British Fashion Awards : comment tenter d’y taper l’incrust ?

Ce n’est pas avec escarpins, paillettes et fourreau que je me suis préparée à la so glamour soirée des British Fashion Awards mais avec un thermos de thé chaud et une paire de moufles. Tout les ans à Londres, quelques semaines avant Noël, tout le gratin fashion se réunit et brave le froid glacial dans […]

British Fashion Awards : comment tenter d’y taper l’incrust ?

Ce n’est pas avec escarpins, paillettes et fourreau que je me suis préparée à la so glamour soirée des British Fashion Awards mais avec un thermos de thé chaud et une paire de moufles.

Tout les ans à Londres, quelques semaines avant Noël, tout le gratin fashion se réunit et brave le froid glacial dans des robes en satin dos nu et des micro-jupettes en sequins pour les British Fashion Awards, l’équivalent des Oscars de la mode. Les BFA sont la plus haute récompense et une marque de reconnaissance pour tous ceux qui ont contribué au monde de la mode de la façon la plus remarquable. De son vivant, Alexander Mc Queen en avait reçu quatre.

VV Brown et Naomi

Cette année, l’événement se déroulait au théâtre Savoy, un majestueux lieu aux accents Arts-Déco près de Charing Cross au centre de Londres. C’est donc la que j’ai passé ma soirée de mardi enfin du moins devant puisque je « couvrais » l’événement sans vraiment avoir d’invitation.

Au cours de cette soirée, j’ai plus eu l’occasion d’exercer mes talents d’apprentie détective que de journaliste, fouinant autour du théâtre, essayant de repérer la moindre entrée secrète ou d’arrière cours qui pourrait déboucher à l’intérieur et dans laquelle j’aurais pu me faufiler.

Première tentative : la porte principale, j’explique la situation au mec de la sécurité tout en essayant d’avoir l’air à la fois très chic, extrêmement instruite et vraiment pressée. Manifestement pas la meilleure idée que j’ai eue dans ma vie puisque le charmant garçon me dit gentiment d’aller me faire voir. Qu’importe, essayons la porte de derrière dans ce cas.

[leftquote]D’apprenti-détective, je passe à apprentie-paparazzo et me voilà braillant et flashouillant dans tous les sens[/leftquote]Etrangement, c’est à l’arrière que se trouvaient le tapis rouge, les barrières et la meute de paparazzi. Et oui suis-je bête, les plus VIP des VIP arrivent TOUJOURS par l’entrée des artistes, j’aurais dû y penser plus tôt au lieu de me dépatouiller avec l’autre brute. Résignée, c’est ici que j’établis mon poste d’observation, derrière les barrières.

D’apprenti-détective, je passe à apprentie-paparazzo et me voilà braillant et flashouillant dans tous les sens comme mes petits camarades, à chaque créature sortant d’une voiture noire étincelante. L‘entrée du Savoy ce soir-là a des airs d’arrivées de J.O : les deux torches façon flamme olympique qui encadrent le tapis rouge, la foule qui crie, les photographes et les barrières.

Twiggy et Phoebe Philo

A une différence près : les « athlètes » présentes ce soir-là ne sortent pas d’un marathon. Certaines prennent donc la pose, se tournant et se retournant dans tous les sens, main sur la hanche, duckface, regard langoureux, alors que d’autres – généralement les plus connues, foncent vers la porte d’entrée sans même un regard à la foule affamée.

Pendant les deux heures qui suivent se succèdent devant moi Victoria Beckham, Twiggy, Gareth Pugh, Phoebe Philo (directrice artistique de Céline), VV Brown, Giles Deacon, Naomi Campbell, Christopher Kane, Alexa Chung, Lara Stone, Daphné Guiness, Nicholas Kirckwood ou encore Claudia Schiffer glissant gracieusement hors de sa voiture comme un chat, posant, très professionnelle devant la masse des photographes hystériques.

[rightquote]Après la folie des arrivées, le Sherlock Holmes en moi reprit la situation en main[/rightquote]Quand après deux heures, les arrivées cessèrent et la fièvre retomba, le Sherlock Holmes en moi reprit la situation en main. Tout le monde était à présent à l’intérieur et je devais rentrer aussi. J’avais repéré une petite entrée de service sur le côté, au fond d’une petite allée qui semblait être l’ultime solution. Malheureusement cette dernière s’avéra être elle aussi surveillée donc sans espoir. Ma soirée glamour se termina donc dans un petit café un peu plus loin essayant de retrouver une température corporelle au-dessus de zéro degré et un peu de réconfort dans une tasse de café chaude et un cookie. C’est en rentrant à la maison et en me ruant comme tout le monde sur style.com que j’ai pu connaître la liste des gagnants.

La grande gagnante de cette soirée est donc Phoebe Philo, directrice artistique de la maison Céline qui a reçu le British designer of the year Award qui fut attribué l’an passé à Christopher Bailey le directeur artistique de la maison Burberry. Pour l‘Accessory designer Award c’est le créateur Nicholas Kirkwood bien connu pour ses (sublimes) chaussures architecturales et ses collaborations avec des marques de prêt à porter haut de gamme telles que Proenza Schouler ou Erdem.

Le Isabella Blow award for Fashion creator a été décerné au remarquable Nicola Formichetti, styliste personnel de Lady Gaga connu pour son travail en tant que redacteur en chef et directeur artistique de nombreux magazines tels que Dazed & Confused, V magazine, Vogue Homme international ou Another magazine. Il est aussi directeur artistique depuis peu de la maison Thierry Mugler.

La top modèle Lara Stone a reçu l‘Award de model of the year tandis qu’un prix de Special Recognition Award à été attribué à l’ex top modèle Naomi Campbell pour sa contribution et son influence dans la mode. Award, qu’elle a d’ailleurs accepté en sanglotant à chaudes larmes et en déclarant qu’elle était fière de recevoir ce prix dans son pays d’origine et surtout qu’elle était fière d’être anglaise (c’était l’instant patriotique de la panthère noire).

Comme ambassadrice du style anglais, le public a voté pour Alexa Chung qui a reçu le British Style Award. Le talent des jeunes designers était aussi représenté par le duo Meadham Kirchoff qui a reçu le prix de l‘Ermerging Talent Award in Ready to wear et par Husam El Odeh qui a reçu le prix de l‘Emerging talent Award in Accessories.

Les nouvelles technologies dans la mode ont elles aussi été récompensées puisque Burberry a reçu le Digital Innovation Award pour son dernier défilé où les motifs étaient projetés en hologrammes sur les vêtements. Le moment certainement le plus émouvant de la soirée fut très certainement le prix posthume attribué à Alexander Mc Queen appelé BFC Outstanding Achievement in Fashion Design. Un film hommage au créateur fait par le photographe de renom Nick Knight a été projeté en hommage à la talentueuse carrière de Mc Queen.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire