Comment bien choisir son super-pouvoir préféré

Ah, les super-pouvoirs ! Tout le monde aimerait en avoir un, ou plusieurs, et la vie serait tellement plus facile… Sauf que, bon, les super-pouvoirs c’est comme une offre promotionnelle : il faut bien lire les petites lettres en bas du contrat.

Comment bien choisir son super-pouvoir préféré

À la question « si tu pouvais avoir un super-pouvoir, ce serait quoi ? », on a souvent tendance à piocher dans la même liste de fantasmes de l’humanité. Voler, pouvoir se téléporter où on veut quand on veut, être invisible… Si certains réfléchissent suffisamment à la question parce qu’ils fichent rien de leurs journées ces mécréants pour faire preuve d’un peu d’originalité et parer à toutes les possibilités, en général, on tourne à peu près autour des mêmes réponses.

Mais imaginez qu’un jour, on vous propose de vous accorder un super-pouvoir. Pour de vrai. Oui, et un seul, hein, et n’essayez pas le coup du « je veux avoir le super-pouvoir d’avoir tous les super-pouvoirs que je veux », c’est anti-climatique au possible et ça te plombe une trame scénaristique en deux temps trois mouvements. Y en a qui se sont chopés toutes les malédictions du monde en cassant les paillettes à un génie avec ce genre de vannes. Je dis ça, je dis rien.

Oh la boulette.

Ce qui nous ramène au problème initial : si on vous offrait cette possibilité un jour, il s’agirait de prendre le temps d’y réfléchir calmement, en pesant le pour et le contre. Ce que nous allons faire à l’instant, en nous penchant sur un petit top 5 des super-pouvoirs qu’on aimerait avoir quand on y pense, comme ça, vite fait.

Lire dans les pensées des autres

Lire dans les pensées, ça a l’air bien classe, tout de même, surtout si on est du genre control freak, et qu’on aime bien tout savoir tout le temps. Et puis le côté pratique est inestimable : on peut pécho, on peut anticiper dans n’importe quelle situation, apprendre des trucs sur les gens, démasquer des criminels… Ou, comme le disait SPP : « Tu peux troller tout le monde ». (Merci SPP.)

Mais bon, il faut bien admettre que si on est un-e control freak au point de vouloir savoir ce que pense tout le monde autour du nous, c’est déjà qu’on a un petit problème. Et lire dans les pensées des autres est un pouvoir qui demande une grande discipline, quelques principes moraux et une volonté de fer. Pourquoi ?

Marie-Charlotte faisait remarquer (oui, on a tenu une conférence sur les super-pouvoirs, à la rédac) que « lire dans les pensées, c’est cool QUE si tu peux le contrôler ». Elle souligne là un point essentiel ! Imaginez-vous que la vanne est ouverte en permanence, et que, dans le meilleur des cas, dès que vous vous retrouvez face à quelqu’un vous n’entendiez qu’un vrombissement assourdissant de pensées en tous genres.

« Ah, non, mais c’est dégueulasse, on avait dit pas madame Michon toute nue ! »

Ah ben oui, il ne faut pas partir du principe qu’on pense de façon ordonnée, genre une phrase à la fois ! « Écoutez-vous » penser, un moment ; vous avez l’impression de faire thèse, antithèse, synthèse ? Non, vous passez d’un truc à l’autre et plusieurs fois et sujets en même temps : « Elle dit n’importe quoi je pense oh une bouteille merde j’ai pas rempli ma bouteille hier hé est-ce que machin j’aime bien les pâtes est allée courir finalement mais j’aime le riz aussi il faut que j’arrête de manger du gâteau cet article part totalement en oh un écureuil la physique quantique » et blablablabla.

Maintenant, reprenez ce principe pour le moindre individu lambda que vous croisez et dont la vie vous passionne autant qu’une carotte crue. Ou même pour l’élu-e de votre coeur, qui délire en permanence. Le chaos to-tal. Vous risqueriez la folie au bout de 10 minutes.

Choisir ce super-pouvoir, c’est donc à la condition de passer en mode ON/OFF quand on veut… Et de l’utiliser intelligemment, c’est-à-dire sans céder à la moindre de ses pulsions et à la curiosité. « Oh, allez, lui aussi il a l’air marrant, un p’tit coup pour savoir à quoi il pense » ? NON. Se prendre dans la face 5 secondes de pensées chaotiques plus de 3 fois par jour, c’est dangereux pour la santé.

Et surtout, êtes-vous prêt-e-s à apprendre n’importe quelle vérité ? Apprendre que votre petit-e copain-ine a tué plus de 25 tamagotchis avant de vous rencontrer ou que madame Michon est branchée plug anal pourrait bien changer votre vie à tout jamais…

  • Les + : être bien informé-e en permanence et maîtriser toute situation
  • Les – : être trop informé-e TOUT LE TEMPS et ne rien maîtriser du tout

Voler

Voler, ah bah oui, tiens. Grand fantasme de l’humanité auquel celle-ci a répondu en inventant les aéroports, sorte de bulles temporelles où le temps passe à la vitesse d’un escargot neurasthénique. Trop de gens veulent voler, mais peut-on leur en vouloir ? C’est un super-pouvoir qui se décline assez bien et fait gagner pas mal de point de charisme. Et c’est un super-pouvoir de rêveur.

Oui, parce que les gens pratiques pencheront plutôt pour la téléportation – à laquelle nous reviendrons. « Voler » pour « se déplacer facilement » est un poil idéaliste, et tend à oublier les désagréments que la chose peut engendrer et ainsi ne pas s’y préparer.

Oui, bon, faut attendre de pouvoir voler, aussi.

Par exemple : avez-vous une idée de la température qu’il fait là-haut ? Non, « je mettrai une petite laine » n’est pas une réponse valable. Il fait froid. Très froid. D’autant que vous comptez sûrement avancer, alors un peu de vitesse, un peu de vent, et paf, ça fait des petits morceaux de glaçon de vous. Non, si vous voulez absolument voler, découvrir le monde d’en haut, virevolter, flotter comme un oiseau et piapiapia… prévoyez le coup, et dites « voler entouré-e d’une bulle à température ambiante qui me protège de tout type d’obstacle », par exemple.

Et profitez-en pour bien spécifier la manière dont vous comptez voler. On se représente en général, je pense, une sorte de lévitation douce et orientée par la pensée, comme dans un rêve bleu… Cruelle désillusion si vous ne précisez pas votre demande, et vous retrouvez à devoir battre des bras/ailes comme un oiseau. Les oiseaux ne « flottent » pas, ils en galèrent un maximum et ont besoin de passer leur temps à bouffer pour compenser les énergies qu’ils perdent à voler. Bonjour la vie sociale, quoi.

Sans compter qu’une bulle invulnérable indétectable sur les radars, ça peut vous éviter de vous faire tirer comme des pigeons par des avions de chasse.

  • Les + : une jolie manière de voir le monde si on se prépare comme il faut
  • Les – : il ne faut pas avoir une cervelle de moineau et le vertige

La téléportation

La téléportation, ou la solution des gens pratiques. Ou un peu flemmards et dénués d’imagination, c’est selon. Ah ben oui, hein, dès qu’il faut sortir les fesses du fauteuil et faire son trajet tout seul en voletant, ça devient trop fatigant. Non, avec le pouvoir de se téléporter, on va où on veut, quand on veut, et on revient du Guatemala avec une gaufre au Nutella encore chaude en quelques micro-secondes.

Seulement, voilà, c’est aussi le super-pouvoir pour lequel il vaut mieux ne pas trop se poser de questions. Et spécifier lors de la demande officielle de super-pouvoir qu’on aimerait ne pas mourir ou trop se balancer le crâne contre un mur lors d’une énième crise de trouble identitaire. Je m’explique.

D’un point de vue purement théorique, plutôt philosophique et carrément trop métaphysique, comment pouvez-vous être sûr-e à 100% que la personne qui se re-matérialise sur le lieu de votre choix est bien vous ? Qu’est-il advenu du vous qui était dans votre chambre ? Le vous sur une plage à Hawaii est-il vraiment vous ? Qu’est-ce que ça change ? Comment le savoir ? N’êtes-vous pas déjà mort-e cent fois sans le savoir ?

Oui, du coup.

Moi je vous le dis : mindfuck. Mais si en revanche, à la lecture du paragraphe précédent, vous avez levé les yeux au ciel en marmonnant que j’étais pas bien dans mon grotesque petit cervelet, d’une, je ne vous remercie pas, de deux, j’aimerais bien savoir comment vous faites pour lire en levant les yeux au ciel, et de trois, vous pouvez envisager ce super-pouvoir.

En revanche vous m’inquiétez sur un autre point. Où en êtes-vous au niveau de votre intégrité morale ? Je me doute bien que si la téléportation vous branche, c’est parce que vous en avez eu des exemples dans des films et/livres divers et variés ! Des films où en général, les super-pouvoirs ne sont pas utilisés à très très bon escient ! Hein ! Vous voulez vous téléporter chez des gens et des banques pleines de lingots ! Graines de canailles !

Si c’est ça, sachez qu’il y a toujours le risque de louper votre « atterrissage » et vous re-matérialiser dans une pyramide. Ah, ça fait moins les malins, de suite !

Variante : la télékinésie, à savoir maîtriser si on ne veut pas se mettre une baignoire dans l’oeil de bon matin.

  • Les + : la rapidité du service
  • Les – : on ne lira pas Le Prestige de Christopher Priest, on ne verra pas son adaptation cinématographique. Toi-même tu sais.

Voyager dans le temps

Aaah, voyager dans le temps ! Meilleur passe-temps du monde et plus gros nid à merdes de l’univers. Et je pense que vous avez vu suffisamment de films sur le voyage dans le temps pour comprendre de quoi je veux parler. Le foutu paradoxe temporel.

« Ouiiiii, non mais moi je m’appelle pas Marty, moi je suis le Docteur, tu vois, comme dans Doctor Who, je serais dans ma super cabine, et touut… » DES CLOUS. Déjà d’une, si vous voulez faire dans la référence, vous n’avez qu’un seul coeur — c’est-à-dire que si en fait, il s’avère que votre petit coeur digère assez moi les sauts temporels, vous n’en avez pas de second pour faire batterie. Et enfin, tous les gens qui en ont marre d’entendre parler de Doctor Who vont vous tomber dessus, et ce sera bien fait. Non mais.

Lui. Pas vous.

N’est pas un génie venu d’un autre monde qui veut ! On va partir du principe que vous n’en êtes pas un-e, et ceci non pas dans l’idée de vouloir vous froisser, mais tout simplement dans le but de renforcer votre sécurité et votre bien-être personnel. Voyager dans le temps va demander un certain niveau en connaissances historiques pour le passé, un niveau exceptionnel en anticipation et probabilités pour éviter des paradoxes temporels et des maux de crânes à n’en plus finir, et une capacité d’adaptation…

Non, en fait, laissez tomber, et spécifiez simplement : voyager dans le temps en spectateur et sans être vu de personne. Comme ça au moins, vous ne casserez rien.

Maintenant ne me faites pas une syncope si vous assistez à votre propre mort.

  • Les + : l’enrichissement historique, les pyramides, la révolution, les origines du monde…
  • Les – : vous allez encore foutre la pagaille.

Être invisible

Écoutez, pour celui-ci, on va faire simple : lisez L’homme invisible de H.G. Wells ou regardez le film, et on en reparle. On verra bien si « mater des gens sous la douche » ça vaut autant le coup que ça, bande de petit pervers.

Non et puis bonjour le look, aussi.

  • Les + : vous pouvez trouver un boulot dans l’espionnage
  • Les – : vous pouvez mourir. C’est tout.

Voilà, vous avez désormais des pistes pour bien écrire votre liste au Père Noël et éviter de mourir bêtement en obtenant un s super-pouvoir. Que ce soit la fée bleue, le génie d’Aladdin, une licorne ou un démon poilu, formulez bien votre requête, parce que ces histoires de voeux, c’est clairement un piège à andouilles. Ne vous faites pas avoir et soyez précis-es : « je voudrais avoir le pouvoir de lire dans les pensées des autres/voler/me téléporter/voyager dans le temps/être invisible (non), MAIS… ».

En plus, vous avez tous les éléments en main pour, la prochaine fois que quelqu’un demandera en société quel super-pouvoir vous aimeriez avoir, bien péter l’ambiance générale. On dit merci qui ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Barbiev
    Barbiev, Le 4 août 2015 à 19h52

    Je proteste, je me réveille peut-être 1000 ans après l'article, (c'est quand même pas de ma faute s'il a été cité dans un autre article!), mais vous avez tous quand même oublié un super pouvoir de malade: respirer sous l'eau, et ne pas être sujet à la pression dans les bas-fonds. Ce serait quand même royal, selon moi! :banana:

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)