Quand ma confiance en moi vacille… — Le Dessin de Mr Feulmeud

Par  |  | 22 Commentaires

La confiance en soi, c'est top... mais parfois ça oscille. Mr Feulmeud croque avec humour et lucidité ces moments où elle se trouve nulle — et ses astuces pour remonter la pente !

Quand ma confiance en moi vacille… — Le Dessin de Mr Feulmeud

— Publié le 19 février 2017

Retrouvez Mr Feulmeud sur Facebook et sur son blog !

confiance_finalcorrige

À lire aussi : Comment avoir confiance en soi ? — Les conseils des madmoiZelles

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (22) Facebook ()
  • Gabelote
    Gabelote, Le 16 mai 2017 à 10h33

    Très bel article, beau dessin, beau message.
    Pendant des années, j'ai été quasi totalement dépourvu de confiance en moi, à un point qui, rétrospectivement, me semble pathologique (incapacité à demander des renseignements à des gens, par exemple). Le changement en moi s'est opéré en quelques années, et aujourd'hui, mon rapport à moi-même s'est bien équilibré. Ce qui a changé beaucoup de choses, c'est de voir que des gens me faisaient confiance, reposaient sur moi pour décider et organiser des choses. A chaque fois que je me sentais nulle, je me refaisais la liste de ce que j'avais fait dans ma tête (j'ai organisé ceci, cela, ça a super bien marché, j'ai géré des groupes de tant de personnes, j'ai fait tel voyage toute seule, j'ai été admise à telle école, machin m'a fait confiance pour telle ou telle chose et ielle en a été très satisfait...).
    Cela dit, pour revenir à la BD, y'a deux points qui m'intepellent :
    - les gens qui font preuve d'autodérision. Pendant des années, j'étais tellement paralysée dans les relations sociales que j'en étais incapable. Les gens qui arrivaient à dire "mon gros pf", "mon gros bide", "mes genoux calleux" m’impressionnaient, j'aurais donné cher pour être capable de parler de ce que je n'aimais pas chez moi en public, sans chialer. Quelque part, c'est une forme de confiance en soi que de faire preuve d'autodérision. Je pense toujours à la réplique du nez de Cyrano : autant il peut se vanner lui-même des heures sur son gros nez, autant il ne tolère pas que quelqu'un d'autre lui serve les mêmes vannes.
    - le coup d l'humour. Cette image de l'humour permettant de manipuler les autres est peut-être partiellement vraie, mais généralement ce qui me met à l'aise en riant avec quelqu'un c'est la sensation d'avoir quelque chose en commun, de partager une ou plusieurs références communes. Donc je me sens plus en confiance qu'avec une personne qui ne semble pas avoir quoi que ce soit de commun avec moi.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!