Braderie de Lille 2015 : quelques conseils !

Voici venu le temps de l'édition 2015 de la Braderie de Lille ! Émilie Laystary vous a concocté quelques conseils pour être une bradeuse détendue.

Braderie de Lille 2015 : quelques conseils !

Article publié initialement le 2 septembre 2011

Si vous avez la chance (ou la malchance, selon les claustrophobes, agoraphobes et personnes présentant une allergie aux moules) de vous trouver à Lille ce week-end, vous savez bien ce qui vous attend le 5 et 6 septembre : la braderie, la fameuse ! Celle qui transforme notre bonne vieille capitale des Flandres en vide-grenier géant !

Évidemment, vous trouverez le moyen de :

  • chiner quelques vieilleries de bon goût,
  • profiter des prix cassés que les boutiques du centre afficheront,
  • enquiller quelques bonnes bières belges
  • vous retrouver bloqué dans la célèbre marée humaine qui congestionne tous les ans la rue qui sépare Rihour de la Grand’Place. Évidemment.

Mais pour rentabiliser au mieux cette randonnée pédestre dans la bonne humeur et la poussière, voici quelques conseils de base à suivre. Surtout si cette édition de la braderie de Lille est votre première.

1. Des chaussures qui ne font pas mal aux pieds

Pour une évidence, ça c’est une évidence. Mais quand je vois mes copines en baver chaque année dans leurs nouveaux talons, je me dis que ça vaut bien le coup de le répéter : 1. à la braderie, on ne marche pas, on piétine, 2. à Lille, le sol n’est pas toujours goudronné, parfois il y a des pavés (c’est effroyable, mais non je ne déconne pas).

Donc si vous comptez sortir le soir et tenez absolument à porter cette nouvelle paire de Louboutin (ou pour être plus réalistes : équivalents Minelli moins chers), c’est OK pour les talons, MAIS dans le sac à main. À la braderie, on privilégie le plat, le confortable, le classique et les couleurs sombres si on ne veut pas salir ses pompes. J’insiste. Et encore, je suis sympa : tonton André, lui, vous aurait ordonné les runnings tout terrain.

2. Argent trop cher
Sans tomber dans le discours alarmiste : aussi sympas sont les ch’tis, comme partout, qui dit foule, dit vol. Ne tentez pas le badaud chapardeur ! Portez votre sac devant vous sur la poitrine et ne mettez rien qui ait trop de valeur dans vos poches accessibles.

braderie-lille-foule

Petit aperçu de la foule qui vous attend.

Plus fonctionnel encore : baladez-vous avec un sac banane. Pensez également à avoir de la monnaie sur vous : quelques pièces de 2 euros au lieu d’un billet de 50 euros, c’est toujours plus pratique pour marchander. Prévoyez du change, surtout si vous comptez beaucoup acheter : les files d’attente devant les distributeurs sont teeeeellement longues.

3. Bébés, chiens et autres êtres vivants encombrants
Laissez-les à la maison ! Parce que les voir mourir écrasés ne fait probablement pas partie de vos projets de vie. À l’inverse, soyez sympa : si vous trouvez un enfant qui pleure tout seul dans un coin de la rue, c’est qu’il y a de fortes chances pour qu’il se soit perdu. Dans ce cas, amenez-le aux « Enfants trouvés » (ahah) rue Jean Sans Peur – salle Noël d’Hérain ou appelez le 03 20 57 70 66.

4. Plan de la ville et portable rechargé au maximum
À moins que vous ayez une bande de potes du genre à porter des brassards fluo ou à ne se déplacer qu’en se tenant la main, les statistiques sont claires : vous vous perdrez au moins une fois.

Pour pouvoir vous retrouver sans heurts ni drames, pensez à être joignable et fixez des points de rendez-vous précis (oubliez les « RDV place de la République ! » – sauf si vous avez envie d’expérimenter la définition de « chercher une aiguille dans une botte de foin »). Oh, et si vous n’êtes pas du coin : n’oubliez pas d’emporter avec vous un plan de la ville. Au moins pour ne pas vous retrouver à Wazemmes si le RDV était fixé à l’Esplanade.

elizabethtown-kirsten

Vous quand vous vous rendez compte que vous n’avez pas la moindre idée d’où vous êtes.

5. Moules-frites
Tous les Lillois vous le diront la main droite sur le coeur : la braderie n’est pas le meilleur moment sanitaire pour déguster une plâtrée de moules-frites, mais est bel et bien le meilleur moment convivial pour le faire.

Si le concours du plus gros tas de coquilles de moules (auxquels participent les restaurateurs) n’est pas sans offrir aux rues de Lille une odeur de fruits de mer pas toujours agréable, il est en revanche très plaisant de se poser en terrasse pour déguster le plat officiel du plus grand marché aux puces d’Europe.

L’adresse la plus connue du centre est le restaurant « Aux Moules » et les brasseries « Le Flore » et « La Chicorée » en raison de leurs situations géographiques (sortie du métro Rihour) se trouvent chaque année assiégées. Pour autant, la rue de Gand est bien plus plaisante : elle est remplie d’estaminets et vous pourrez même y manger des spécialités du Nord (welsh, carbonade flamande, poulet aux maroilles, etc).

welsh

Vous allez tellement kiffer. Tellement.

6. Évitez les bouchons
Le coup classique : pour aller de la rue de Béthune à la rue Esquermoise, tout le monde emprunte toujours la route Rihour – Grand Place. Ne vous faites pas avoir et privilégiez les rues parallèles : la rue de l’Hôpital militaire au lieu de Rihour, la rue Nationale au lieu de la Grand Place… Question de vie ou de mort. Et je blague à peine.

7. Chiner intelligent
Vous êtes à la braderie de Lille, pas chez H&M. N’oubliez pas : revenir dimanche pour un article repéré la veille n’est une stratégie viable que si personne n’a flashé sur votre lampe sixties entre temps. Pourcentage de chance pour qu’elle n’ait pas bougé : 1%.

À l’inverse, faites attention à ne pas non plus tout acheter sans réfléchir. Vous êtes sûre d’avoir vraiment besoin d’un kit de 3 bâtons de pluie géant ? En même temps, si vous achetez tout et n’importe quoi, ça vous fera une bonne excuse pour revenir l’année prochaine : pour vendre, cette fois-ci.

8. Les bons spots
Réussir une braderie passe par une juste connaissance de ce qu’on veut trouver et où on peut le trouver.

  • Vous souhaitez acheter du neuf mais à prix cassés ? Allez rue de Béthune et aux alentours (chaque année, souffle un faux air de soldes chez Gap).
  • Vous avez un creux ? Le boulevard de la Liberté est rempli de snacks, kebabs, sandwichs, stands de bonbons.
  • Vous avez envie de voir si les riches quadras décolorées de notre métropole ont du vieux Dior de grenier à revendre à 5 euros ? Allez dans le Vieux Lille, c’est là que vous aurez le plus de chance de chasser la gazelle liftée.
  • Il est passé minuit et vous avez encore envie de rester éveillé ? Wazemmes (la caution indie – ghetto gentrifié de Lille) regorge de bars pas chers et du côté du parc Vauban, la foire aux manèges bat son plein.

9. Braderie de Lille, l’application
Qu’est-ce qui, aujourd’hui en 2015, n’a pas d’application ? C’est plutôt ça la question. En tout cas, voici le lien pour télécharger l’application de la Braderie de Lille depuis votre smarphone. On ne sait pas encore si elle sera vraiment pratique, mais apparemment elle pourrait s’avérer être un bon outil pour qui veut se repérer dans la braderie et localiser les toilettes publiques les plus proches. En attendant, la page Facebook Braderie de Lille regorge d’annonces intéressantes – du plan de la Ch’ti Blonde au street-style des bradeux. Allez voir.

Allez, bonne braderie à tous ! Amusez-vous bien et pas trop de folie – ni en houblon, ni en bibelots !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Coffeencig
    Coffeencig, Le 7 septembre 2015 à 0h32

    Après deux ans à Valenciennes capitale (à 40 minutes de Lille pour les non initiées à la geographie du Nord!) et maintenant que je suis à Paris, je me suis enfin rendue à la Braderie avec les copains, et .... Je n'ai pas du tout aimé !
    Trop de monde, du coup à moins de venir très tôt, on oublie le côté braderie. Ca sent la moule partout (car oui les moules sont mise en tas dans la rue, car CONCOURS DU PLUS GROS TAS DE MOULES ! Si si -_- )
    Et puis la foule alcoolisée de nuit, il y a déjà la fête de la musique pour ça !
    Je saurais si je souhaite la refaire, j'irais le matin, la moule frite à midi et à 14h j'irais me cacher ! :d

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)