L’épisode spécial Britney Spears de GLEE : cirage de pompes & mal de dents

Dans une chambre d’hôtel à l’est du Tennessee, où au loin on peut distinguer le ciel du Kentucky au-dessus des néons clignotants, j’ai participé à l’audience record – 13.3 millions de spectateurs aux États-Unis – de la série GLEE diffusée sur la Fox. Ce soir-là, Britney Spears devait faire l’objet d’un épisode spécial, dont la […]

Dans une chambre d’hôtel à l’est du Tennessee, où au loin on peut distinguer le ciel du Kentucky au-dessus des néons clignotants, j’ai participé à l’audience record – 13.3 millions de spectateurs aux États-Unis – de la série GLEE diffusée sur la Fox. Ce soir-là, Britney Spears devait faire l’objet d’un épisode spécial, dont la préparation et le tournage ont tenu en haleine la majorité des sites people ces six derniers mois.

britney spears gleeBritney/Brittany, épisode 02 de la saison 2 de GLEE.

Il est tout-à-fait normal qu’un tel épisode rencontre une attente équivalente à la sortie d’une console de jeux japonaise. En conséquence, il est normal d’être déçu(e) face à un scénario qui, selon toute vraisemblance, a été écrit par le nègre de Michel Drucker.

D’habitude, GLEE – comédie musicale adaptée au format série télé – a au moins la décence d’offrir des reprises originales. Les chansons sont parties intégrantes de l’histoire, et si tous ces gamins me font l’effet de poupées de cire nourries aux stéroïdes, ils feraient pleurer une Marianne James en plein PMS. Pas cette fois. Le nègre de Michel Drucker a eu recours à l’élément le plus bateau de l’art de la dramaturgie : le rêve. Les protagonistes RÊVENT qu’ils VOIENT et SONT Britney Spears, reproduisant la moindre des cabrioles de ses clips, chantant au millimètre près chacune de ses paroles, et me donnant envie d’avaler un bouchon d’eau de javel.

Les apparitions de Britney sont courtes et aussi intéressantes qu’un écureuil grignotant une noisette au bout d’une branche. A une exception près : lorsque la chanteuse affirme que la sauce ranch sur les pizzas, c’est délicieux. Ou peut-être ai-je souri face à ce passage digne d’un Oscar en comparaison aux 39 autres minutes ? Allez savoir. Les dialogues superfétatoires sur le génie et les compétences maternelles de Britney n’ont bien entendu pas arrangé la situation. A la fin, mes ongles étaient rongés par le stress et l’énervement. J’ai du perdre deux kilos d’ongles devant ma télé ce mardi soir.

Ce qui était plutôt positif en somme, au regard du poids que j’ai pris là-bas.

Pour approfondir : un article sur Wikipédia entièrement consacré à l’épisode spécial.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rocky ducky
    Rocky ducky, Le 2 octobre 2011 à 17h04

    Lualdi;2235974
    Personnellement je suis pas difficile, j'ai adoré les trois épisodes sur Madonna, Lady Gaga et Britney Spears :shifty:
    Mon préféré c'était quand même Britney Spears, avec Britanny qui assure quand même, et quand Schuester danse sur Toxic :bave:
    Et quand il chante aussi! <3 Si je n'ai pas trouvé l'épisode en lui-même particulièrement génial, en revanche j'ai adoré leur reprise de Toxic.

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)