La websérie sur la photo « J’irai shooter avec » prépare sa saison 2

La deuxième saison de J’irai shooter avec, une chouette websérie sur la photo, est en cours de production et fait l’objet d’une campagne de financement participatif.

La websérie sur la photo « J’irai shooter avec » prépare sa saison 2

Parfois, quand j’aime les photos d’un•e photographe, je grommelle toute seule devant mon ordi : « Il/Elle est fort•e, ce•tte con•ne ! » (je fais très bien l’écriture inclusive à l’oral).

… Et je me creuse la tête en essayant d’imaginer dans quelles conditions la photo a été réalisée, comment l’artiste se sentait à ce moment-là, quelle a été sa routine pour en arriver là, ses petits trucs… Je me dis :

« Ça serait vraiment cool de pouvoir shooter avec lui/elle une fois seulement, pour en apprendre plus et mieux comprendre ses images ! »

J’irai shooter avec…

J’imagine que Stéphane Charmoillaux doit souffrir du même trouble que moi.

Ce photographe autodidacte a donc décidé, il y a un peu plus d’un an, de partir à la rencontre de photographes aux pratiques et aux univers différents, afin de percer les secrets de leur petite cuisine magique. C’est ainsi que J’irai shooter avec est née.

À lire aussi : « Do Not Track », une websérie indispensable pour comprendre la surveillance des données

Dans la première saison, disponible sur YouTube, Stéphane, sac au dos, parcourt la France pour rencontrer onze photographes de tous horizons.

Certains se passionnent pour la mer, d’autres pour les animaux sauvages, d’autres pour la montagne, d’autres encore pour le portrait… Et même pour les voitures.

Qu’on soit friand•e ou non du type d’image réalisée, il y a toujours quelque chose à apprendre, une bonne idée à récupérer dans chacun de ces épisodes de cinq minutes.

C’est l’heure de te binge-watcher les onze premiers épisodes.

Le format est d’ailleurs idéal : suffisamment long pour comporter plusieurs étapes (présentation, interview, trucs et astuces, prise de vue, editing, résultat final…) mais aussi suffisamment court pour qu’on ne décroche pas et qu’on ne finisse pas par se noyer dans des montagnes de chiffres et de données.

C’est également un excellent moyen de découvrir d’autres photographes et de trouver l’envie de tester de nouvelles techniques photo. Et puis, au pire, ça fait toujours une bonne dose de paysages magnifiques à se coller dans la rétine.

La saison 2, très bientôt !

Pour la saison 2, Stéphane a vu les choses en grand, puisqu’il a décidé de cumuler tour du monde et websérie. Si tout est déjà dans la boîte, il a maintenant besoin de fonds pour monter les épisodes et continuer cette aventure ambitieuse.

C’est pour cette raison qu’il a lancé son Kiss Kiss Bank Bank.

Avoue, ça donne envie.

Les domaines abordés sont plus diversifiés, et se concentrent sur des pratiques très spécifiques, comme l’annonce la page du financement :

« Photo culinaire, photo de sports de glisse, photo animalière, astro-photo, photo de mariage, photo de vagues ou bien encore photo d’architecture… »

Miam miam. Et si ça ne t’a pas encore convaincu•e, je peux aussi te dire qu’on voyagera entre les États-Unis, le Canada et la Nouvelle-Zélande !


Comment aider ?

Tu as jusqu’au 26 avril pour aider à financer la saison 2 de J’irai shooter avec ! Pour ce faire, tu peux te rendre sur la page du Kiss Kiss Bank Bank dédié, et contribuer à partir de 10 €. En plus, y’a plein de goodies trop cool en échange.

Le premier épisode, lui, sortira à l’issue de la collecte, le 27 avril… et je peux te dire que j’ai bien hâte.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire