Le consentement sexuel expliqué par une tasse de thé

Une vidéo drôle et ludique explique le consentement sexuel à l'aide d'une tasse de thé et de personnages animés, pour contrer la culture du viol.

Le consentement sexuel expliqué par une tasse de thé

Article initialement publié le 19 mai 2015

Difficile de sensibiliser à la culture du viol de façon simple. Une vidéo de Blue Seat Studios intitulée Tea consent explique le consentement aux relations sexuelles d’une manière simple et accessible à tous. La vidéo de 2 minutes 50 met en scène plusieurs situations où des protagonistes offrent ou se voient offrir une tasse de thé, sous forme d’animation.

La vidéo laisse parler une voix off qui demande au public de remplacer la tasse de thé par le début d’une relation impliquant du sexe. Des personnages dessinés d’une manière simple sur un fond blanc viennent servir d’illustration aux situations décrites par la voix. Le narrateur explique les différentes attitudes à adopter face à quelqu’un à qui vous proposez une relation sexuelle, illustrée par la tasse de thé :

  • Si vous faites du thé et que vous en proposez à quelqu’un qui accepte, il n’y a pas de problème.
  • Si vous proposez du thé à une personne qui n’est pas sûre de vouloir en prendre, il ne faut pas décider à sa place, ou la faire boire de force. En effet, le simple fait d’avoir fait cette tasse de thé ne vous donne pas le droit absolu de voir cette personne la boire.
  • Si la personne à qui vous proposez du thé répond « non, merci », alors, ne lui faites même pas de thé, ne lui faites pas boire du thé de force, ne l’engueulez pas parce qu’elle ne veut pas de thé !
  • Si quelqu’un accepte du thé, et refuse par la suite : vous serez bien sur embêté-e d’avoir fait du thé pour rien, mais personne n’est obligé de boire du thé s’il ou elle n’en a pas envie !

La voix off ajoutera à ce sujet :

« Le personne voulait du thé, et maintenant elle n’en veut plus. Certaines personnes changent d’avis pendant que l’eau bout, ou le temps d’ajouter du lait, il n’y a rien de mal à changer d’avis. »

Si une personne est inconsciente, il ne faut pas lui donner du thé. Le narrateur insiste sur ce point :

« Les personnes inconscientes ne veulent pas de thé ! Et elles ne peuvent pas répondre quand on leur demande si elles en veulent ou non, parce qu’elles sont inconscientes ! »

Si une personne veut du thé le samedi, ça ne veut pas dire qu’elle en voudra tous les jours. Cette situation est illustrée par un personnage se rendant au domicile de l’autre :

« Vous ne pouvez pas allez chez elle, la forcer à boire du thé, et dire « mais tu voulais bien du thé la semaine dernière ! ». »

La vidéo peut faire sourire grâce à cette comparaison plutôt atypique, qui reste toutefois efficace pour faire comprendre les comportements à adopter lors des prémices d’une relation sexuelle. La vidéo se termine en expliquant le parallèle fait entre le thé et le sexe, en dénonçant les comportements de ceux qui n’adoptent pas la bonne attitude : 

« Si vous êtes capable de comprendre quand quelqu’un ne veut pas de thé, pourquoi ne le comprendriez-vous pas quand ça s’applique au sexe ? »

À lire aussi : Culture du viol, consentement et « zone grise »

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 36 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Zutto
    Zutto, Le 8 novembre 2015 à 23h32

    On peut ajouter pour ceux qui trouvent que "les femmes s'habillent pour exciter", si quelqu'un vous dit qu'il a soif, qu'il aurait peut-être bu quelque chose mais ne vous a pas explicitement dit qu'il voulait du thé, NE FAITES PAS DE THÉ.
    Donc même si une femme se promène à poil dans la rue, c'est pas une raison pour la violer.

Lire l'intégralité des 36 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)