J’ai testé pour vous… être enlevée par des extraterrestres dans un jeu de rôle sexuel

Par  |  | 31 Commentaires

Les jeux-de-rôles peuvent parfois aller plus loin qu'on imagine. Voici l'histoire d'Anouk qui a décidé dans le plus grand des calmes de jouer à être enlevée par des (faux) extraterrestres.

J’ai testé pour vous… être enlevée par des extraterrestres dans un jeu de rôle sexuel

Il y a quelques semaines, je suis tombée un peu par hasard sur la brochure d’un festival érotique nommé Erosphère. 

De nombreux ateliers étaient annoncés durant cet événement l’un d’entre eux a particulièrement attiré mon attention : un jeu-de-rôle géant (organisé par le Docteur Senzo et Esther Nea) où des faux-aliens enlèvent et font ce qu’ils veulent de vrais humains.  

Effectivement, de nombreuses personnes qui disent avoir été enlevées par des extraterrestres racontent qu’on les a observées, manipulées et parfois, qu’on leur a inséré une sonde dans l’anus… L’experience s’apparenterait pour certaines à une véritable épopée sexuelle.

C’était vendu comme ça

Ayant le goût de l’aventure et, il faut le dire, une certaine fascination pour le paranormal, j’ai vu en cet atelier une occasion en or de m’amuser…

Voici donc comment je me suis retrouvée le vendredi 14 juillet dernier, à moitié à poil, à simuler l’humaine abductée par de curieux extraterrestres

À lire aussi : Êtes-vous prêtes à rencontrer des extra-terrestres ?

Se faire enlever par des extraterrestres : une activité parmi d’autres au royaume du sexe

Si vous ne savez pas trop à quoi rime le principe même d’un festival érotique, sachez que je ne savais pas trop à quoi m’attendre non plus.

En fait, j’avais même carrément les pétoches avant de m’y rendre. Je me demandais à quoi ressemblerait les gens (à des gens normaux), si on était obligé de baiser (non) ou tout simplement si je réussirais à m’y sentir à l’aise (oui).

L’atelier d’enlèvement par des extraterrestres avait lieu à 16H. Avant, j’ai eu l’occasion de tester des activités plus gentillettes, telles que des jeux sur le thème du consentement et de la drague ou encore un groupe de parole sur le thème de la jalousie.

Je ne venais pas forcément dans ce festival pour ça, mais une chose est certaine : ces activités m’ont mise en confiance pour la suite. Il aurait été peut être un peu trop hard pour moi de me faire enlever par des petits hommes verts à 10h du matin !

Faire un jeu sexuel sur l’enlèvement par des extraterrestres n’est pas forcément aisé

L’activité phare de la journée se passait dans une très grande salle de danse sombre. Nous étions une cinquantaine de participant•es et il y avait en plus plusieurs bénévoles très déguisé•es, chargé•es par la suite de vérifier que tout se passe bien.

La première étape a été de nous expliquer longuement le scénario et les règles du jeu. En gros, l’idée était que les humains allaient se réveiller dans un vaisseau spatial, entourés d’Aliens.

Ces derniers auraient pour but de récupérer de la semence humaine (la meilleure de l’univers, évidemment). Il serait question d’observer nos petites personnes, puis de les érotiser et pourquoi pas, de les mener à la jouissance.

Pour éviter le gros bordel, nous avons été séparé•es en groupes de trois victimes d’un côté, et trois assaillant•es de l’autre. Les six personnes devraient rester ensemble tout au long de l’aventure (mais les humains ne savaient pas encore qui étaient les heureux élus qui allaient les enlever)

Les extraterrestres étaient censés parler un langage incompréhensible et ne pas forcément avoir conscience de ce qu’ils font aux humains. Ces derniers devaient quant à eux jouer un état de somnolence et d’incompréhension.

Pour s’assurer du consentement de chacun•es sans pour autant sortir du jeu, des code ont été mis en place sous forme de geste et de mots spécifiques. Par exemple, si on levait le poing, la personne en face devrait arrêter immédiatement ce qu’elle faisait.

Malgré toutes ces mesures de précautions, j’étais encore très flippée de voir ce qui allait se passer. Alors j’ai mis en place un accord avec l’ami qui m’accompagnait : OK, je jouais l’humaine, mais seulement si lui jouait mon Alien !

3, 2, 1… C’est parti pour se faire enlever par des extraterrestres

Les lumières de la salle se sont éteintes, laissant place à des stroboscopes et autres jeux de lumières étranges. Une musique mi-psychédélique mi-flippante s’est lancée et une voix envoûtante nous a demandé à nous, humain•es, de fermer les yeux, de s’allonger, de se sentir fatigué•e…

Je me souviens avoir entendu les trios aliens se répartir autour de moi et des différents autres groupes. J’étais amusée et effrayée à la fois. C’était parti. Après plusieurs dizaines de secondes comme ça, le maître du jeu a annoncé que les humain•es se réveillaient dans un vaisseau

J’ai ouvert les yeux, m’attendant à voir le regard amusé de mon ami. Sauf que je n’ai pas vu mon ami.

La personne qui me regardait était un inconnu chauve, habillé d’une armure énorme, d’un masque vénitien et tenant une cravache dans sa main.

Merde, mon pote n’avait pas réussi à se rattacher à mon groupe, et la perspective de me faire toucher par cet homme me faisait plus peur qu’autre chose. Je me sentais prise au piège… Mais c’était un peu le but, non ?

Quand l’enlèvement par des extraterrestres est une vraie experience flippante

Le peau à peau n’était pas permis entre les aliens et les humain•es, ce qui rendait la chose plus étrange encore. Pour nous observer, mesurer ou nettoyer le corps, ils devaient alors prendre des gants en latex ou différents accessoires comme des chaînettes ou des lingettes.

L’idée d’érotiser la scène ne m’aurait en d’autres conditions pas dérangée, mais là, je me retrouvais avec cet inconnu VRAIMENT flippant tentant de voir, en bon alien, comment je réagissais à des griffures faites avec une bague, le tout pendant qu’une autre femme venue d’ailleurs s’amusait à soulever puis à laisser tomber mon bras.

Ambiance.

Alors après quelques minutes les yeux écarquillés à me demander sérieusement ce que je foutais là, j’ai décidé de me laisser aller. C’était drôle, au fond, de se laisser tripoter par des êtres qui jouaient les étonnés.

Et puis je savais qu’au moindre malaise, je pourrais tout arrêter.

Quand l’enlèvement par des extraterrestres devient érotique

Très rapidement, des participant•es d’autres groupes se sont mis à faire l’amour. Il y avait ce couple alien/humain où le premier branlait le second avec ses pieds à travers son pantalon. Un peu plus loin, un plan à six s’est lancé. J’entendais dans la salle des rires se mêler à des cris de jouissance.

L’ambiance était bon enfant.

Je n’avais pas particulièrement envie de sexe, mais j’aime les caresses. Alors je me suis rapprochée d’un humain de mon groupe, je l’ai embrassé. Lui se faisait déjà branler par une extraterrestre. J’ai signifié le fait que je ne voulais pas que l’on touche en dessous de ma culotte et à partir de là, tout a basculé.

Pendant plusieurs minutes, tous les humains et extraterrestres de mon groupe se sont mis à m’embrasser et me masser mon corps entier.

La musique continuait, les jeux de lumières étaient fous. C’était vraiment divin.

Quand l’enlèvement par des extraterrestres prend fin

Il y a alors eu un basculement de situation.

Le maître du jeu a annoncé dans le micro que les humains prenaient le pouvoir sur les aliens et faisaient à partir de maintenant ce qu’ils voulaient d’eux.

Je me suis dégagé de ce tas de mains, et j’ai pris l’Alien qui m’a fait peur au début du jeu. À moi de l’observer, de le mesurer, de m’amuser avec. C’était très drôle. Après quelques minutes, je l’ai fait rouler vers une femme Alien, et ils se sont immédiatement embrassé. C’était beau.

Et puis le jeu s’est terminé, comme un rêve dont on se réveille. Les lumières se sont rallumées, la musique s’est éteinte. C’était la fin.

Nous avons pris un temps pour debriefer tou•tes ensemble l’aventure que nous venions de vivre. Ce qui nous avait plu, ce qu’il faudrait améliorer.

Et puis, après ça, nous sommes reparti•es vivre nos vies somme toute normales.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel d’Érosticratie, le groupe à l’origine de ce festival, ou sur leur page Facebook.

L’atelier en question se nommait OVNI-SEX et a été organisé par le Docteur Senzo et Esther Nea.

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (31) Facebook ()
  • Moun_n
    Moun_n, Le 23 juillet 2017 à 9h41

    yuyunaâ
    Merci pour cet article super intéressant ^^
    Et aussi un ptit message pour anouck : franchement, j'ai du respect face à ton courage. Écrire sur sa sexualité sur internet à visage découvert, et de surcrois quand on vit des expérience originale comme celle ci, ça ne doit pas toujours être facile, surtout quand on est un femme.
    Donc GG
    Oui je suis tout à fait d'accord !
    GG à toi Anouck, quand tu parles de sexualité je me sens moins seule :caprice:
    Pourquoi en avoir honte, cela fait partie de la vie. Un petit être arrive en fesant l'amour, pourquoi se priver d'un petit bonheur de plaisir ;) :red:
    Honnêtement je ne connaissais pas ce festival, c'est intéressant. J'irai sûrement un jour mais pas seule ^^

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!