Consultation Beauté : les AHA-BHA

Par  |  | 18 Commentaires

Les AHA et les BHA sont des ingrédients cosmétiques puissants et très intéressants si ont les utilise à bon escient. Le b.a.-ba du soin lissant c'est ici !

Consultation Beauté : les AHA-BHA

— Article initialement publié le 4 mai 2011

Déclinaison de l’identité des AHA et des BHA

Les AHA-BHA sont des actifs puissants (acide salicylique, acide glycolique et acide lactique) et qui s’intègrent à diverses préparations cosmétiques. On les trouve dans des sérums, des crèmes, des lotions, ou bien à l’état brut, à mélanger soi même dans ce que l’on veut. Les AHA-BHA servent à la base, à lisser les peaux granuleuses et agir comme un peeling de surface, très doux.

Miracle, après démocratisation des bestioles, on leur a trouvé de nombreuses autres utilisations. Ils peuvent donc servir à combattre les boutons, déloger les microkystes, gommer les cicatrices d’acné, faire déguerpir les points noirs. Magique non ? Bon, pas vraiment.

Tout le monde peut-il les utiliser les AHA et les BHA ?

C’est là tout le problème : non. On a tendance à croire que toutes les peaux peuvent se lancer dans les soins aux AHA, alors que pas du tout. Une peau sensible, sèche ou déshydratée risque de se brûler et de devenir encore plus sèche ou encore plus déshydratée.

De même, une peau grasse pourra très bien la supporter, tandis que la voisine à la peau grasse également ressentira des picotements, des brûlures, et se trainera des boutons de l’enfer sans marche arrière possible. Le seul moyen de le savoir est, comme toujours malheureusement, de tester.

Illustration du : « les AHA-BHA c’est pas pour tout le monde »

Néanmoins, on conseille les AHA-BHA : en cas de microkystes (ces espèces de petits boutons « fermés » sous la peau), d’acné légère et de cicatrices de boutons légères (petites traces rouges). Si en prime on a une peau épaisse et normale/mixte/grasse, ça devrait pouvoir se faire.

Précautions d’emploi des AHA et des BHA

Quand on utilise les acides de fruits, il est IMPÉRATIF de faire deux choses :

Comme dit plus haut, les acides de fruits dessèchent et peuvent décaper la peau. Si en prime on ne s’hydrate pas, on a toutes les chances de ruiner son épiderme et surtout de rendre les produits inefficaces. Qui a envie d’une peau qui pèle toute seule, hum ?

Pour le soleil, c’est assez simple : puisqu’on exfolie en continu sa peau (même si cette action se fait progressivement), on rend la peau plus sensible à tout.

Les rayons du soleil, si on ne se protège pas, en profitent alors pour attaquer et on se retrouve avec des taches brunes, typiques d’une trop forte exposition au soleil/d’une mauvaise protection. Je vous fais pas un dessin, mais bon, c’est un peu le cercle vicieux : on utilise des AHA contre les taches, on se retrouve avec des taches brunes dues au soleil, alors on recommence ce type de peeling pour s’en débarrasser etc…

Dans ce cas, qu’est ce qu’on fait ? : on peut utiliser un sérum hydratant un jour sur deux en alternance avec ses produits aux AHA, ou bien combiner les deux dans une même journée (hydratation costaude le matin, AHA le soir).

Pour le soleil, on applique une crème protectrice le matin ou tout simplement avant de sortir (indice 25-30 mini), ou bien on utiliser des fonds de teint avec protection solaire intégrée, ça marche aussi. A noter qu’il est préférable de mettre les crèmes/sérums ou lotions aux AHA le soir, un peu moins suicidaire que juste avant de s’exposer, et sous le maquillage !

En clair, ça vaut le coup ?

Oui et non. Oui car ça peut avoir des effets vraiment spectaculaires sur certaines peaux (passer d’une peau grasse, épaisse avec des boutons à une peau normale et lisse), mais bien souvent, même en cas de boutons ou d’hyper-séborrhée, on se retrouve avec un beau décapage. Il est vraiment préférable de tester avant d’acheter, ou de prendre des crèmes peu concentrées. En aucun cas on ne commence avec une forte concentration, c’est très très très mauvais.

De plus, pensez bien que les premières semaines, les AHA font ressortir TOUTES les imperfections qui étaient « en préparation » sous la peau et attendaient leur heure… rien de surprenant, donc, de se retrouver couverte de monstruosités volcaniques au début. Si au bout d’un ou deux mois c’est toujours le cas, laissez tomber les AHA, ça ne marche pas sur vous.

Enfin, en France, les labos sont un peu frileux des AHA et autre acide glycolique… commencez avec des produits français peu concentrés et si vous aimez, n’hésitez pas à aller voir ailleurs, le monde est résolument open à ces ingrédients.

Shopping soins à base d’AHA et de BHA

Les AHA-BHA, c’est donc avec modération, hydratation et protection solaire !

À lire aussi : Dans quel ordre appliquer ses produits de soin sur le visage ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Voici le dernier commentaire
  • Souz
    Souz, Le 5 mai 2011 à 20h45

    Cassy Dee;2208422
    Olalala... Je bosse a Sephora à mi-temps (oui parce qu'avoir deux boulots voyez-vous... ben c'est complètement con !) je peux vous dire que tous ces acides chelous sont des attrapes-c*****ns.

    Nan même après l'acide Hyaluronique (c'est quoi cette bête là, c'est vivant ?), j'ai eu droit récemment à une formation sur Algenist LA nouvelle crème anti-ride de foufou, qui contient de l'acide Alguronique (beaucoup de -nique je trouve... m'enfin passons). Et ce petit miracle à été extrait d'un mélange d'algues. Mes fesses oui, quand on nous a expliqué touuuuuuute la composition du bazar, ben je peux vous dire que vous avez plus du tout envie de vous tartiner les joues de machin au nom imprononcable !

    En toute sincérité : j'ai eu l'occasion de tester mille crèmes gratos (ah oui c'est pour ça que je reste chez Sephora hahaha), et bien en toute sincérité, ma petite crème avène à 10? elle fonctionne aussi bien que les clinique / clarins / and co.

    Bientôt on va nous dire que les crèmes à base d'extrais de caca de moustique c'est bon pour l'hydratation...
    Je te trouve un peu extrème, je pense que tu confonds les promesses marketing (nouvelle jeunesse, etc...) et les possibilités qu'offrent des ingrédients qui peuvent être plus ou moins efficaces suivant leurs dosages. Il faut se distancier de ce que le marketing nous dit pour analyser les effets possibles des produits, et Annelise nous aide à faire ça avec ce genre d'article :)

    Si tu es curieuse pour tout ce qui touche aux cosmétiques, je te conseille de jeter un coup d'oeil à ce blog, tenu par une conseillère indépendante. Il y a plein de choses à apprendre pour se faire sa propre idée justement...

    Car (heureusement) tout n'est pas à jeter dans les cosmétiques ;)

LA MADBOX DE JUILLET

  • 8 cadeaux personnalisés
  • par la rédac
  • 18.90€
  • Sans engagement