Et si la vraie histoire de la petite souris n’était pas celle que l’on croyait ?

La petite souris ne serait-elle donc pas celle que l'on croyait ? Révélations fracassantes dans une vidéo toute en poésie !

Et si la vraie histoire de la petite souris n’était pas celle que l’on croyait ?

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Le Père Noël, le lapin ou les cloches de Pâques, la petite souris… Toutes des affabulations d’enfants, des mensonges d’adulte ?

Et si ça ne l’était pas tant que ça ? C’est la piste que le court-métrage Je suis la vraie histoire de la petite souris se propose d’explorer.

Je suis la vraie histoire de la petite sourie, un court métrage tendre et fantastique

On y rencontre Paul, déçu que la petite souris ne soit pas passée après qu’il a perdu une dent de lait. Peut-être celle-ci n’est-elle pas assez blanche ?

Clique sur la photo pour voir le court-métrage !

Deux mondes qui se côtoient, et j’y vois une douce métaphore de la magie propre aux enfants qu’on laisse parfois s’évaporer en atteignant l’âge adulte.

Ce court-métrage est l’œuvre d’un travail d’équipe : réalisé par Ilan Zerrouki, à partir d’un scénario d’Amélie Prévot et Marion Christmann.

Selon Amélie, le film recoupe aussi un certain nombre de thématiques sociétales : les parents « imparfaits » qui oublient la petite souris, la problématique de l’accès au soin avec cette file d’attente interminable pour se procurer des dents au marché noir de la petite souris.

Un film à l’univers légèrement pop tout en douceur et en poésie, qui ne délaisse pas les vraies questions, donc !

Pour rappel, c’est le 15 février que les gagnant·es du festival seront révélé·es lors de la cérémonie de clôture.

Et si tu veux t’en mettre plein les yeux, les 50 finalistes seront diffusés en projection publique les 12 et 13 février au soir, à Paris. Rendez-vous sur l’évènement Facebook, et par ici pour prendre ta place !

À lire aussi : « Je suis un caméléon sourd », le plus adorable des courts-métrages en stop-motion

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Gringo
    Gringo, Le 6 février 2018 à 11h41

    Mouais, c'est joli mais c'est pas réaliste (en partant du principe que la petite souris existe et qu'elle les revend). En plus c'est un peu pompé sur Ernest et Célestine.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!