Beavis et Butt-Head, ils reviennent !

Il semblerait que nous soyons en pleine période de résurrection télévisuelle. Après Futurama, c’est au tour de Beavis et Butt-Head de faire leur grand retour. Ça doit être l’approche de décembre 2012 qui pousse les gens à dépoussiérer les classiques, avant qu’il ne soit trop tard… Beavis et Butt-Head, ça remonte à beaucoup plus loin […]

Beavis et Butt-Head, ils reviennent !

Il semblerait que nous soyons en pleine période de résurrection télévisuelle. Après Futurama, c’est au tour de Beavis et Butt-Head de faire leur grand retour. Ça doit être l’approche de décembre 2012 qui pousse les gens à dépoussiérer les classiques, avant qu’il ne soit trop tard…

Beavis et Butt-Head, ça remonte à beaucoup plus loin que Futurama. Nous n’étions encore, pour la plupart d’entre nous, que des petits moucherons couverts de sable et de glace au chocolat à l’époque où la série était diffusée. C’était entre 1993 et 1997, sur la chaîne MTV du temps où elle valait encore quelque chose (dis-je, alors que je suis complètement accro à leurs émissions de télé-réalité aujourd’hui). Chaque épisode durait 23 minutes, et il était courant de se mettre un peu la tête dans le brouillard avant de regarder la série, il parait que ça rendait le tout cent fois plus délirant (j’ai dit il parait, n’allez pas dire que je vous pousse au vice…).

Beavis, c’est le blond, reconnaissable à son t-shirt Metallica et Butt-Head (« tête de cul » donc), le brun au t-shirt AC/DC. Tous deux sont colocataires, vivent à Highland (ne cherchez pas sur une carte, ça n’existe pas)  et vont au lycée Highland High où les profs peinent bien souvent à les comprendre. Ils travaillent de temps en temps au Burger World, ou bien se retrouvent avec des petits boulots offerts par des gens qui prennent leur étrange comportement pour un mélange d’extraversion et d’assurance. En réalité, Beavis et Butt-Head n’ont aucun sens des valeurs dites morales ou des conventions sociales. Ils sont bruyants, vulgaires, misogynes, et n’hésitent pas à insulter tout ce qui bouge – y compris lorsqu’ils ne sont que tous les deux. Bien installés dans leur petit monde, ils n’ont aucune conscience de ce que les gens peuvent bien penser d’eux ou de leur comportement, et se lancent têtes baissées dans des aventures qui peuvent s’avérer dangereuses, sans pour autant souffrir des conséquences qu’elles entraînent.

Ce qui fait la particularité de cette série, ainsi que son succès, c’est la passion que Beavis et Butt-Head partagent pour les clips vidéos. D’autant plus que dans les années 90, c’était quelque chose. Sans internet, ni chaînes de télé à foison, il n’était pas évident de se tenir au courant de l’actualité musicale et des nouvelles sorties de clips. Quand on arrivait à en mater quelques uns, c’était le bonheur. Beavis et Butt-Head eux, en matent à longueur de temps et dans chaque épisode, ils en font la critique. A leur sauce, évidemment, c’est-à-dire par une série de dialogues blindés d’humour décalé et de commentaires étranges.

Et devinez quoi ? Daria est un personnage secondaire de la série. La série à son nom est donc un spin-off de Beavis et Butt-Head, ce que pas mal de gens ont tendance à oublier. Daria est l’une des rares personnes à comprendre qui sont vraiment les deux lascars, mais elle ne se prive pas pour se foutre de leur manque d’intelligence quand l’occasion se présente. En revanche, le créateur de la série, Mike Judge, n’a rien à voir avec le projet Daria qui s’est fait avec sa permission mais sans sa participation.

Chargement du lecteur...

Tout ça pour vous annoncer que la nouvelle est tombée hier : une source anonyme a révélé que Mike Judge travaillait actuellement sur 30 nouveaux épisodes (hooouu, tout ce mystèèère !). Le projet devrait, à priori, être destiné à MTV mais la chaîne étant ce qu’elle est aujourd’hui, rien n’a encore été décidé. Si MTV venait à refuser de diffuser la série, Mike Judge aurait prévu de les mettre en ligne lui-même sur son site. La source top secrète ajoute que Judge a bien l’intention de garder la même ligne scénaristique ainsi que l’esthétique qu’on connait à la série, histoire de ne pas trop nous chiffonner. Beavis et Butt-Head s’attaqueront aux clips d’aujourd’hui, ce qui promet d’être assez saignant.

Alors, vu qu’on passe notre temps à dire « boah, de toute façon c’était mieux avant » à propos de pratiquement tout, cette nouvelle devrait en réjouir plus d’un. J’en profite pour vous dire qu’il existe actuellement 199 épisodes de Beavis et Butt-Head, ainsi qu’un long métrage : Beavis et Butt-Head se font l’Amérique (sorti en 1996). En gros, vous avez de quoi vous occuper avant la confirmation de la nouvelle !

Beavis et Butt-Head au Burger World :

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mimi Pepper
    Mimi Pepper, Le 10 juillet 2010 à 15h15

    AAAAAAaaaaaahhhh!

    Ca me rapelle de trop bons souvenirs MTVesques! notamment un cilp des Red Hot que je surkiffe : love rollercoaster

    Your love is like, a rollercoaster baby baby, I want a ride!

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)