7 façons de tromper l’ennui dans le train

Comment tuer 2h30 de trajet en TER de rase campagne ? Axel Zita vous propose 7 façons de s'occuper sainement (ou pas).

7 façons de tromper l’ennui dans le train

Publié initialement le 3 avril 2012

Ce week-end, j’ai accompagné le Boss à Lyon pour une journée de folie avec les Music is not fun. Avignon-Lyon, une heure de TGV, me direz-vous. Sauf que le TER est bien plus vicieux que ça : 2h30 de petites gares de campagne, c’est très vite long. Face à ce fléau franco-SNCFien, voici un article hautement instructif pour nous autres, les soumis du rail.

Article écrit samedi matin, dans le TER de la mort.

Chères madz, je vous écris depuis un train, sur une feuille de PAPIER (je sais pas si vous vous rendez compte, mais c’est genre méga la galère avec les remous du fuckin’ TER). Pour vous prouver ma bonne foi et vous montrer une fois pour toutes que je suis un warrior de l’écriture dans les transports en commun, voici une preuve :

Oui, j’écris comme un gamin de cinq ans avec des pattes de mouche à la place des doigts, HAHAHA STOP. Vous allez me dire « MER IL ET FOU » et « Mais pourquoi écrit-il dans le train ? ». Déjà, par amour (vous savez que si ma bouche faisait la taille de celle de Lana Del Rey, j’vous ferai tout plein de bisous, hein), mais aussi parce que je m’ennuie. Cette dernière chose m’amène donc au sujet, que dis-je, à l’essence même de cet article : les parades à l’ennui en milieu train-corailien.

Sophie Pierre-Pernaut vous avait déjà donné des pistes pour tuer le temps avec joie dans les gares de campagne. Aujourd’hui, voici la suite de l’aventure, ou comment défoncer le Grand Cours de Mathématiques à coups de pelle (oui, je personnifie l’ennuie par un cours de maths, KESKYA ?)

Sans transition, voici 7 cavaliers de l’apocalypse choses à faire quand le voyage dépasse les deux heures, sans wagon-bar pour aller draguouiller boire un café.

Solution n°1 : Lire des magazines

Alors oui, d’accord, cela suppose d’avoir des magazines sous la main, j’en conviens. Pour écarter vos regards inquisiteurs, voici une diversion avec un requin.

Les magazines, ça se ressemble quand même souvent dans les sujets. Sauf si vous êtes comme moi un gros hipster/bobo/bopster qui lit Vice et Néon. Vous apprendrez alors des choses fascinantes sur le caca mortel, avec moult détails qui vous feront briller en société (à ce propos, saviez-vous que les crottes de raton-laveur contiennent des milliers d’œufs de verre de terre, qui peuvent pondre dans votre cerveau et vous tuer ? Non ? Maintenant oui, bonne nouit lalalala).

(Ah, et vous saviez qu’il y a pas mal de possibilités pour qu’Elvis soit mort des suites d’une constipation fatale ?)

Solution n°2 : Réseaux-socialiser

Dans la guerre contre l’ennui, votre smartphone (ou votre iPad 3G, ça dépend) est votre meilleur allié. Que ce soit sur Facebook, Twitter ou Skyblog, régalez-vous avec des statuts qui claquent.

Attention cependant, vous pouvez facilement tomber sur un Fabrice Florent en embuscade qui vous propose de faire un article.

BEWARE : Réseaux-socialiser ne veut pas dire stalker des gens (une activité de toute façon bien trop chronophage pour deux heures de train, mais si vous en avez six, foncez).

Solution n°3 : Aller sur GiZelle.com

Mais ai-je besoin de vous le dire ? Attention, comme pour la solution n°2, cela implique d’être en bons termes avec le réseau 3G.

Solution n°4 : Écouter les conversations des gens d’à côté

Ouh, pas bien, mais tellement bonnard. La vie des autres n’est pas toujours palpitante, mais elle permet d’occuper les longues minutes de voyage avec autant de force qu’un épisode de 2 Broke Girls. Là, par exemple, j’ai des gens de la CGT qui parlent du Parlement Européen.

Chargement du lecteur...

Bon okay, cette solution ne marche pas à tous les coups.

Solution n°5 : Engager la conversation avec les gens d’à côté

HAHAHA NON. L’autre est un danger, ne lui parlez JAMAIS (en fait si, vous pouvez, mais venez pas vous plaindre s’il vous contamine avec des vers de raton-laveur).

Solution n°6 : Faire des découvertes culinaires

Quand le train s’arrête dans une petite gare, on dispose d’approximativement deux minutes pour sortir acheter des trucs sur le quai et remonter vite fait. Si l’on est suffisamment rapide pour pouvoir remonter à temps, tout un monde de barres chocolatées s’ouvre devant nos yeux ébahis et nos estomacs vides.

Sans ce voyage, je n’aurais jamais découvert cette tuerie :

Pour la faire simple, c’est des cornflakes avec des raisins secs recouverts de chocolat Milka, soit trois textures différentes et un goût qui a rempli d’extase mon palais. Mangez-en, dans la limite des kilos que vous pouvez prendre (perso j’ai très vite arrêté).

Solution n°7 : Faire comme tout le monde

You know what i mean : Lire, écrire, bosser, dormir, mettre de la musique sur votre téléphone, laisser votre gosse brailler, etc.

Si vous aussi vous avez des solutions, allez-y, ça pourra franchement m’aider pour mon prochain voyage. A très vite, on se voit bientôt pour un Dis Google de feulie. En attendant, buvez des bières.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • LittleSlug
    LittleSlug, Le 26 août 2012 à 4h06

    Ce que je fais souvent c'est de regarder les gens autour de moi et leur inventer une vie.

    Cette mémé trop proprette sur elle qui berce son sac à main comme elle le ferait d'un bébé ? A ne pas manquer, c'est une dealeuse avec ses propres plantations... et qui fait croire à ses voisins que ce sont des plants de menthe du Zimbaboué !

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)