Berlusconi joue encore la carte des « girls »

Non, ce n’est pas le screenshot d’une session Chatroulette avec une américaine effrontée, ni le copier-coller d’une image trouvée sur le Skyblog d’une blogueuse mode pas trop dans l’air du temps : il s’agit de Nicole Minetti, huitième de liste en Lombardie pour les régionales du 28 mars en Italie. Une nana sans aucune expérience […]

Berlusconi joue encore la carte des « girls »

Non, ce n’est pas le screenshot d’une session Chatroulette avec une américaine effrontée, ni le copier-coller d’une image trouvée sur le Skyblog d’une blogueuse mode pas trop dans l’air du temps : il s’agit de Nicole Minetti, huitième de liste en Lombardie pour les régionales du 28 mars en Italie. Une nana sans aucune expérience politique dans le cv, mais une nana qui aurait « permis au président italien de retrouver le sourire » : elle est l’assistante dentaire qui a soigné Berlusconi après son agression à Milan.

Mannequins, starlettes, danseuses de cabarets : les « girls » du président italien font leur retour sur les listes électorales des régionales à venir. En moindre nombre qu’aux européennes de l’an dernier, note t-on, mais quand même.

La présence de jeunes beautés sur les listes électorales en Italie n’est désormais plus une surprise. Le plus viandard de tous les présidents sur terre, j’ai nommé Silvio Berlusconi, aime s’entourer de belles plantes. Mara Carfagna (35 ans) est une des heureuses élues. Ancienne présentatrice de télévision, elle est aujourd’hui ministre de l’Égalité des chances. Pour les régionales, la jeune femme s’est portée candidate à Naples. Elle explique «Je suis une soldate. Berlusconi m’a dit d’y aller. J’ai obéi.»

On l’aura compris, le dada de Silvio Berlusconi, c’est de faire appel à un carré de femmes avenantes.

En 2005, la droite n’avait conservé que deux régions sur treize où l’on votait. Cette année, elle espère en obtenir au moins six.

Berlusconi espère probablement utiliser ces visages féminins pour faire oublier un peu les lourdes inquiétudes qui pèsent sur ce début de campagne, après divers scandales concernant des marchés publics.

Depuis une semaine maintenant, il explique que l’époque de «mains propres» (les enquêtes judiciaires des années 1990) est bel et bien terminée. Et il promet de durcir les peines anticorruption dans l’administration. «Aucun corrompu ne figurera sur mes listes». Soit.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Noodlefr
    Noodlefr, Le 8 mars 2010 à 12h49

    Il a trouvé un bon moyen pour réduire l'absentéisme des conseillers régionaux lors des séances.
    De mémoire, en France nous avons aussi Elodie Gossuin en Picardie :)

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)