Et si on enseignait la lecture aussi mal que la sexualité ?

Face à la proportion préoccupante des violences sexuelles dans la société, des féministes se mobilisent pour réclamer une éducation sexuelle obligatoire dans les écoles au Royaume Uni.

Et si on enseignait la lecture aussi mal que la sexualité ?

« Imaginez que l’on traite n’importe quelle autre matière de la manière dont on traite l’éducation à la sexualité ».

C’est-à-dire, concrètement, imaginez que l’on laisse les enfants apprendre seuls à lire et à compter, comme si c’était naturel et instinctif. Et qu’après tout, les ressources pour s’informer existent, elles sont d’autant plus accessibles à l’heure d’Internet, alors débrouillez-vous un peu, les jeunes !

C’est ce scénario qui est mis en scène dans un spot partagé par Emma Watson, dont l’engagement contre le sexisme et pour l’égalité entre les femmes et les hommes n’est plus à démontrer.

« Le sexe et les relations amoureuses font partie de la vie. Mais nos écoles n’ont pas l’obligation d’armer les jeunes pour qu’ils et elles puissent explorer ces aspects. Rejoignez l’appel pour une véritable éducation à la sexualité, pour tou•tes les jeunes.

C’est un sujet trop important pour qu’on le confie au hasard. »

On y voit une jeune fille désemparée au moment de payer un achat, visiblement incapable de compter l’argent qu’elle est censée payer. Et la vendeuse de la dévisager, comme si c’était étrange qu’une jeune fille ne sache pas compter !

La même métaphore est exploitée avec l’exemple de la lecture, où là encore, un jeune garçon se trouve incapable de lire une notice.

« Mais t’es obligée… Tu es ma petite amie »

Dans la dernière situation, deux ados dénudé•es se regardent en silence. On comprend qu’ils sont sur le point d’avoir une relation sexuelle, mais l’humeur n’a pas l’air d’y être… Le problème devient évident lorsque le garçon insiste par ces mots :

« Mais t’es obligée… Tu es ma petite amie »

Il faut avoir appris qu’une femme ne vous doit jamais une relation sexuelle pour comprendre en quoi cet argument n’en est absolument pas un.

À en juger par le regard perplexe de la jeune fille, elle n’a pas appris qu’elle avait le droit de dire « non », à tout moment, même lorsqu’elle est déjà à moitié déshabillée en compagnie de son partenaire, fut-il son petit ami.

À lire aussi : « Appeler un viol un viol », ou l’importance du consentement expliquée en BD

spot-sre-education-sexualite-royaume-uni

On apprend la culture du viol, mais pas à s’en défaire

On n’apprend pas dans les écoles à se construire des relations amoureuses et sexuelles saines et épanouies. En revanche, tout le reste de la société et du contexte culturel, notamment par l’expositions aux oeuvres de fiction (pornographiques ou non) nous apprennent à penser la sexualité à travers des stéréotypes sexistes, parfois violents.

Et de consentement, il est en rarement question.

Alors, dans ce cadre, comment pouvons-nous encore attendre des jeunes qu’ils et elles réussissent l’apprentissage d’une sexualité saine et épanouie, si l’école ne vient pas contredire et déconstruire les messages auxquels ils et elles sont confrontées ?

big-violeurs-importance-education-sexuelle

C’est en l’essence le message de la pétition lancée par des collectifs féministes, au premier rang desquels The Everyday Sexism Project, et The End Violence Against Women Coalition.

Laura Bates et Sarah Green, respectivement fondatrice et directrice des collectifs précités, interpellent directement la ministre britannique de droits des Femmes, Justine Greening, à travers une pétition portée par Change.org.

srenow-petition-education-sexuelle-uk

#SREnow : pour une éducation sexuelle obligatoire dans les écoles

Une cinquantaine de personnalités se sont jointes à l’appel de Laura Bates et Sarah Green, dont la tribune publiée sur The Telegraph rebondit sur une récente enquête portant sur les cas de harcèlement et de violence sexuelles dans les écoles britanniques.

Sur le site de la campagne Sex and Relationships Education Now, des infographies percutantes mettent en lumière la nécessité urgente de rendre l’apprentissage du consentement dans les collèges et les lycées.

sexual-harassment-violence-uk-schools

« Le harcèlement et les violences sexuelles sont courants dans les écoles britanniques

Chez les 16-18 ans, une fille sur trois a subi des attouchements non consentis.

Trois quarts des 16-18 ans entendent des insultes à caractère sexuel plusieurs fois par semaine. »

sexual-education-pornography-uk-school

« Les représentations que les jeunes ont de la sexualité sont influencées par la pornographie.

53% des garçons et 39% des filles voient la pornographie comme une représentation réaliste du sexe.

Plus de 50% des 16-21 ans pensent que la pornographie influence les attentes que les jeunes placent sur le sexe »

Et en France ?

La campagne #SREnow est interne au Royaume-Uni, mais le problème qu’elle dénonce dépasse les frontières : en France aussi, l’éducation sexuelle fait cruellement défaut.

C’est ce que mettait en lumière l’excellent rapport du Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, publié en juin dernier.

Chez nous aussi, l’exposition précoce à la pornographie, et l’absence de déconstruction des représentations qu’elle forge dans les jeunes esprits génèrent des rapports malsains et violents à la sexualité.

Alors, chez nous aussi, posons la question : à quand une véritable éducation à la sexualité dans les écoles ? Pourquoi pas sur un modèle aussi décomplexé qu’en Norvège, montrer des vrais corps, parler ouvertement de ce sujet, et ne plus se limiter aux MST, aux préservatifs enfilés sur des bananes, et aux fonctions purement reproductives de la sexualité ?

Tant que ce sujet restera tabou, la culture du viol continuera de bien se porter dans nos écoles, et le Tumblr Je connais un violeur aura encore une trop longue vie.

big-connaitre-un-violeur

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Loulalilou
    Loulalilou, Le 7 septembre 2016 à 18h13

    Hell yeah!
    Super initiative, et j'espère bien que l'éducation sexuelle va progresser dans les prochaines années :unicorn:
    Et en attendant, que Madmoizelle continue d'être un des médias répandant la bonne parole sur ce sujet là :cretin:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)