Les illustrations féministes de Carol Rossetti

Carol Rossetti crée des illustrations engagées en faveur des femmes et de leur place dans la société.

Les illustrations féministes de Carol Rossetti

Carol Rossetti est une illustratrice brésilienne qui s’est fait connaître grâce à une série de dessins engagés en faveur des femmes, de qui elles sont et de qui elles veulent être.

Pour le moment sobrement baptisé WOMEN, le projet de Carol vise à dénoncer la société et les carcans qu’elle tente d’imposer aux femmes. Chacune des ces illustrations prône le respect et la loyauté envers soi-même, tout en interrogeant les concepts de beauté et d’acceptabilité valables aujourd’hui.

« Vanessa est asexuelle. La plupart des gens ne comprennent pas et pensent que c’est juste parce qu’elle n’a pas essayé correctement. Ce n’est pas grave Vanessa, c’est toi qui choisis la façon dont tu as envie d’aimer. L’amour ne se présente pas à tout le monde de la même façon. »

 « Helena ne portait pas de talons hauts parce que tout le monde lui disait qu’elle serait trop grande. Puis Helena a enfilé une paire de Louboutin et a décidé de ne jamais les quitter. »

« Babi a 7 ans et ses parents ont trouvé ça bizarre qu’elle préfère s’inscrire au karaté plutôt qu’à la danse. Babi, les codes genrés ne devraient jamais limiter tes choix. Tu peux faire tout ce que tu veux ! »

« Manu est atteinte de nanisme et souffre des commentaires des gens, surtout lorsqu’elle se balade avec son petit ami (qui est d’une taille normale). Manu, ne les écoute pas, tu as le droit d’aimer comme tout le monde ! Sois fière de cet amour et de ton corps. »

« Camila et Patricia, en couple, entendent toutes sortes de commentaires lorsqu’elles sortent ensemble : c’est de la provocation, c’est la nouvelle mode, c’est parce qu’elles n’ont pas encore rencontré le bon etc. Au bout d’un an passé ensemble, elles sont devenues expertes dans l’ignorance de ces conneries et elles ont bien raison ! »

« Lorena a mis beaucoup de temps à définir sa sensualité parce qu’elle ne s’était jamais vue comme une jolie fille mais plutôt comme une tragédie. Mais Lorena, tu es bien plus que ce à quoi les médias t’assimilent ! Ton fauteuil roulant fait partie de ta liberté et il peut rouler sur quiconque voudrait te réduire à des stéréotypes. »

« Clara est ingénieure et elle en a marre d’entendre que les femmes et les maths ne vont pas ensemble. Ne t’inquiète pas : ceux qui pensent que le sexe détermine les performances intellectuelles sont incapables de raisonner logiquement. »

« Whitney a passé dix ans de sa vie à essayer de perdre du poids pour être heureuse. Puis elle a compris que son corps ne l’empêchait ni de faire ce qui lui plaisait ni de trouver le bonheur. Bravo Whitney ! Aucun standard de beauté contraignant et discriminant ne doit se glisser entre le bonheur et toi. Se respecter est un droit. »

« Marina adore ses robes rayées mais les magazines de mode déconseillent les rayures horizontales à son type de morphologie. Marina, on s’en fout de ces magazines ! L’important est que tu portes des vêtement dans lesquels tu te sens bien. »

« Lily n’est pas à l’aise avec le fait de manger d’autres animaux et ses habitudes alimentaires semblent en embêter certains. Lily, ce que tu manges ou ne manges pas ne regarde personne. Ton alimentation ne concerne que toi ! »

« Rose a décidé de ne pas avoir d’enfants. Rose, ne t’inquiète pas, la maternité est un choix et ta décision ne fait pas moins de toi une femme. »

« Andressa, Taina, Liz et Luana ont toutes plusieurs tatouages et ont souvent entendu que c’était un signe de promiscuité sexuelle. Les filles, décorez votre corps comme vous en avez envie et couchez avec qui vous voulez, les tatouages n’auront jamais rien à voir avec la sexualité. »

Si les illustrations de Carol Rossetti te plaisent, tu peux suivre son travail sur sa page Facebook !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Euphrosyne
    Euphrosyne, Le 14 novembre 2014 à 11h36

    Le style est un peu trop naïf à mon goût, mais j'adhère! D'ailleurs, plus que des illustrations féministes, je vois ces petits messages comme une ode à la liberté en général. Après tout, on peut être féministe et avoir un déficit de confiance en soi, ce n'est pas incompatible.

    En tout cas, c'est l'genre de petits messages qui donnent la banane pour la journée <3

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)