelles "Aucun souvenirs assez solides". C'est beau, fou, poétique et questionne notre vision du monde parfois de manière assez brutale.

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)